DJI Phantom 2 Vision, le test (2)

72
1192

Dsc_0006-600Le tour du propriétaire du nouveau venu dans la gamme de DJI étant fait, il est temps de prendre les airs. En préambule, notez un point très important. Le Phantom 2 Vision n’est pas encore commercialisé au moment où nous écrivons ces lignes. La version que nous nous sommes procurée est à l’évidence très proche de la définitive, mais rien n’est moins sûr. Les observations menées avec ce Phantom 2 Vision sont donc indicatives, pas définitives, certains points de détails pourront – on l’espère vivement ! – être corrigés avant la mise sur le marché. Ceci étant précisé, voici la découverte du Vision !

Avec le précédent Phantom ?

Il suffisait d’allumer la radiocommande, de brancher la batterie, d’attendre que la diode principale indique que tout est ok, et pleins gaz. Mais ça, c’était avant. Le Phantom 2 Vision est un tout petit peu plus complexe à mettre en œuvre. Il faut toujours allumer la radiocommande en premier lieu, puis insérer la batterie dans son logement. Dsc_0036-600Elle vient s’enfoncer assez facilement. Appuyez brièvement sur le bouton qui se trouve sur la batterie, les diodes indiquent l’état de la charge de la batterie. Soit 4 barres quand elle est en pleine charge. Appuyez plus longtemps sur le même bouton, le Phantom s’allume avec une petite musique forte et très caractéristique. L’appareil est prêt à prendre les airs. Mais pour l’instant, il n’est pas opérationnel du côté du retour vidéo. Allumez le boîtier répétiteur qui se trouve fixé sur la radio, et attendez que les réseaux Wifi soient mis en place. Pendant ce temps, insérez votre smartphone dans la mâchoire plastique de la radiocommande, et pianotez dans les menus pour chercher les réseaux Wifi. Le Phantom 2 Vision en crée deux, rien que ça. Le premier est celui de la caméra, le second est celui du boîtier. Et c’est celui-ci dont on a besoin. Son nom est mentionné à l’arrière du boîtier. Ensuite, il faut lancer l’application DJI Vision. Rappelons qu’elle est proposée aussi bien sur l’App Store pour les appareils iOS (iPhone, iPad, iPod) que sur Google Play pour les smartphones et tablettes Android. Nous avons essayé les deux versions, qui offrent exactement les mêmes fonctions. Une fois l’app lancée, touchez l’icône Camera et attendez quelques secondes. La vidéo apparaît à l’écran, vous êtes prêt à décoller !

Houla, une seconde !

Screenshot_2013-10-23-12-31-14
Interface pour Android.

Qu’est-ce qui est affiché à l’écran du smartphone ? La vidéo en temps réel, nous l’avons vu. En temps réel ? Il y a à vrai dire un léger lag (retard) que nous avons estimé à un quart de seconde lorsque le Phantom 2 Vision est encore au sol. En haut à droite sont rappelées les présences du Wifi, d’une carte MicroSD (dans la caméra embarquée), l’état de la batterie du Phantom avec un pourcentage, et le nombre de satellites « accrochés ». En-dessous figurent des icônes pour prendre une photo ou démarrer une vidéo. Encore en-dessous se trouve l’icône d’accès aux paramètres du Phantom. Sur la gauche de l’écran, on trouve une sorte de toupie. Elle est destinée à prendre le contrôle du Phantom 2 Vision avec le smartphone. En-dessous, deux flèches permettent de gérer les mouvements de la caméra. Dans le coin en bas à gauche se trouve un horizon artificiel doublé d’une boussole. La ligne du bas récapitule la distance par rapport au point de départ, l’altitude, et la vitesse. Si vous demandez à enregistrer une vidéo, un compteur se met en branle pour vous indiquer la durée d’enregistrement.

C’est parti de chez parti !

Dsc_0054-600
Avec un iPhone 5S.

Croisez les joysticks de la radiocommande pour allumer les moteurs, poussez les gaz, le Phantom 2 Vision décolle. Plutôt rapidement, d’ailleurs, alors que l’embonpoint de la caméra et de la batterie auraient pu faire craindre des mouvements mous. Est-ce seulement dû aux nouvelles hélices plus imposantes ou aux moteurs, toujours est-il que l’appareil ne semble pas handicapé par son surpoids. Il réagit exactement comme le Phantom première version, y compris lorsqu’on le pousse un peu. Une fois l’appareil stabilisé en l’air – il n’y a pas plus simple avec le mode GPS -, vous pouvez enfin jeter un coup d’œil à l’écran de votre smartphone. Première constatation : le retour vidéo fonctionne bien, avec une image très correcte. Mais deuxième constatation, nous sommes loin d’une vidéo fluide à laquelle les amateurs de vols en immersion sont habitués. Non, les images sont plutôt diffusées à un rythme de 10 par seconde au mieux. Résultat ? Avec ce petit retard et le faible taux de rafraîchissement, il semble très difficile d’envisager des vols en immersion totale – c’est-à-dire en regardant exclusivement l’écran du smartphone. Qu’à cela ne tienne, tout le monde n’est pas passionné d’immersion, le retour vidéo peut aussi et surtout servir au cadrage des images ! Edit : nos essais ont été menés avec un retour vidéo en 480p à 15 images par seconde. En mode 240p à 30 images par seconde, la vidéo est beaucoup plus fluide (pas pour autant à 30 images par seconde). Mais la résolution est très faible, au point qu’on ne distingue plus des obstacles comme un poteau de but, un gros câble électrique. Nous n’avons pas encore essayé le mode 240p à 15 images par seconde, pour voir s’il permet d’obtenir une meilleure portée.

Photos et vidéos

DCIM100MEDIA
Exemple de photo en 4384 x 3288 pixels

Dsc_0016-600Parlons de la caméra, justement. Enfermée dans une boule ronde, elle repose sur un capteur de 14 mégapixels, avec un objectif capable d’offrir un angle de 140°. La promesse, ce sont des vidéos en Full HD (1080p) en 30 images par seconde, 720p en 60 images par seconde. Et des photos de 4384 x 3288 pixels. Soit à peu près les caractéristiques d’une caméra Gopro 3 White. Impossible de changer cette caméra pour une autre de meilleure qualité. C’est le principe du Phantom 2 Vision : tout est intégré… Que vaut-elle en pratique ? Les photos sont plutôt réussies, avec du piqué et suffisamment de contraste pour bien discerner des nuages blancs dans un ciel bleu. Les vidéos sont également très correctes, sans saccades, avec un piqué satisfaisant. Mais n’allez pas attendre la qualité d’une caméra Gopro, vous seriez déçu.

Tourne la caméra

La boule ronde est motorisée pour pivoter vers le haut et vers le bas. Pratique, surtout que ce mouvement peut être piloté à distance. Mais uniquement depuis l’application smartphone. La radiocommande du Phantom 2 Vision pourrait en théorie gérer ce mouvement, mais DJI a choisi de ne pas ajouter une molette physique à l’arrière ni de câbler cette fonction. Cela pourra probablement être ajouté par la suite. Dsc_0108-600Car il faut bien dire, toucher le smartphone pendant le vol n’est pas vraiment facile ni pratique, encore moins sécurisant. Il faut lâcher les joysticks… et ce n’est pas toujours possible ! Vous l’aurez compris, la caméra ne bouge que verticalement : pas de rotation, ni d’inclinaison. Un bon point ? La caméra réagit aux mouvements haut-bas du Phantom 2 Vision pour conserver son assiette (rester stable). Mais la mauvaise nouvelle, c’est que la motorisation est très lente, probablement à l’aide d’un servo classique et non pas un rapide moteur brushless. N’espérez donc pas une stabilisation « à la ZenMuse ou nacelle équivalente », la caméra ne suit pas vos évolutions rapides. Comme une mauvaise nouvelle en cache souvent une autre, sachez que la stabilisation était à la peine sur notre appareil de test. Impossible de conserver l’angle initial, la caméra s’est obstinée à choisir son propre angle, à environ 45° vers le bas. Allez, encore un point gênant ? Impossible de redresser la caméra à l’horizontale pour qu’elle filme avec l’horizon au centre de l’image ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, nous n’avons pas réussi à l’étalonner pour qu’elle atteigne l’horizontale. Pas plus que la verticale, d’ailleurs ! Est-ce un souci à imputer à notre exemplaire de Phantom 2 Vision. Cela reste à confirmer.

Oui mais le résultat ?

Dsc_0159-600Nous avons réalisé nos premiers essais par un jour de grand vent (20 km/h), avec des rafales à 40 km/h… Des conditions parfaites pour obtenir une image saccadée à souhait sans nacelle stabilisée ! Mais nous avons été agréablement surpris. Certes les vidéos sont un peu agitées, mais elles restent correctes et regardables ! N’essayez pas de filmer lorsque vous êtes près du sol, l’angle d’inclinaison de la caméra est tel que vous ne filmerez… que le sol. Pour réussir les prises de vues, il faut prendre un peu d’altitude. Regrettons qu’il ne soit pas possible de prendre des photos pendant le shooting d’une vidéo. Il faut d’abord interrompre la vidéo, déclencher les prises de vues, puis reprendre la vidéo. Et le son ? Pas de bras, pas de chocolat. Pas de micro, pas de son : les vidéos sont aphones.

Et la portée ?

Voilà l’une des principales questions que l’on se pose au sujet du Phantom 2 Vision. Petit rappel : les appareils classiques, dont fait partie le Phantom première version, utilisent la bande de fréquence 2,4 GHz pour le pilotage via la radiocommande. C’est souvent la bande de fréquence 5,8 GHz qui est employée pour la transmission du retour vidéo. Dsc_0014-600Tout est inversé sur ce Phantom 2 Vision. La radiocommande fonctionne en 5,8 GHz, et la vidéo passe en 2,4 GHz. Pour être plus précis, la radiocommande est classique (à l’évidence semblable à celle des dernières versions de Phantom), mais elle inclut un module 5,8 GHz supplémentaire. La caméra héberge un émetteur 2,4 GHz, qui créée un point d’accès Wifi, auquel se connecte le boîtier accroché à la radiocommande. C’est un répétiteur longue distance, destiné à mieux capter le signal Wifi qu’une puce classique. Ce boîtier créée lui-aussi un point d’accès Wifi, auquel vient se connecter votre smartphone et votre tablette. L’impression de tout ce dispositif, renforcée par des composants au look et au toucher très plastique, est celle d’une usine à gaz mal intégrée…

Et la portée, à la fin ?!

Dsc_0080-600
Avec un HTC One Mini.

Nous avons entraîné le Phantom 2 Vision à travers un terrain de football, sans aucun obstacle, mais au ras du sol. Jusqu’à 70 mètres, le retour vidéo se révèle très bon (à 10 images par seconde). A 100 mètres, petite interruption : l’interface se fige et passe en noir et blanc. Quelques secondes plus tard, l’image revient. A 125 mètres, l’image disparait à nouveau, mais pendant une bonne dizaine de secondes. A 219 mètres, l’image disparait et le logiciel indique que la connexion radio est perdue. L’image ne revient plus, qu’on s’éloigne encore ou qu’on tente de revenir. La connexion ne s’établit à nouveau qu’en revenant à une cinquantaine de mètres du point de départ. Autre essai : nous partons voler derrière un arbre, à 70 mètres du point de départ. La vidéo souffre de plusieurs pertes, mais revient rapidement (au bout de 2 à 3 secondes). La connexion radio, elle, n’est pas coupée. Mais à 100 mètres derrière une haie d’arbres, toutes les connexions sont brutalement perdues. Que peut-on en conclure ? Que sur notre exemplaire de test, les 300 mètres promis par DJI, autant en liaison radio qu’en liaison vidéo, ne sont pas atteints. Peut-on être assuré que ce sera le cas sur la version définitive ? Non, bien sûr. Mais à la lumière de ces résultats, il vaut mieux attendre des tests menés sur la version finale avant d’acheter ! Edit : précisons que les tests au ras du sol et derrière des obstacles sont évidemment plus sujets à des coupures que des tests en altitude. C’est une démarche volontaire pour mettre les liaisons radio à l’épreuve, parce que pendant des vols réels on se retrouve forcément, à un moment ou un autre, dans l’une des deux situations… Nous n’avons pas mené nos tests dans des conditions de réceptions optimales (pas d’obstacle, en altitude, loin de toute source d’interférence), et c’était voulu ainsi.

Quelques détails

Les hélices auto bloquantes sont vraiment agréables à monter : il ne faut que quelques secondes, sans forcer, pour les mettre en place. Et pas plus pour les retirer, même sans la petite clé qui sert à tenir le moteur pendant la manipulation. Bon point. Elles semblent avoir été équilibrées en usine, puisque le vol du Phantom 2 Vision se révèle très stable. Dsc_0011-600Mais attention aux éraflures : il n’est pas possible de les équilibrer soi-même en l’absence de trou central ! Les vendeurs de pièces détachées vont adorer, votre carte de crédit probablement un peu moins… Nous n’avons pas eu l’occasion de faire suffisamment de vols pour noter l’autonomie de la nouvelle batterie 4400 mAh, nous vous tiendrons au courant de nos mesures. Edit : Batterie chargée à bloc, nous avons volé pendant 17 minutes à pleine puissance. Ensuite, il fallait pousser les gaz pour rester en l’air. Le vol s’est définitivement arrêté au bout de 20 minutes tout pile. Les conditions de vol pour cette autonomie : peu de vent, des évolutions “pépères”, avec la caméra en enregistrement vidéo, sans jamais se poser. Notez que le boîtier répéteur Wifi est dépourvu de connecteur vidéo. Pas moyen, pour l’instant, de brancher des lunettes pour les vols en immersion. Mais quand bien même ce serait possible, nous l’avons vu, le nombre d’images par seconde rendrait la pratique très difficile. L’horizontal artificiel et la boussole présents à l’écran du smartphone sont supposés constituer une aide bien pratique au pilotage. Mais dans les faits, la fréquence de mise à jour de l’icône est trop faible pour que les informations soient pertinentes. Ce n’est pas du vrai temps réel, loin s’en faut. Dernier point qui nous a chagrinés : l’application et la liaison Wifi sont capricieuses. Il arrive que le logiciel plante. Dans ce cas, il faut relancer la connexion Wifi, puis le logiciel et croiser les doigts pour que la liaison vidéo soit rétablie. Mais la manipulation se solde souvent par un échec. Dans ce cas, il faut atterrir, éteindre le boîtier Wifi et tout recommencer. C’est très frustrant, voire un poil pénible. Mais pour être juste, les soucis de connexions Wifi touchent tous les appareils, ce n’est pas une singularité du Phantom 2 Vision ni de DJI… Voilà pour une première virée avec le Phantom 2 Vision. Vous trouverez quelques exemples de vidéos filmées à bord, et des photos supplémentaires. N’hésitez pas à nous bombarder de questions. Nous nous efforcerons de répondre – si nous avons les réponses, évidemment –. Dépêchez-vous, nous ne conserverons cet exemplaire de Phantom 2 Vision que très peu de temps…  Dans la troisième partie de cette découverte du Phantom 2 Vision, Laurent vous donne ses impressions, lui qui est un pilote habitué à des appareils volants beaucoup moins grand public…

La vidéo !

http://youtu.be/uPQ6HYrCv-U

[bk_Produits mots_cles=”Dji Phantom Quadrocopter-Dji,Caméra Sp.Extr. GOPRO HERO3 Silver Editi,Lot de 2 Batteries Lipo 2200mAh 11,1V DJI Phantom, DJI Phantom Mode 2,Valise DJI Phantom Étanche avec mousse prédécoupée Phantom Grise” max_produit=6 langue=fr]

D’autres photos

Dsc_0126-600Dsc_0105-600Dsc_0102-600Dsc_0099-600Dsc_0085-600Dsc_0078-600Dsc_0059-600Dsc_0050-600Dsc_0042-600Dsc_0040-600Dsc_0038-600Dsc_0033-600Dsc_0027-600Dsc_0025-600Dsc_0022-600Dsc_0023-600Dsc_0020-600Dsc_0019-600Dsc_0013-600Dsc_0009-600Dsc_0005-600

72 COMMENTAIRES

  1. Les mec y sont impatient comme des gamin un soir de Noël mdr
    Merci pour ses ligne c’est un plaisir de vous lire.

  2. Ahhh, enfin un test digne de ce nom, j’en pouvais plus de voire des “tests” à la gloire de dji. Et 500 mètres de portée, et une qualité vidéo sensass. Merci à vous d’avoir fait le boulot pour les autres !

  3. Quid du poids total ? avec et sans batterie ?

    Car le Phantom 1 avec 2 batteries devient presque impossible à maitriser, obligé de changer les gains.

  4. La réponse est dans la partie 1 : 1160 grammes avec la batterie, 358 grammes pour la batterie seule.
    Mais le comportement du Vision avec cette batterie double et la caméra est semblable au comportement du 1 avec une batterie…

  5. Franchement sans nacelle gyro t’as vraiment pas envie de mettre de la mornifle dans ce truc qui de se point de vue à un TGV de retard, une V1 avec une zemmuse coutera sensiblement la même chose pour un rendu d’image supérieur comment ça mieux ? bien pire au top, mon général…………………!

    Salutations

    VACHERIN

  6. Comme d’hab. excellent article très plaisant à lire et sans parti prit 🙂
    En tout cas une chose est sure, le Phantom vision ne sera pas sur ma liste de Noel ! 😛

  7. Toujours aussi super et complet comme test !

    Maintenant, vu la faible luminosité des écrans de smartphone en générale, on ne doit pas voir grand chose quand il y a du soleil !(gênant pour lire les infos )
    Il faudrait prévoir un cache lumière enfin de créer de l’ombre au niveau de l’écran !
    En tout cas, pour mon Samsung, dès que je suis à l’extérieure et qu’il y a beaucoup de lumière, je ne vois pratiquement rien ! De plus, avec le wifi activé sur le smartphone, la batterie se décharge assez vite ! C’est peut être différent avec un Iphone !

    Bonne journée !

  8. Non en effet, même avec un iPhone 5s point de salut pour la visibilité en extérieur avec de la luminosité, la casquette pare-soleil semble incontournable.

  9. Bon, je n’étais déjà pas chaud pour évoluer vers ce modèle, je le suis encore moins. Merci d’éclairer nos lanternes

  10. très bon article et effectivement un engin qui vole longtemps mais qui apparait bien onéreux par rapport à nos PHANTOM 1ère génération mais peut être que l’on pourra adapter les nouvelles hélices ?

  11. Hello,

    Pensez-vous qu’ils vont sortir un dji 2 mais NON vision ???
    Car la gopro me semble nettement plus efficace et en plus ce modèle vision coute bcp trop cher, la video en direct ne m’intéresse pas ! Je cherche l’autonomie et une belle qualité d’image.

  12. Un test très détaillé, mais je doute sur deux détails sur le test qui reste à prouver. La première est “A 100 mètres, petite interruption : l’interface se fige et passe en noir et blanc.” Hors sur le test suivant que j’ai trouvé sur internet en voit concrètement la vidéo sans coupure jusqu’à 315 mètre, où seulement la connexion du phantom lâche. Voici le lien ci-dessous de ce que j’avance (à 8:30) :

    Phantom 2 Vision Radar/Find Me/Range Test
    http://www.youtube.com/watch?v=MpL_zoDAXjo

    Ensuite le testeur dit “Mais n’allez pas attendre la qualité d’une caméra Gopro, vous seriez déçu.” une autre vidéo sur youtube on voit bien un excellent comparatif du Phantom 2 vision face au phantom 1 avec à son bord la camera gopro. Et là encore suis pas aveugle la différence est indiscutable et concrète grâce à ce visuel qui ne laisse aucun doute, voici le lien :

    DJI Phantom 2 Vision VS. GoPro HERO3 Black
    http://www.youtube.com/watch?v=9GWFfBEbkZg

    J’espère par mon poste ne pas mettre en doute le testeurs, mais je n’ai vu dans ce test du concret visuel contrairement à ce que j’ai vu sur Youtube. N’oublions pas que la version finale réservera peut-être des surprises. Merci quand même au testeur.

  13. ou alors le même sans cam et sans wifi, nous pourrions ajouter ce que nous voulons sous le ventre du phantom!

  14. Tes remarques sont très pertinentes ! Je vais essayer d’apporter quelques précisions pour mieux comprendre…

    Les deux tests de portée que nous avons menés sont à considérer comme des stress-tests. La vidéo montre un vol en altitude sans obstacle, donc des conditions optimales pour les liaisons radio. Cela donne la portée maximale possible, et c’est un excellent test puisqu’il montre que la portée avancée par le constructeur est dépassée de quelques mètres. Le constructeur ne ment pas ! Peut-être même qu’on peut dépasser largement cette valeur en partant à la verticale à un endroit totalement vierge d’interférences. Mais… C’est un peu comme les constructeurs d’appareils photo qui montrent des photos de folie pour la promo de leurs produits. Les clichés réalisés par les clients sont un rien moins sympas : moins de piqué/contraste/couleur. Evidemment, il y a le talent du photographe, mais pas uniquement. Dans la vraie vie, le Phantom 2 Vision ne va pas rester en altitude, il va être au ras du sol à 215 mètres, ou à 100 mètres derrière des obstacles. Et là, nos tests montrent que la portée n’est pas la même. C’est pour ça que je qualifie nos essais de stress-tests. Ca me semble très important de savoir comment réagit le Phantom lorsqu’on n’est pas dans les conditions optimales pour voler. Est-ce que ça décrit un peu mieux les raisons pour lesquelles les résultats de nos tests ne sont pas les mêmes que d’autres sur le Net ?

    Concernant le test GP3 vs Vision, la vidéo a été très critiquée sur rcgroups. Si tu regardes attentivement, la qualité de l’image Gopro 3 est nettement en deçà de ce à quoi on est habitué avec une Gopro 3, d’autant plus qu’il s’agit d’une Black. La compression est à l’évidence trop prononcée, l’image est pixelisée, de manière catastrophique sur les scènes rapides. Je ne suis pas d’accord avec le caractère « indiscutable » de cette vidéo, loin s’en faut, et il semble que je ne sois pas le seul…

  15. Grand merci Fred et Laurent de nous informer sur cette nouveauté qui pourrait être prometteuse!!! …mais il est urgent d’attendre.
    J’envisage de me procurer un drone pour faire de la prise de vue aérienne (photo et vidéo) en qualité HD, sans pour autant que ça coûte les deux bras et une jambe. Le concept Phantom Vision est séduisant, reste à voir ce que sera la version commercialisée …et s’il sera possible d’avoir une version à équiper de caméras de notre choix. A suivre !

  16. Merci Fred pour ce très bon debrief !

    Petites questions
    Avez vous noté le temps de charge de cette batterie ? Aucune info sur son coût au détail ?

    Quant aux hélices les axes moteurs sont ils compatibles avec les anciennes hélices (si l on veut équilibrer au poil ) mais il faut acheter les écrous séparément ?)

    Encore du boulot côté dji a mon avis projet ambitieux de leur côté mais pas mature les V 1.1 V1.2 vont défiler mois après mois je pense que pour ceux intéresses par le concept (par ailleurs très valable) il est urgent d’attendre Sous peine de voir les copains acheter des versions upgradees plus sympa ( vu le prix ça agace)

  17. Good questions, on va vérifier ça… Le temps de charge est de l’ordre de 1h30, mais on va faire une mesure exacte. Pas d’info sur le prix au détail, non.
    Pour les hélices, je vais essayer de monter celles du V1.0. Mais je n’ai pas les modèles CW/CCW pour vérifier 🙁

  18. Pensez-qu’avec cette version 2 du phantom que DJI nous prépare une surprise sur le plan évolutif de cette appareil qui évoluera certainement sur des applications stars de la marque comme le “Ground Station” un port USB est déjà intégré au phantom. Je pense qu’il vaut mieux attendre l’annonce de sortie de cet appareil le 1er novembre avant de tirer conclusion sur le choix de la V1 ou la V2.

  19. Je ne sais pas, vraiment, je ne suis pas dans les petits papiers de DJI 😉
    J’espère très fort que la GroundStation sera compatible avec le Vision. Ce serait vraiment dommage qu’elle ne le soit pas, à vrai dire…

  20. Bonjour,
    En l’absence de réponse sur le fait de savoir si il va y avoir une version sans caméra, peut-on imaginer l’enlever et la remplacer par une Gopro avec une nacelle Zenmuse.
    Car finalement l’idéal hormis le prix serait vraiment une v2 avec nacelle stabilisée et une “vraie” caméra.

  21. Oui, la caméra se démonte très facilement. Et la prise Zenmuse est présente sur la carte mère. Donc pas de souci pour faire l’échange. En revanche, on ne récupère pas la sortie vidéo, donc pas de retour sur le smartphone…

  22. Bonsoir fréd

    Superbe article sur se Phantom Vision

    Di moi c’est les Moteurs Dji 2212 en 920kv ,stp ?

    Amicalement

  23. bj Fred,

    complement de question de FLD, penses que ce serai possible de demonter la camera,
    et de la remplacer par un petit IXUS pour faire de la photo de meilleur qualité, sans retour video. poids de l’iXus approx 200gr. je pourrai declencher avec Magic lantern en mode timelapse. que penses tu de cette modif ? dans la mesure ou il n’y a que la Photo qui m’interresse. peux tu egalement envoyer par email qques photos RAW et qques photos JPEG en haute def afin de determiner si cela vaut le coup. merci a toi. cordialement.

  24. Démonter la caméra, pas de souci comme je l’avais dit. Ce qui peut être plus difficile, c’est de monter correctement un compact sous la coque. Il faut bricoler un peu (et là je ne saurais pas t’aider). Le poids, en tous cas, n’est pas un problème…
    En revanche, je n’ai pas pigé pour les photos raw & jpeg… Je n’ai pas le matériel pour le faire de mon côté (je n’ai qu’un gros reflex pour faire des raw, et c’est certain, il n’ira pas sous le Phantom 🙂 )

  25. RAW et JPEGs, si tu as utilisé la camera embarquée fournie sur le VISION, et que tu as fait des essais de photos hormis la seule photo du terrain de foot en JPEG que je vous sur le site… j’ai vraiment besoin de voir d’autres exemples et de preference… RAW
    merci pour ton aide.

  26. C’est décidé à la lecture de votre article, je garde mon phantom première génération à qui je vais offrir une nacelle Zenmuse pour mettre ma gopro black édition et j’attendrai sereinement le phantom 4….
    Bon vol!!!

  27. en fonction du résultat, mon intention sera soit d’acheter un Phantom 1 avec un Sony NEX-6 en utilisant la fonction timelapse, soit d’acheter un phantom 2 vision et éventuellement plus tard, lui bricoler a la place de la camera embarquée: un pas de vis afin d’y visser un NEX-6, si les RAWs ne sont pas tres concluant pour faire de la photo de haute qualité.

  28. Bonjour, merci pour le test intéressant !
    Moi mon truc c’est la planche à voile… donc le vent. Je cherche des infos sur les conditions météo de vol extrêmes supportées par ce genre d’appareil et notamment le vent maximum supporté . Avez-vous des liens ou des informations ?

  29. Le vent est un énorme problème pour ce genre de machines. Je n’ai pas de chiffres précis sur la capacité d’un phantom a tenir au vent ( encore moins en Kt/s) cependant je peux affirmer sans trop prendre de risque que passé 15/20 Km/h tu peux oublier te de faire suivre par un phantom. après d’autres modèles Pro peuvent le faire, mais le budget n’est clairement pas le même.
    J’essaye de te trouver les réponses précises à ta question.

  30. Très bon test proche de la réalité!
    Mais drone extra simple en pilotage
    Après une mise en route compliquée
    Mon avion est plus simple!!
    Mais produit superbe

  31. Bonjour à tous.

    Je me tate a acheter un Phantom 2, mais j’aimerai savoir si des gens peuvent faire un retour par rapport à la version finale.
    Je voudrais savoir par rapport à la portée radio et vidéo ce que cela donne reellement… Mon but étant de faire plus du FPV que du vol à vue.

    Des retours ? :p

    Merci pour l’article et merci d’avance pour vos réponses.

  32. je suis etrangere exuse moi pour ma ecriture

    Je vision phantom 2 et je peux pas connecte phantom avec appli sur iphone 5s (wi fi avec phantom ok) ou est probleme svp ?

  33. Ok, tu es connecté au réseau du Phantom par Wifi. Quand tu lances l’application DJI Vision, que se passe-t-il ? Vois-tu le nom du réseau du Phantom ? L’icône Camera s’allume-t-elle ?

  34. Merci Fred pour ta réponse.
    J’ai eu un problème avec mon engin dont j’ai perdu le contrôle et il s’est craché dans un arbre sans trop de dégâts (seulement 2 hélices mortes).
    Depuis, il semble s’emballer dès que je remets les gaz. Est-ce normal ?

  35. quelle est la portée de la radiocommande du dji phantom 2 vision en 5.8 GHZ?
    que se passe t il si on passe hors de sa portée, le système Retour automatique se met il en route?

  36. J’ai compilé les données constructeurs des différents Phantom dans une feuille Excel, tu peux la voir ici : https://www.helicomicro.com/la-famille-des-dji-phantom/
    C’est donc 300 mètres en théorie. A priori, la portée est un peu supérieure, mais tout dépend des conditions d’usage, évidemment (urbain ou pas, obstacles, altitude par rapport au sol, etc).

    S’il perd la liaison, il revient à son point de départ ou il se pose là où il est, tout dépend du réglage choisi…

  37. Je trouve ça un peu décevant les fonctionnalités de cette caméra : pas de son donc impossible de s’imprégner de l’environnement que l’on filme, pas de contrôle via la radiotélécommande, d’obligé d’avoir un smartphone qui tourne sous IOS ! Et le comble est qu’il est impossible de prendre des photos en rafale tout en continuant de filmer !

    Ca fait un peu cher pour un appareil vendu quand même 800€. Autant prendre la première version et y coller un caméra bon marché, ça reviendra quasiment au même pour beaucoup moins cher.

    Ces petits défauts font que la marque devrait corriger toutes ces erreurs dans une prochaine version….

  38. Pour le son, tu sais, à part le vrombissement des hélices et le sifflement du vent, tu ne vas pas entendre quoi que ce soit avec un micro !
    Tu peux utiliser un smartphone sous Android…
    Pour la première version, tu peux remplacer la caméra, mais tu ne la pilotera pas depuis le sol du coup…

  39. Oui je sais 🙂 Mais du coup, faut avoir le smartphone compatible quoi… à la limite, la piloter depuis le sol n’a pas trop d’intérêt si le drone peut basculer pour filmer vers le sol 🙂

  40. Salut! j’ai besoin d’info si possible. Jai réservé un Phantom 2 , gimball avec GoPro 3 mais j’ai upgraded pour la toute derniere Gopro 4 black qui filme en 4K. Le probleme est…

    Je suis alle d’un salon de la photo et j’ai vu le phantom 2 vision +. Il est tout équipé…grip pour le smartphone, genre de GPS intégré, booster wifi et une 2ème batterie. et même une caméra 16mega pixels comparativement a 12 chez gopro mais un mode video beaucoup moin performant par contre.

    Le spécialiste a dit que le gimball était concu pour la GoPro 3 et que j’allais avoir de la misère à installer la 4. De plus avec tout les option qui sont déjà incluses dans le visions +, cest plus abordable de prendre celle la et plus tard si la qualite me fatigue installer un nouveau gimball et une gopro.

    Que feriez vous a ma place? La vision + coute 1449$ incluant la 2ème batterie, GPS et bosster wifi et l’autre avec la GoPro me revient au même prix.

    Merci de votre aide.

  41. Tout dépend de la qualité que tu désires obtenir. Si tu veux vraiment des vidéos 4K, c’est la solution Gopro 4 qu’il te faut. Je ne l’ai pas essayée sur une gimbal de Gopro 3 (je ne l’ai pas essayée du tout à vrai dire), donc je ne sais pas s’il y a des soucis d’équilibrage. N’oublie pas que le 4K est très long et pénible à gérer, la super haute résolution met à genoux les ordis du moment. Si tu veux filmer à titre personnel, la qualité de la caméra du P2V+ est très correcte. Et effectivement, tu pourras par la suite faire évoluer vers une meilleure caméra – mais tu risques alors de perdre le retour vidéo en temps réel, qui est tout de même l’un des points forts du P2V+.

  42. Ok mais une GoPro avec un iPhone 5c ca se connect pas ensemble ca? Alors je pourrais obtenir un retour video?
    Et aussi le 4K est très dur a gérer mais puis-je choisir de filmer avec une résolution équivalent a la gopro 3?
    La qualité d’image et video est un critère très inportant pour moi…jai les 5Dmark3 et 6D comme boîtier et plein de belle lentilles Canon entre 1.4 à 2.8 qui accompagne. J’attend de tes nouvelles. Merci

  43. Le retour vidéo d’une Gopro sur smartphone fonctionne à très courte distance. Après 20 mètres, c’est hyper saccadé. Au delà de 30 mètres, tu n’as plus rien du tout.
    Il faut aussi t’assurer que la radiocommande est en 5,8 GHz, sous peine d’ennuis : le 2,4 GHz de la Gopro risque de marcher sur les plates-bandes du 2,4 GHz de la radiocommande.
    Oui, bien sûr, tu peux filmer en 1080p ou 2,7K avec la Gopro…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.