Trafic aérien, compliqué ?

9
327

4- TROP D'INFO TUE L'INFOSi vous avez tenté de comprendre comment fonctionnent les règles d’insertion dans le trafic aérien, auxquelles sont soumis les multirotors y compris pour les loisirs (ici, par exemple, avec l’aide du service AIP Drones), vous avez peut-être tout compris. Ou abandonné au bout du premier paragraphe ? Ou remis ça à plus tard, au vu de la complexité ? La DGAC est parfaitement au courant de cette complexité, justement.

Pour preuve?

Ce petit dessin humoristique a été publié pour annoncer un symposium sur la sécurité qui s’est tenu en décembre 2013, dont le sujet était « Information aéronautique : savoir pour prévoir ». L’affiche officielle mais aussi toute une série d’autres affiches pédagogiques… et humoristiques sont disponibles sur le site du Ministère du développement durable dont dépend la DGAC, ici. Mignon, non ?

 

9 COMMENTAIRES

  1. Dans les faits, la DGAC ne fait pas d’effort non plus je trouve.
    J’ai contacté par mail le chef de programme suivi de navigabilité pour une question sur l’annexe II la semaine dernière, je n’ai toujours pas eu de réponse a ce jour.

  2. Compliqué ? pourquoi toujours exagérer 🙂
    …Cas 2 : hauteurs de vol à proximité d’une piste équipée d’une ou plusieurs procédures aux instruments ou dont la longueur est supérieure à 1 200 mètres. :Lorsque la distance de l’aéronef à la droite support de l’axe de piste, notée « DA », est supérieure ou égale à 10 kilomètres, ou lorsque la distance à la droite support du seuil de piste physique le plus proche est supérieure ou égale à 15 kilomètres, l’aéronef évolue hors infrastructure destinée à l’atterrissage ou au décollage. Dans les autres cas, l’aéronef évolue hors infrastructure destinée à l’atterrissage ou au décollage lorsque sa hauteur de vol est inférieure aux valeurs suivantes définies en fonction de la distance DA etc…

  3. comme à peu près dans tous les secteurs d’activité 🙁 🙁 🙁 …je vais faire le vieux con passéiste, mais je peux garantir que le monde du travail était autrement plus simple il n’y a encore qu’une quinzaine d’années…. ILS sont devenus fous!!!!

  4. Je me trompe peut être mais je crois que cette définition des volumes de protection est bien plus vielle.
    Elle à servie de base pour l’annexe II mais les volumes de protection existaient bien avant.

  5. En même temps faut se dire qu’il y a des choses qu’on ne peut pas simplifier.

    Va expliquer le fonctionnement d’un turboréacteur à quelqu’un pris au pif dans la rue, il y a des chances qu’il n’y comprenne rien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.