Eruption en Phantom 2

11
196

ericcheng-eruption-01Le volcan islandais Bárðarbunga n’est pas entré en éruption, sauf peut-être durant quelques heures il y a un mois, mais une fissure s’est ouverte au nord-est. Elle crache un flot de lave continu depuis presque un mois maintenant, recouvrant la région d’un manteau brûlant qui atteint 47 km2 ! Eric Cheng, qui travaille pour DJI, a eu la chance d’aller filmer l’éruption du Holuhraun (c’est son nom) avec deux Phantom 2 équipés de l’accessoire de transmission à longue distance (plus de 1,5 km) Lightbridge.

La chance ?

Oui. D’abord parce que je suis terriblement jaloux (je sais, c’est un vilain défaut) de son expérience, que j’aimerais beaucoup vivre. Ensuite parce que la région au nord du glacier Vatnajökull (qui recouvre le Bárðarbunga) est interdite aux touristes : des vapeurs de soufre rendent l’endroit dangereux et les autorités ont prévenu qu’elles feraient preuve de fermeté pour les contrevenants. Les images sont tout simplement superbes. erupt03Ne manquez pas le making of, tout aussi fantastique (peut-être même encore mieux !) Vous y verrez pourquoi le flux vidéo a été soudainement coupé pendant l’un des vols…

Et le Bárðarbunga, alors ?

Le sujet me passionne, je partage un petit peu de l’actualité du volcan. Les capteurs montrent que la pression magmatique continue à augmenter sous le volcan, avec un débit supérieur à ce qui sort des cratères du Holuhraun. Cela signifie que le risque d’une éruption augmente constamment. Un autre indice est la caldera du Bárðarbunga (le cratère) qui s’affaisse d’environ 50 cm par jour, creusant un trou dans le glacier Vatnajökull. L’un des scénarios les plus probables est une éruption sous le glacier, non pas au milieu de la caldera, mais sur des cheminées en périphérie. Cela produirait une sortie violente de magma, qui ferait fondre les 800 mètres d’épaisseur du glacier, entrainant deux phénomènes : la projection de cendres haut dans le ciel (les avions vont adorer) et des inondations majeures, appelées jökulhlaups. erupt02Mieux vaut ne pas être sur leur chemin, elles sont capables de charrier des blocs de glace de plus de 30 mètres de diamètre ! Mais tout ceci n’est que spéculation, les volcans n’en font de toute manière qu’à leur tête…

Quelques liens

Une webcam de l’opérateur Mila qui filme l’éruption du Holuhraun.
Une représentation en 3D des tremblements de terre dans la région, la colonne de gauche étant à la verticale du Bárðarbunga.
Des news quotidiennes au sujet de l’éruption du Bárðarbunga par Jón Frímann.
Et puis si vous avez envie d’en savoir plus sur l’Islande

La vidéo et son making-of

11 COMMENTAIRES

  1. God damn shit !!
    Tu as raison, le making of est encore mieux.
    Ça me rappelle la dernière coulée de la lave que j’ai vu à l’ile de la Réunion… (Piton de la Fournaise) cette sensation de chaleur que dégage la lave en fusion… ah j’en ai des frissons !

  2. Merci, Fred, pour ce reportage de qualité. Le sujet est passionnant et les multirotors sont valorisés en apportant leur contribution. Il serait, en effet, risqué d’approcher la fournaise par tout autre moyen. Il vaut mieux perdre un phantom que de risquer la vie d’un humain. L’impact de ces éruptions sur les activités aériennes n’est pas négligeable et il est indiqué de suivre leur évolution.

  3. On en prend plein les yeux, superbes vidéos. Dommage que le dispositif longue distance soit si cher sniff!!!

  4. sympa cet énorme jacuzzi 🙂
    effectivement, jolie vidéo!

    ils montrent la gopro légèrement fondue, mais quant est il du Phantom? tout au moins le train atterrissage qui est plus bas que la caméra car un moment donné, l’abs moulé…

  5. J’imagine le compas avec ses fils de cuivre à nu avec un bon court-circuit, hum! ça sent le rth à la fin du film. 🙂
    Mais encore, si la vidéo a été enregistré sur un videorecorder, on ne sera jamais si le phantom est rentré à la maison ou si il a fait une cure de thalasso…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.