Parrot MiniDrones

10
268

parrot-minidrones-16-600Vous connaissez déjà les deux petites bestioles que le constructeur français Parrot s’apprête à commercialiser. Le Rolling Spider (celui qui vole) et le Jumping Sumo (celui qui roule et qui saute) sont les parfaits outils des sales gosses qui adorent faire des âneries ! Aller filmer quelqu’un à son insu, faire sursauter, faire du bruit. La définition de « sale gosse », évidemment, n’a aucun rapport avec l’âge ! D’ailleurs, lors de la présentation des deux appareils par Henri Seydoux, nous nous sommes carrément bien amusés !

Les plus ?

Vous connaissez déjà les caractéristiques de ces deux appareils, on vous en avait parlé ici. Ce qu’il y a de nouveau ? Ce sont les prix, tout d’abord. Il faudra compter 99 € pour le Rolling Spider, et 159 € pour le Jumping Sumo. La date de disponibilité, ensuite : ce sera la mi-juillet. Les deux appareils sont pilotés par la même application, FreeFlight3 pour smartphones et tablettes (iOS et Android, puis Windows 8.1 et Windows Phone 8.1 en septembre). Le Rolling Spider est contrôlé via Bluetooth 4.0 (Smart). Ce ne serait qu’un nième clone de Ladybird ? parrot-minidrones-18-600Détrompez-vous… Les photos peuvent induire en erreur, l’appareil est plus imposant que la machine de Walkera et ses innombrables clones. Comme l’AR.Drone, il dispose d’une caméra placée à la verticale qui filme à 60 images par seconde. Elle est utilisée pour prendre des photos instantanées (à la verticale, donc) sur une mémoire intégrée, mais aussi et surtout pour automatiser le vol. Un capteur à ultrason mesure la hauteur de vol jusqu’à 4 mètres. Au-delà, c’est un capteur de pression barométrique qui prend le relais. A la différence des Ladybird-like, il décolle sur pression d’une seule touche, se pose de la même manière. Le pilotage repose sur des joysticks virtuels à l’écran ou sur les capteurs du smartphone. L’appareil sera proposé en 3 coloris (rouge, bleu et blanc) avec une série de « bouches » autocollantes à placer à l’avant de l’appareil.

Et qu’ça saute !

parrot-minidrones-09-600Le Jumping Sumo repose, quant à lui, sur une puce sans fil Wifi, pour une portée plus étendue. Le flux vidéo de la caméra à l’avant est retransmis en temps réel sur le smartphone : vous pouvez le piloter sans l’avoir en vue directe, en immersion ! Un peu comme les robots nerveux qui existent déjà sur le marché, il accélère, tourne, pivote, saute (jusqu’à 80 cm de hauteur !), se redresse. Bonus : il est programmable pour automatiser un parcours et des actions. Les photos et les vidéos qu’il prend sont stockées sur une clé USB à insérer dans le robot… Il sera proposé en 3 versions (noir et rouge, blanc et noir, kaki et jaune), et personnalisable avec des stickers. C’est tout à l’honneur du constructeur : Parrot propose une batterie (Lipo 550 mAh) compatible avec les deux bestioles, qui offre une autonomie de 8 minutes pour celle qui vole, de 20 minutes pour celle qui roule. Ce sont des jouets ? Oui ! Pour de grands enfants…

Les tests par Helicomicro ? C’est pour bientôt…

Les vidéos

La conférence de presse Minidrones, où Henri Seydoux, PDG de Parrot, présente le Rolling Spider.

D’autres photos

parrot-minidrones-01-600

parrot-minidrones-02-600

parrot-minidrones-03-600

parrot-minidrones-11-600

parrot-minidrones-04-600

parrot-minidrones-07-600

parrot-minidrones-08-600

parrot-minidrones-10-600

parrot-minidrones-11-600

parrot-minidrones-06-600

parrot-minidrones-05-600

parrot-minidrones-14-600

parrot-minidrones-13-600

parrot-minidrones-12-600

parrot-minidrones-19-600

parrot-minidrones-20-600

parrot-minidrones-21-600

parrot-minidrones-15-600

parrot-minidrones-05-600

 

10 COMMENTAIRES

  1. Depuis le temps qu’on en parle… Et il faut encore attendre. Le prix reste attractif c’est bien déjà.

  2. Je suis d’accord avec Florent… Des copies du look de l’AR.Drone, il y a en des dizaines. Mais des copies des fonctionnalités, notamment la fixation de position avec la caméra verticale, et d’une manière générale un appareil qui tient sa position fixe sans intervention, il n’y a pas encore à ma connaissance (les appareils avec GPS sont hors jeu, ils ne fonctionnent pas en intérieur). Le Rolling Spider reprend le même principe, et c’est ce qui est totalement bluffant : une fois en l’air, il se débrouille tout seul pour rester en place. L’InfraX de Walkera, par exemple, qui s’en rapproche le plus, est une cata si on le laisse tout seul plus de quelques secondes…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.