Eachine X6

22
344

Dsc_0094-600Le look de ce tout petit hexacoptère équipé d’une caméra vous dit quelque chose ? Oui, il ressemble comme deux gouttes d’eau au Mini X6 de Art-Tech, que nous avions chroniqué ici. Autant le dire, nous n’étions pas confiants : l’appareil est Art-Tech était médiocre, l’un des rares engins pour lesquels nous avions conclu le test par un « bref, fuyez ! »… Il a suffi d’un vol de quelques secondes pour être rassurés : le X6 de Eachine ne partage que son look avec le X6 de Art-Tech. Le reste est beaucoup plus engageant… Notez que l’appareil nous a été donné par la boutique en ligne Banggood. Vous avez l’habitude qu’on vous le dise : si vous pensez que cette pratique a influencé notre jugement, faites-le nous savoir…

Tour du propriétaire

Sans prendre en compte les hélices, le X6 mesure 15,5 cm de largeur. Ou de diamètre, puisque sa disposition fait que les bras des moteurs sont tous semblables. La hauteur est de 4 cm. Dsc_0098-600La coque en plastique, qui semble très solide y compris ses bras moteurs, recouvre toute la structure, ne laissant rien voir de l’intérieur de la bête. Chaque pied de moteur est doté d’un amortisseur de chocs en caoutchouc. On trouve aussi une diode sur chaque extrémité de bras moteur. Les 2 à l’avant sont bleues, les 4 autres sont blanches. Les deux hélices à l’avant sont blanches aussi, les 4 autres sont noires. Voilà comment on reconnait l’avant de l’appareil de l’arrière. Autant le dire tout de suite : c’est très insuffisant ! La couleur des hélices ne se voit pas une fois en rotation, et les diodes ne sont visibles que s’il fait sombre. Une dernière diode trône au sommet et au centre de la coque.

Suite du tour

Sous le X6 se trouve la caméra intégrée. Ou plutôt fixée sous la coque, avec deux vis, car elle ne fait pas partie de la structure. L’avantage ? Vous pouvez la retirer en quelques secondes si vous n’avez pas envie de filmer. Dsc_0102-600C’est d’autant plus facile que l’alimentation de la caméra est assurée par des fils munis d’une prise. Pour retirer la caméra, il faut donc retirer 2 vis et débrancher un câble. Eaaasy ! Et la batterie ? Elle n’est pas directement accessible, comme sur la plupart des mini multirotors. En fait, elle est tout simplement prévue pour être laissée à l’intérieur de la coque. Les fils et leurs prises pour brancher la batterie dépassent de la coque : le branchement est instantané. Et vous pouvez recharger la batterie sans la sortir, le fil est suffisamment long. Avec le X6 est fourni un chargeur USB. La charge complète de la batterie prend 1h15. Mais alors, cette batterie ? On peut tout de même y accéder, de manière assez simple : il suffit de faire pivoter deux manettes, puis de retirer le panneau de la caméra. La batterie est en-dessous. Ce n’est pas un modèle classique : il s’agit d’une Lipo 1S de forme carrée, 3,7V, 520 mAh et 25C.

Premier décollage

La radiocommande requiert 4 piles AA pour fonctionner. Elle est de format assez conventionnel, avec un écran LCD, 4 trims et 2 boutons (AUX1 et AUX2). Celle livrée avec notre X6 est une radio en mode 1, gaz à droite. Mais elle existe également en mode 2 (gaz à gauche). Dsc_0010-600Pour appairer l’hexa et la radio, rien de plus simple : il faut allumer la radiocommande et brancher la batterie. Les diodes s’allument et clignotent. Il faut terminer la manipulation en poussant la manette des gaz à fond, puis en la remettant à zéro. La radio bippe plusieurs fois et les diodes du X6 passent au fixe : l’appareil est prêt à décoller ! Poussez les gaz : l’hexa décolle franchement et rapidement. Il faut vite baisser les gaz sous peine de le voir partir un peu vite. La stabilité est exemplaire malgré une petite dérive qui se corriger avec les trims en quelques secondes. L’appareil ne bouge pas d’un poil, vous pouvez même lâcher la radiocommande quelques secondes ! Vous pouvez vous enhardir à avancer, reculer, faire des translations : il répond au quart de tour. Mais l’amplitude des mouvements est assez faible. Ce que cela signifie ? Qu’il n’est pas rapide, ce qui constitue une excellente nouvelle pour les pilotes débutants. Et les autres ?

Mode L et mode H

Dsc_0088-600Par défaut, le mode de pilotage est L, pour Low. L’écran affiche un L pour en témoigner. Pour profiter de commandes un peu plus vives, il est possible de passer en mode H, pour High. Il faut pour cela pousser le trim des gaz vers le haut. Le X6 devient plus nerveux, suffisamment pour que les pilotes confirmés puissent corser un peu les vols. Notez que l’appareil cumule parfaitement les commandes, il est donc capable de voler en cercles rapides. Et la voltige ? Le bouton AUX2 est entièrement dévolu à la tâche… Seulement voilà, sur notre modèle, rien à faire, le bouton semble inactif. Pas le moindre début d’un flip ou d’un 360, quelque soit le mode de pilotage. A vrai dire, ce n’est pas bien grave : les tonneaux et les loopings qu’il réalise (en théorie) sont automatisés. C’est amusant les 10 premières fois, et puis on oublie cette fonction. Avec 6 hélices, y a-t-il redondance des moteurs ? En d’autres mots, l’appareil fonctionne-t-il avec un moteur (ou une hélice) en moins ? La réponse est non.

Protections d’hélices

Dsc_0147-600Le X6 est livré avec des protections d’hélices, 6 en tout, à clipser sur les moteurs. Il faut d’abord retirer les hélices, placer les protections, remettre les hélices. Sans se tromper, puisque le sens de rotation est important. Ces protections se révèlent assez efficaces puisqu’elles sont souples, parfaites pour amortir les petits chocs contre des obstacles. Attention, elles ne sont pas indestructibles. Mais elles ont le mérite d’éviter la plupart des chutes pendant l’apprentissage du pilotage. Le poids du X6, avec la batterie et la caméra, mais sans les protections, est de 69,2 grammes. Avec les protections, il passe à 73 grammes. L’autonomie – avec l’enregistrement d’une vidéo – est de 5 minutes 30. Mais l’appareil clignote et perd de la puissance dès que la barre des 5 minutes est passée. C’est un peu juste. L’appareil ne gagne pas grand-chose à être débarrassé de ses protections d’hélices. En revanche, retirer la caméra permet d’améliorer l’autonomie de 2 minutes environ. Elle ne pèse pourtant que 7,7 grammes – mais elle consomme un peu de courant. Justement, que vaut cette caméra ?

Photos et vidéos en 720p

Dsc_0139-600Elle est située sous l’appareil. Ses caractéristiques ? Elle filme en HD Ready, c’est-à-dire 1280 x 720 pixels à 30 images par seconde. Avant tout, il est nécessaire d’insérer une carte mémoire de type MicroSD à l’arrière de la caméra. Ce n’est pas très pratique : il faut passer entre les fils d’alimentation de la batterie et de la caméra. Ensuite ? Une fois en vol, une pression sur le bouton gauche (AUX1) de la radiocommande déclenche une prise de vue. La résolution est la même que celle des vidéos : 1280 x 720 pixels. La diode de la caméra flashe brièvement en rouge pour indiquer que la photo est prise. Et pour une vidéo ? Il faut une pression longue, de 3 secondes environ. Dans ce cas, la diode rouge clignote, signe que l’enregistrement a débuté. Et pour l’arrêter ? La documentation indique qu’il faut une double pression rapide sur le bouton AUX1. Ca fonctionne… parfois ! Mais pas toujours. Souvent, la diode s’entête et continue à clignoter. Une pression longue sur le bouton permet parfois de terminer l’enregistrement. Mais pas toujours ! Attention, il ne faut surtout pas débrancher l’alimentation de la caméra ou retirer la carte mémoire pendant l’enregistrement d’une vidéo. La punition est simple : elle n’est pas enregistrée sur la carte mémoire. Comment faire, alors, lorsque la vidéo ne veut vraiment pas s’arrêter ? Il faut éteindre la radiocommande, la rallumer, faire bouger la manette des gaz, et enfin faire une double pression rapide sur le bouton AUX1. Bizarre et un peu pénible…

PICT0006 PICT0032

PICT0060 PICT0016

Alors, ces vidéos ?

Il ne faut pas s’attendre à une qualité proche de celle des caméras Gopro, loin de là. L’image est passable, loin du 720p d’une Gopro par exemple, ou même de celui d’une caméra Keychain comme la Mobius ou la 808 #16. L’angle est assez réduit, probablement de 80° environ. La plupart des caméras de petite taille et à petit budget ont des caractéristiques similaires, mais elles se distinguent avec des couleurs qui tirent vers le bleu – et ce n’est pas un compliment. Dsc_0119-600Celle du X6 s’en tire plutôt bien : les couleurs sont respectées, y compris les rouges et les bleus qui souffrent généralement. L’objectif de la caméra est monté sur une charnière qui permet de l’orienter, entre +45° (ce qui ne sert à rien) et -45° (vers le bas). Dommage que le constructeur n’ait pas fait le choix d’orienter l’objectif de 45° vers le bas. Ce qui, avec le même débattement, aurait permis de placer l’objectif à un angle compris entre l’horizontale et la verticale. Le X6 souffre-t-il de l’effet Jello, ces vibrations parasites ? En intérieur, pas du tout, ni en extérieur avec un vent quasi nul. Mais la petite taille de l’engin le rend sensible au vent : les vidéos sont peu agréables dès que souffle une petite brise. Il faut aussi noter que la carte mémoire est difficile à retirer de son logement – une pince à épiler est la bienvenue. Les vidéos sont enregistrées en .avi, avec une piste son. Comptez environ 1 Mo par minute de vidéo.

Faut-il l’acheter ?

Dsc_0085-600Oui, pourquoi pas. Le X6 de Eachine est très agréable à piloter, inclut une caméra d’une qualité très moyenne (mais suffisante pour s’amuser). Il convient pour apprendre à piloter, et ajoute même un petit challenge, celui qui consiste à bien mémoriser la position de l’avant et de l’arrière à tout moment du vol. L’appareil n’a pas de défaut majeur, mais on peut lui adresser plusieurs petits reproches : l’autonomie un peu juste, la carte mémoire difficile d’accès, l’orientation de l’objectif perfectible, l’arrêt de la caméra qui ne fonctionne pas à tous les coups. Le prix, il faut dire, est vraiment léger : moins de 50 € (avec le port mais hors taxes) chez Banggood. L’appareil est disponible avec une coque bleue (celle que nous avons testée), rouge, jaune ou or, avec une radiocommande en mode 1 ou 2. Il est livré avec sa batterie, la radiocommande, les 6 protections d’hélices, le câble chargeur USB, un jeu de 6 hélices de rechange et un manuel en anglais.

Les vidéos

Quelques vols de l’appareil en intérieur

Quelques vols de l’appareil en intérieur et en extérieur, filmés depuis la caméra intégrée. Le vent provoque trop de vibrations.

D’autres photos

Dsc_0087-600

Dsc_0100-600

Dsc_0105-600

Dsc_0111-600

Dsc_0114-600

Dsc_0116-600

Dsc_0117-600

Dsc_0121-600

Dsc_0137-600

Dsc_0141-600

Dsc_0144-600

Dsc_0153-600

Dsc_0003-600

Dsc_0051-600

Dsc_0046-600

Dsc_0005-600

Dsc_0012-600

Dsc_0031-600

Dsc_0041-600

 

22 COMMENTAIRES

  1. Un “mistralaway” 🙂 Je l’avais monté à plus de 100m de haut …. et je l’ai vu retombé dans des arbustes, haies lorsque j’étais à plus 80m … J’ai cherché 2h sans succés surement tombé dans un jardin

  2. Moi je l’ai plutôt aimé …. Bon les moteurs chauffent pas mal … la camera est pas si mal je trouve mais bon je l’ai viré rapidement… et cerise sur le gateau compatible DeviationTX .)

  3. “Il faut aussi noter que la carte mémoire est difficile à retirer de son logement – une pince à épiler est la bienvenue”… Et les ongles, ils servent à quoi FREDDY “les griffes de la nuit” ? 😀 Nous avons tellement l’habitude de recevoir de l’aide extérieure que nous oublions que nous avons tout ce qu’il faut EN NOUS 😉 Vous pouvez observer sur les vidéos que les chinois ont souvent des longs ongles…

  4. Pour les bricoleurs, ça peut être vraiment sympa de se servir d’une base X6, d’y mettre une batterie un peu plus costaude, d’alléger la structure, etc.

  5. Ah ben j’ai des ongles verdâtres de 10 cm, légèrement torsadés. Juste pour me passer d’une trousse à outils…
    Plus sérieusement, la carte entre jusqu’à ce que le guide en relief ait disparu. Donc il faut la tirer en utilisant le millimètre du bord sans aspérités, le tout avec les câbles derrière qui empêchent de positionner les doigts.

  6. La cam tu l’as ouverte pour voir, qualité comme X4CHD visiblement.
    Je sais même pas si la carte de vol vaut grand chose, Seby va nous le dire.

  7. C’est pas top si on ne peut pas changé la lipo elle va ce dégradé assez vite… exemple mon nano q4 de chez husban ne dure que 1 a 2 minutes de vol maintenant…et impossible de changé la lipo !

  8. Quel est l’intérêt d’un mini X6? je me pose la question….
    Les mini X4 prolifèrent, sont stables, économiques, crashproof, ont certainement plus d’autonomie etc…
    Vos avis?

  9. Je vais te donner la vraie raison, trouvée par ma femme “on dirait une tarte aux fraises volante !!!”…. Tu en connais bcp des drones pouvant être mangés ? 🙂

  10. Bonjour j’ai un husban X4 fpv et un estes proto x je fais du drone souvent mais j’aimerai me trouver un drone peut cher pouvant voler à l’extérieur et a l’intérieur aisément avec caméra me conseillerez vous celui ci ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.