Vues d’en HOsiHO

6
174

hosiho03Les images aériennes ont le vent en poupe ! Agrémenter un reportage écrit ou filmé de quelques prises de vues depuis les airs constitue un vrai plus, qu’il soit uniquement esthétique, ou que cela apporte une vraie valeur ajoutée. Mais vous le savez, les prises de vues depuis des drones sont strictement réglementées. Pas question d’aller shooter sans être en règle avec la loi… et ce n’est pas chose facile (voir ici). Nous avions découvert ensemble le service YouFlyTube, premier du genre (voir là). Voici désormais…

HOsiHO.com !

Il s’agit d’une banque régionale d’images et de vidéos réalisées légalement, un service proposé par la société phocéenne Drone-Pictures. Régionale ? Oui, car HOsiHo couvre le sud-est de la France : Provence, Alpes, Côte d’Azur et Corse. Notez que les photos et vidéos n’ont pas toutes été prises avec des multirotors, mais aussi depuis divers engins volants : hélicoptères, avions, ULM, paramoteurs. Les références de Drone-Pictures sont prestigieuses : « Des racines et des ailes », France 3, TF1, Total, Skoda… La banque d’images est pour l’instant uniquement alimentée par Drone-Pictures, forcément encore peu fournie, mais elle va se développer avec « des centaines de clips et des milliers d’images », selon son créateur Sami Sarkis. hosiho02Et accueillir les œuvres d’autres professionnels de la prise de vues aériennes.

Les prix ?

Pour une photo basse définition (par exemple 286 x 191 pixels), c’est-à-dire destinée à une publication sur Internet ou sur papier en petit format, comptez 19 €. La banque propose de nombreux formats de de plus grandes résolutions, jusqu’à une haute résolution (par exemple 7360 x 4912 pixels) pour 399 €. Et les vidéos ? Pour le film d’un survol de Notre Dame de la Garde à Marseille au coucher du soleil en 320 x 180 pixel à 15 images par seconde, comptez 49 €. La version plus exploitable (640 x 360 pixels à 25 images par seconde) vaut 99 €. La version la plus aboutie est en 1920 x 1080 pixels à 50 images par seconde, il en coûte 299 €. Quels que soient les formats, l’usage est autorisé sur tous les supports, dans le monde entier, avec possibilité d’adaptations ou transformations, de correction et retouches. Les détails de droits concédés dans la licence sont mentionnés sur le site web (ici).

Pour qui ?

hosiho01Si les tarifs vous semblent très élevés, n’oubliez pas que ce service est à destination des professionnels. Lesquels n’ont pas le droit, le rappeler est sans doute indispensable, de diffuser (gratuitement ou pas) des photos ou des vidéos prises depuis un drone sans avoir satisfait à toutes les exigences de l’arrêté du 11 avril 2012 et des autorisations préfectorales. Les travaux d’amateurs « à la sauvette » font courir aux diffuseurs le risque d’être sanctionnés a posteriori, une fois les travaux aériens publiés.

La banque d’images HOsiHO.com se trouve ici

6 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Merci pour votre site que j’ai découvert depuis peu et qui est très intéressant.
    Concernant les images aériennes avec des drônes, j’ai un sujet à vous proposer :

    Avez vous regarder les J.O??? lors de l’épreuve féminine de surf slopestyle, on voyait régulièrement un hexacoptère suivre les demoiselles… regardez sur le replay

    D’autres épreuves ont elles le droit a un tel traitement? Pourquoi un drone plutot que des cables comme sur le saut à ski ? résistance aux températures basses ? Quelle autonomie… ?

    Et puis ça justifie de regarder les J.O…

    Bonne journée.

    emmanuel

  2. Excellente idée de reportage… Mais je n’ai pas les moyens (en temps) pour me lancer dans cette aventure, même si le sujet est très intéressant !
    Il doit bien y avoir des journalistes qui se sont penchés sur le sujet…

  3. Dommage, car cela ne semble pas un sujet très traité. En cherchant un peu, on ne retrouve qu’un article “soft” sur le Washingtonpost..

    “Sochi drone shooting Olympic TV, not terrorists”

  4. Il y a un article sympa chez les Humanoides : http://www.humanoides.fr/2014/02/10/drones-la-couverture-des-jo-de-sochi-par-les-airs/

    Mais il y a sans doute des raisons à cela. Pour aller sur le terrain (le seul moyen pour proposer un vrai reportage), il faut être accrédité sur les jeux et payer le déplacement. Je ne suis pas certain que les rédactions ou les agences soient en mesure (ou aient l’envie) d’investir, et que les officiels des jeux laissent libre circulation pour faire ce reportage “non sportif”. Peut-être que ce sera plus facile après les jeux, en interrogeant les sociétés qui ont opéré des drones sur l’événement (ou qui n’ont pas eu le droit de le faire).

  5. Bonjour,
    Depuis la publication de cet article, HOsiHO a beaucoup évolué et couvre dorénavant toute la France avec plus de trente auteurs qui contribuent à l’alimenter!
    Le site est maintenat bilingue et s’oriente de plus en plus à l’international!
    Plus que jamais, si vous avez de belles images aériennes légalement faites en France (dom-tom inclus), nous sommes preneurs car il y a de la demande! Voir notre page Contribuer.
    Merci et bons vols!

  6. Petite info au sujet d’HOsiHO.com qui vient de fêter ses 4 ans avec 150 auteurs représentés et plus de 15000 images aériennes sur le Monde en ligne, le plus souvent en vidéo 4K par drone: l’agence a créé son propre réseau de télépilote de drone en France, tous issus de la banque d’images aériennes!
    La plateforme de mise en relation entre clients et prestataires est gratuite.
    Faites votre recherche par département ou par spécialités et contactez directement l’opérateur choisi.
    Drone-Pictures par exemple est le représentant Provence/Paca du HOsiHO Drone Network sur le 13-83-84-05-04-06:
    Rendez-vous sur https://www.hosiho.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.