eBumper

20
315

ebumper-01Rares sont les multirotors capables d’éviter les obstacles. L’Infra X, commercialisé par Walkera, ne nous avait pas séduits (voir ici). Malgré une armée de capteurs, il avait du mal à détecter des obstacles et du coup à les éviter. Rien n’est prévu sur les autres multirotors : c’est à vous, le pilote, d’éviter les obstacles. Etonnant puisque cette détection pourrait profiter à d’autres fonctions déjà existantes comme le retour automatisé au point de départ. Un arbre dans le chemin du retour ? Il pourrait être évité !

En développement

La solution eBumper, imaginée par Panoptes à Cambridge dans le Massachussets, promet un détecteur d’obstacles pour le Phantom de DJI. Les membres de l’équipe ne sont pas des débutants : leurs compétences ont été acquises pendant plus de 10 ans chez Aurora Flight Sciences (un spécialiste des vols sans pilote), au MIT et à l’université du Maryland. eBumper repose sur des capteurs acoustiques et visuels pour percevoir les obstacles. Des Leds à l’extérieur du Phantom permettent de comprendre ce que fait l’appareil lorsqu’il est confronté à un obstacle. ebumper-02Il sera possible de configurer la distance jusqu’à laquelle le Phantom pourra s’approcher de ces obstacles. Ce qui permet à l’équipe de Panoptes d’affirmer que eBumper sera aussi bien compatible avec des vols lents en intérieur que des vols rapides à l’extérieur. Les réactions seront simples : si eBumper s’aperçoit que le Phantom file vers un obstacle, il en prend le contrôle pour éviter la collision, puis rend la main au pilote.

Et en pratique ?

Le eBumper est constitué de 4 centrales de détection, capables de couvrir tous les angles. Elles sont montées dans la coque du Phantom. Pour les installer, il faut donc ouvrir le Phantom, retirer la partie supérieure du canopy (qui contient l’antenne GPS), la remplacer par la version eBumper, et tout refermer. Vous en voulez un ? Nous aussi. ebumper-03Le principe pour l’acquérir, c’est de vous inscrire sur le site web (en anglais) de Panoptes. Cela a valeur de précommande (sans payer). La méthode pour déterminer le prix est pour le moins originale : choisissez la fourchette de prix parmi celles qui vous sont proposées. Les 50 propositions les plus hautes seront choisies et le prix de l’appareil sera garanti à ce prix. La fourchette basse est entre $75 et $145. La plus haute est entre $446 et $500. A vous de choisir un prix léger, mais pas trop pour espérer figurer dans les 50 heureux élus. La disponibilité ? Panoptes assure ce que sera pour cet été 2014…

Le site web de Panoptes se trouve ici.

(merci à StyloBlanc pour la veille technologique !)

20 COMMENTAIRES

  1. J’ai vu cela l’autre jour, j’y mettrai pas en centimes si j’avais un Phantom avant de savoir si cela marche vraiment. 😉

  2. Je comprends qu’il faille toujours développer de nouvelles technologies pour rester attrayant et compétitif mais j’ai du mal à comprendre cette course à l’automatisation qui s’effectue entre les constructeurs.

    Le plaisir d’avoir un multi ne réside-t-il pas dans le pilotage et non dans la définition initiale de way-point puis de regarder un écran ?( même si cela a un certain attrait tout de même). D’un point de vue professionnel pour prendre de belles images ok passe encore mais pour quelqu’un qui veut profiter de son mutli j’avoue que je trouve que l’on se dirige de plus en plus vers des Drones.

  3. perso je suis d’accord avec toi j’ai le 2vision et se que je préfère le plus c’est le pilotage a vrai dire la camera je m’en sert même pas (je ne la retire pas car je garde le coté pratique de savoir l’altitude, distance et aussi et surtout le niveau de batterie et le “bib” sonore du niveau faible de la batterie sur le tel)

  4. Tu soulignes 2 points :
    – L aspect pro. Et là, effectivement, un pro n’en a que faire du plaisir de piloter. Lui, il veut un résultat.
    – Le plaisir de piloter. Certes. Je suis persuadé que les inventeurs de l’abs, de l air bag, de la direction assisté, des renforts par ci, des aides par là se sont dit la meme chose 😉

  5. Excellent article Fred 🙂
    Merci pour ces précisions et recherches.
    Et encore une fois, ce que je trouve excellent, ce n’est pas tant l’objet lui meme (parce qu en alourdissant considérablement les phantoms, je sais pas si ça va se vendre).
    C’est que l’idée fait son chemin et commence à sortir des ateliers.
    Et je suis persuadé de voir arriver cette techno pour d’autres appareils (à n’en pas douter)

  6. (je savais que quelqu un leverait le lievre)

    Interet économique > vies humaines
    Asimov avait oublié la loi zéro 😉

  7. J’y vois 3 avantages (qui ne sont pas pour moi) :
    – pour ceux qui utilisent le Phantom de manière professionnelle : ils s’en fichent du plaisir de piloter (en tout cas le plaisir n’est pas le but), le multi est là pour faire des plans, pas pour faire mumuse
    – l’apprentissage : pour ceux qui veulent se mettre au multi mais qui ne se sentent pas à l’aise, et qui ont peur de le casser, ou de blesser quelqu’un. Quand l’assistance GPS est sortie, beaucoup disaient “mais c’est nul, il est où le plaisir de piloter ?”. N’empêche que ça permet à certains de se lancer avec plus de confiance.
    – sécuriser le RTH : comme dit Fred, le RTH prévoit une montée (ou descente) à 20m, et il n’est pas rare de trouver des arbres de cette taille… alors pourquoi pas un mode qui ne l’active QUE lorsque le RTH se met en route ?

    Ce qui serait bien, c’est de pouvoir l’activer / désactiver comme l’assistance GPS, utilise uniquement lorsqu’on en a besoin. En gros, 3 modes :
    – ON (toujours actif)
    – ON RTH (uniquement actif lors du RTH)
    – OFF (désactivé)

  8. Je compare ce radar avec celui qui équipe maintenant certains véhicules (Golf dernier modèle par exemple) et qui permet d’éviter un contact… c’est de la sécurité au même titre que la ceinture… alors pourquoi pas protéger nos DJI Phantoms d’un risque éventuel ?
    Par contre pas d’information sur le (sur)poids une fois monté sur le Quadri…

  9. @styloblanc : Ok pour tous les systèmes de sécurité inertes tel l’airbag qui portége le conducteur mais généralement laisse le véhicule dans un salle état et ne l’empèche pas d’être détruit (contrairement à ce système qui prend le dessus sur le pilotage).
    Et comme tu fait la comparaison avec les voitures, tous les modèles sportifs laissent le choix de désactiver tous ces systèmes d’aide car justement c’est dans l’absence d’assistance que réside le plaisir. (en allant même plus loin, tu ne trouveras plus de F1 avec les assistances electroniques depuis 1994).

  10. J’espère que ceux qui critiquent ce dispositif ne sont pas les mêmes que ceux qui parlent sans arrêt de sécurité, de danger des drones et de réglementation 🙂
    Parce-que la détection d’obstacles (et donc de personnes) est à mon avis un grand pas vers plus de sécurité, et je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi ce dispositif n’équipe pas nativement tous les multirotors ayant la puissance suffisante pour les embarquer. Je vais même plus loin : comment se fait-il que la DGAC, dans son délire réglementaire, n’ait pas déjà imposé ce type de dispositif pour qu’un aéronef télépiloté puisse être homologué ?

  11. Très utile pour voler en ville ou en présence de personnes!!
    Pas du tout utile quand on vole sur un terrain d’aeromodelisme…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.