Projet Tango et les drones

4
223

tango-04Connaissez-vous le projet Tango ? C’est l’un des innombrables projets qui sont menés chez Google. Voici le pitch tel que décrit sur le site dédié : « détecter le mouvement tridimensionnel d’un téléphone mobile que l’on tient en main et créer simultanément une carte de l’environnement ». Ok, ce n’est pas forcément très clair. Imaginez un téléphone mobile équipé de capteurs suffisamment puissants pour réaliser 250 000 mesures par seconde, ces mesures pouvant déterminer en temps réel l’orientation exacte du téléphone. Combinez à cela une caméra et un logiciel en temps réel qui étudient l’environnement et, avec des techniques proches de la photogrammétrie (voir ici), sont capables de le modéliser.

Ca sert à quoi ?

tango-03Prenons l’exemple simple d’un agent immobilier qui désire mettre un appartement en location. Il le parcourt avec son mobile, d’un bout à l’autre, y compris dans les recoins, en pointant le téléphone du sol au plafond. Un plan en 3D de l’appartement est créé en temps réel, en 3D « fil de fer », puis habillée avec des photos plaquées sur le décor. Tout est prêt pour faire des visites virtuelles de l’appartement, sur Internet. Les applications sont nombreuses, avec des outils commerciaux et marketing, mais pas uniquement. Imaginez cet outil pour aider des personnes malvoyantes à se déplacer : avec un monde modélisé en 3D, il devient possible de créer des itinéraires en intérieur (dans un centre commercial, dans des bureaux, dans une gare…) et même en extérieur. La caméra du téléphone mobile s’occupe de déterminer la position et l’orientation en temps réel. Oui mais avoir un téléphone dans la main tout le temps, ce n’est pas envisageable. L’univers de Google a la réponse, forcément : les lunettes de type Google Glass vont se substituer au mobile. Tout ce que vous regardez peut, potentiellement, être modélisé en temps réel, envoyé sur un serveur (le « Cloud ») et rendu accessible. A tous… ou seulement à qui est autorisé, bien sûr.

Et les drones, dans tout ça ?

tango-05Avec la technologie Tango à leur bord, ils seront capables de parfaire la modélisation de leur environnement pour créer des cartes 3D en extérieur comme en intérieur ! Mieux encore, ils pourront utiliser les mêmes outils que les mobiles ou les lunettes pour savoir où ils se trouvent, et donc trouver leur chemin. Voici, peut-être, l’une des technologies qui pourront être employées pour automatiser les vols de drones en milieu urbain. Et atteindre le graal du moment, les livraisons automatisées si chères à Jeff Bezos, le grand boss d’Amazon. Puisque la création des cartes 3D de l’environnement s’effectue en temps réel, on peut imaginer qu’elle pourra aussi être utilisée pour détecter des obstacles. Si la caméra voit des objets et que le logiciel intégré se trouve capable de réaliser qu’ils n’ont rien à faire là, c’est gagné !

C’est bien beau de rêver

tango-02Mais là, on parle d’un futur à la Asimov, non ? Pas forcément ! Non seulement on peut compter sur la force de Google pour faire avancer les choses rapidement. Mais sachez que des expérimentations avec des drones ont déjà eu lieu. Une équipe de chercheurs de l’université de Pennsylvanie, dirigée par le professeur Vijay Kumar, a intégré un prototype de téléphone Tango de Google dans un multirotor. Le résultat de leurs travaux, c’est un appareil capable de se maintenir en position, en intérieur, sans GPS ni l’aide de capteurs supplémentaires. Le commentaire de Vijay Kumar est encourageant : « fixez un appareil Tango à un robot et il devient autonome ». La vidéo montre Giuseppe Loianno, un étudiant, qui maltraite un quadricoptère pendant les premiers tests. L’appareil équipé du mobile Tango est capable de revenir se positionner automatiquement lorsqu’il est déplacé. tango-06On a l’habitude de voir ces images avec les multirotors… mais en extérieur, avec l’aide d’un GPS ou d’une caméra placée à la verticale (comme sur l’AR.Drone de Parrot). Le vol de ce prototype s’appuie sur des mesures à 30 Hz, qui permettent selon l’équipe de Vijay Kumar d’obtenir un vol avec une précision de l’ordre du centimètre ! C’est pour quand ? Ne comptez pas voir des drones voler avec la technologie Tango de Google avant plusieurs années… Mais la technologie avance vite, très vite !

Sources : Google, IEEE et Vijay Kumar Lab

Les vidéos

Le projet Tango de Google, par Google.

L’expérimentation de Tango sur un multirotor, par l’université de Pennsylvanie.

4 COMMENTAIRES

  1. Bonjour ^^

    Un des autres avantages de se systême pourrais être la recherche de personne blessés dans un batiments tout en trouvant le meilleur chemin d’accés 🙂

    Bien amicalement

  2. Absolument ! Les domaines d’applications sont nombreux et j’imagine très demandeurs si ça s’avère fonctionner correctement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.