Bruce Dickinson

11
1180

bruce-02« Make sure you don’t infringe controlled airspace – or you could meet some heavy metal ». La traduction est approximative parce qu’elle contient un jeu de mots. « Assurez-vous que vous n’enfreignez pas l’espace aérien contrôlé – ou bien vous pourriez rencontrer du métal ». Le heavy metal dont il est question dans le texte d’origine est celui d’un avion grandeur nature, mais aussi le genre musical. Quelques explications s’imposent. Bruce Dickinson, vous ne le connaissez sans doute pas. Mais le groupe de hard rock Iron Maiden doit vous dire quelque chose. Peut-être a-t-il bercé vos jeunes années de rebelle en Perfecto ? (c’est le cas de votre serviteur). Bruce Dickinson, donc, c’est le chanteur d’Iron Maiden. Pas tout à fait depuis le début du groupe, mais il a été de la plupart des succès de cette formation de hard rock anglais menée de main de maestro par son bassiste, Steve Harris.

Polymathe !

Bruce Dickinson est donc chanteur dans un groupe qui remplit les stades et les salles les plus grandes à chaque tournée – j’y étais en juin dernier, à Bercy ! Mais les vocalises ne sont pas son unique talent, loin de là. Il est sportif de haut niveau, spécialisé en escrime. La compétition l’a mené jusqu’à la 7e place en Angleterre. Il a aussi été présentateur radio sur la BBC. Comme si cela ne suffisait pas, il a aussi écrit deux livres et collaboré à l’écriture de scénarios pour le cinéma. bruce-03Enfin, et c’est le coup de grâce, l’homme est également pilote ! Il s’est formé en Floride dans les années 1990 jusqu’à obtenir sa licence de pilote de ligne. Outre le pilotage sur des vols commerciaux, il est instructeur sur Boeing 737 et il a participé à des missions diverses comme le rapatriement de pilotes de la RAF depuis l’Afghanistan. Il était aux commandes du Boeing 757 Ed Force One qui transportait les membres d’Iron Maiden et tout le matériel des tournées. Un « rockumentaire » appelé « Iron Maiden, Flight 666 » raconte une tournée avec Bruce Dickinson au micro et au palonnier ! Le magazine « Intelligent Life » l’a, du coup, déclaré polymathe en 2009. Polymathe ? Ce sont les rares personnes capables d’acquérir des connaissances très approfondies dans plusieurs domaines…

WW1

21st March 2011 PERU LIMA IRON MAIDENParce qu’il n’est pas pilote à se reposer sur l’électronique de bord, Bruce Dickinson s’est offert en 2014 une réplique d’un triplan de la première guerre mondiale, le Fokker Dr.I. Celui que pilotait le fameux Baron Rouge, Manfred von Richthofen. Il a entraîné son avion dans l’association The Great War Display Team, qui joue des reconstitutions de batailles aériennes de la première guerre pendant des shows aériens. L’équipe a volé au-dessus du festival Sonisphere, près de Knebworth, cette année. La vidéo ci-dessous en témoigne. Et rappelle une chanson, Aces High, qui figurait sur l’album Powerslave d’Iron Maiden…

Tout ça pour dire que Bruce Dickinson le hurleur bretteur écrivain pilote polymathe, a participé à une campagne de sensibilité à l’insertion dans l’espace aérien anglais. Sans cibler les multirotors… mais l’objet de cette campagne est valable pour tous les pilotes de multirotors !

11 COMMENTAIRES

  1. Bien qu’on ne vive pas réellement dans le meilleur des mondes, Il est vrai qu’il ne faut pas que nos multirotors se prennent pour Icare et vol bien trop haut.
    Surtout que les Phantom, quand ils ne sont pas à l’Opera, peuvent être terrifiant.

    D’ailleurs il faut féliciter l’interdiction de vol de nuit car cela pourrait faire peur aux avions.

    Imaginez le cas horrible ou un avion grandeur serait obligé de se poser en catastrophe gravement endommagé par une collision, d’évacuer et de courir sur une colline proche pour éviter les débris de l’explosion. Pour les occupants de l’avion c’est soit être rapide soit être mort.

    Tout ça pour dire que pilote de drone ou d’avion réel, nous aimons tous l’azur, nous sommes tous frère de sang !

  2. Je sais faire des additions, soustractions, multiplications et divisions, donc, d’une certaine manière, je suis polymathe, tout comme lui!! 🙂

  3. Il est évident que je ne le suis pas (moi, j’étais juste poli… en maths). Que je l’envie de faire partie de cette caste très fermée des personnes qui sont doués dans plusieurs domaines! Caste dont le plus emblématique de ses représentants n’est autre que Léonard de Vinci…un génie dans les arts, autant que dans les Sciences, qu (pour faire le lien avec notre sujet) s’est beaucoup intéressé à tout ce qui vole…

  4. Le message est formulé de jolie manière, sur le ton humoristique. Je suis persuadé que c’est la meilleure manière de le faire passer pour qu’il ait quelque chance d’être entendu. Ce qui conforte bien l’estime en laquelle nous tenons ce grand bonhomme. Il faut seulement savoir que les triplans Fokker de la 1ère guerre mondiale étaient fabriqués en bois et toile et n’étaient pas métalliques. Les dégâts, lors d’une collision avec un UAV, seraient donc d’autant plus redoutables !

  5. On en parle souvent mais j’aimerais avoir l’avis d’un expert car on parle sans trop savoir : quelles seraient les conséquences exactes de l’aspiration d’un DJI Phantom par exemple dans un réacteur d’avion de ligne de type Airbus 320 ou 330 ?

  6. Il ne faut pas oublier qu’en dessous de 150m, les drones ne sont pas seuls (et ce même hors espace aérien contrôlé). On peut y trouver des hélicos militaires, des avions de transport, et des avions de chasse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.