BirdsEyeView FireFLY6

12
561

firefly6-09C’est une aile, mais c’est aussi un hexacoptère. En fait, c’est un VTOL, un engin à décollage et atterrissage vertical – le reste du vol étant pratiqué comme un avion. L’appareil, imaginé par BirdsEyeView Aerobotics, s’appuie sur un contrôleur de vol APM 2.6 ou un PX4 Autopilot. Il est prêt pour filmer en vol avec un logement sous le fuselage pour une caméra Gopro 3 – et éventuellement une seconde dans le nez. Pour que rien ne se trouve dans le champ de l’image – et pour améliorer l’aérodynamisme -, le train d’atterrissage est escamotable.

C’est viable, cet engin ?

Faire basculer les moteurs et les hélices pour passer d’un mode stationnaire à un vol type avion n’est pas facile. C’est d’ailleurs surtout le passage du mode avion à un stationnaire pour atterrir qui est un peu délicat à gérer. firefly6-07Mais cela permet d’obtenir des temps de vol plus longs, et de couvrir de plus grandes distances avec une vitesse plus élevée qu’avec un multirotor – les concepteurs tablent sur 15 minutes avec un vol hybride, et 20 minutes en privilégiant le vol de type avion. Ils espèrent atteindre 30 minutes de vol avec des batteries 4S. Le prix ? A partir de $500. Sans l’équipement de propulsion (moteurs, ESC, hélices), sans les batteries, sans le récepteur, sans le contrôleur de vol avion ni le contrôleur pour la partie multirotors…

Le site de BirdsEyeView Aerobotics se trouve ici.

Les vidéos officielles

FireFLY6 Introduction from BirdsEyeView Aerobotics on Vimeo.

FireFLY6 Overview from BirdsEyeView Aerobotics on Vimeo.

D’autres photos

firefly6-01

firefly6-05

firefly6-04

firefly6-03

firefly6-02

firefly6-08

firefly6-06

12 COMMENTAIRES

  1. Bonjour ^^

    L’idée est bonne … mais ! 3kg !! il devrait supprimé 3 des moteurs et pour les 2 moteurs avant en mode avion hélice de motoplaneur bascule du moteur arrière pour unique propulsion en mode avion.

    pignon alu et chaine de vélo ? pourquoi pas utilisé un système à différentiel ? plus petit, plus léger, pas de jeux donc pas de latence dans la bascule de l’arbre …

    Gain de poids, économie d’énergie, réduction des trainé aéro donc optimisation des flux d’air …

    Pourquoi les ESC sont limite sur le moteur ? vus l’envergure de la bête il pourrais aussi réduire le volume central, le trains escamotable a roulette ne sers a rien puisque décollage / atterrissage vertical, 3 pieds simple seront plus léger et escamotable avec de petit servos donc encore gains de poids …

    L’idée est très bonne mais devrais être encore travaillé …

    Par contre le prix … 6 moteurs + 6 ESC + 6 hélices = 380$ ! faut encore ragouté les accus, le contrôleur de vole et la radio … à se prix la je préfère investir dans un phantom ! lol

    Merci FRED pour cette news, cette appareil est très intéressant et je pense que certain modéliste(fous?!) vont tenté l’accouplement d’un multi et d’une aile 🙂
    preuve est faite que les multi ne sont pas tous des “parpaing” et les avions peuvent faire du stationnaire .

    Bien amicalement

  2. Waouh, impressionnant, ils ont eu du courage de lancer une production industrielle… pas sûr que le succès soit au rendez vous :/

  3. Belle machine s’en intérêt, lourde, faible autonomie, franchement faut mieux une aile classique.
    Jolie le train d’atterrissage pour se poser droit, des chaines pour du poids…
    Tant qu’au prix, faut pas abuser.

  4. Drone ou pas drone ? La DGAC va encore devoir se pencher sur la question 🙂
    En tout cas un concept intéressant qui gagnera à être creusé et pourra donner des idées aux GEO-trouve-tous qui n’auront cesse d’innover !

  5. +1 ,peut-être améliorer pour gagner en performance et fiabilité .

    Mais bon ,c’est déjà énorme là 🙂 .

    Pour du FPV ,c’est top .

  6. N’empêche que c’est pas con l’assemblage avec des aimants, faut juste arriver à les coller sur l’avion 😀

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.