Blade 350QX, le test (1)

33
2002

Dsc_0099-600Voici le deuxième quadricoptère en lice pour tenter de faire de l’ombre au fameux Phantom de DJI. Nous avions chroniqué le QR X350 de Walkera, intéressant pour les pilotes confirmés, mais trop complexe pour les débutants. Que vaut le Blade 350QX ? Notre réponse est un peu longue, l’appareil est vraiment très intéressant, elle est donc scindée en trois posts, dont voici la première partie…

Déjà monté

Le Blade 350QX se plie à un design basé sur une coque blanche qui recouvre la structure et l’électronique de l’appareil, une mode initiée par le Phantom de DJI. Mais à la différence de ce dernier et du QR 350X, l’appareil est livré monté, vous n’avez pas besoin de fixer les hélices ni les trains d’atterrissage, ni le compas, ni les antennes. Dsc_0059-600Seul le support pour caméra n’est pas monté. La première rencontre avec l’engin est surprenante : le plastique utilisé fait terriblement « jouet », une impression renforcée par la trappe de la batterie et les hélices avant rouge flashy. Prendre l’appareil en mains permet de balayer cette impression : le plastique qui recouvre la structure est solide, les bras ne se tordent pas lorsqu’on les chahute. Ils n’émettent pas le moindre craquement. Voilà qui est rassurant.

Atypique ?

Le train d’atterrissage semble décentré, avec un petit look inspiré par l’Enterprise de Star Trek. Il n’est pas non plus très engageant à première vue. Pourtant, au toucher, il s’avère fait d’un plastique souple mais solide. A l’intérieur du patin de droite, on trouve un fil torsadé qui mène au compas (un anglicisme, puisqu’il s’agit d’une boussole électronique). Dsc_0012-600Les hélices sont atypiques, très différentes de celles qui équipent d’habitude les multirotors. Pour être plus clair, ce sont des modèles « propriétaires », ce qui signifient qu’elles sont prévues pour cet appareil et seulement celui-là. Les moteurs sont des modèles brushless de 1100Kv. Donc sensiblement moins puissants que ceux du Phantom (900Kv). Sous l’appareil, à l’avant, se trouve une diode. Juste à côté figure un interrupteur on/off. Une excellente nouvelle : vous allez pouvoir brancher une batterie sans pour autant qu’elle se décharge, il suffira de maintenir l’interrupteur en position off. La trappe rouge à l’arrière de l’appareil se retire par une simple pression. Elle, contrairement au reste des composants de l’engin, fait « toc » y compris quand on la prend en main. A l’intérieur, on trouve le connecteur pour la batterie et une sangle velcro pour la fixer.

Des chiffres

Contrairement au Phantom, le Blade QR 350X ne prend pas la forme d’une croix. Le positionnement des bras s’apparente plutôt à celui des Discovery de la Team Blacksheep : les deux bras à l’avant sont en retrait par rapport au nez de l’appareil, ce qui permet de placer plus facilement une caméra pour éviter de voir les hélices dans le champ. Dsc_0020-600La largeur, hors hélices, est de 29 cm, la longueur de 30,7 cm et la hauteur de 13,8 cm. La hauteur entre le bas de caisse et le sol est de 8 cm. Le diamètre des hélices est de 21 cm. Le poids de l’appareil sans batterie, mais avec la plaque de support pour caméra (sans la nacelle) est de 528,6 grammes. Avec la batterie fournie avec l’appareil, une Lipo 11,1V 2200mAh 3S 30C, le poids passe à 711,3 grammes. A comparer avec les 808 grammes du Walkera QR X350, et les 803 grammes du Phantom : le Blade 350QX est presque un poids plume ! Il est fourni avec un chargeur… que vous vous empresserez de changer ! Il est équipé de pinces crocodiles ! Pas de trace d’un adaptateur secteur, et les câbles ne sont pas amovibles. Quel choix surprenant : il faut placer ces pinces sur une source 12V. Or tout le monde n’a pas une batterie de voiture sous la main ! Sur le site de Horizon Hobby, on peut lire « Needed to Complete. Nothing, everything you need is included! If you wish to charge the included battery from an AC power source, you will need the optional power supply ». Traduit depuis la langue de Sarah Palin, cela veut dire « Ce qu’il faut d’autre ? Rien, tout ce dont vous avez besoin est inclus ! Si vous désirez charger la batterie fournie avec une source de courant alternatif, vous aurez besoin de l’alimentation optionnelle ». Ou comment vous faire acheter un accessoire pourtant indispensable !

Un peu de travail ?

Dsc_0005-600Nous l’avons vu, l’appareil est livré entièrement monté. Ou presque. Le seul élément qui est fourni en kit, c’est le support de caméra et ses amortisseurs. Il est composé de 2 plaques en plastique, l’une venant se visser sous le Blade QR 350X, l’autre étant prévue pour accueillir un support de type Gopro. Entre les deux, il faut insérer les amortisseurs en caoutchouc. En 5 minutes à peine, tout est prêt. Pourquoi est-il livré en kit ? Parce que vous pouvez le laisser de côté si vous n’avez pas l’intention d’accrocher une caméra ou un appareil photo, ou si vous disposez de votre propre système de fixation.

Radio kills the video star

La version que nous avons testée est une BnF. Bind and Fly, ce qui signifie dans la langue de Miley Cyrus « Appairer et voler ». Cela sous-entend que vous disposez d’une radio compatible avec les normes DSM2 ou DSMX. Dsc_0033-600La liste est la suivante : DX6i, DX7/7e, DX7S, DX8, DX18. A cela s’ajoutent les radios DX4e et DX5e. Oui mais attention. Pour ces deux dernières, aucun des interrupteurs n’offre 3 positions. Or nous allons le voir, le Blade 350QX offre 3 modes de pilotage. La solution adoptée par Horizon Hobby, c’est de proposer de nouveaux modèles de DX4e et de DX5e, dotés d’un interrupteur à 3 positions. Est-ce que les anciens modèles sont pour autant inutilisables ? Non… selon le constructeur. Mais lorsque nous avons associé notre « vieille » DX5e avec le Blade 350QX, il a refusé de fonctionner : pas de démarrage des moteurs, pas de changement de mode de pilotage. Nous avons finalement opté pour notre radio Devo 8s de Walkera modifiée avec le firmware DeviationTX, qui a fonctionné parfaitement. Nous avons aussi essayé avec une radio DX6i et une DX7. Pas de souci pour démarrer l’engin, mais nous allons voir qu’il faut tout de même s’attendre à quelques surprises… Avant de décoller, vérifiez que l’interrupteur est sur off, placez la batterie dans son logement – c’est assez facile, elle y glisse sans forcer -, sécurisez-la avec le velcro, puis branchez les connecteurs. Rien ne se passe. Normal, l’interrupteur est sur off.

Premier décollage ?

Dsc_0032-600 Allumez votre radio en la plaçant en mode « bind ». La procédure dépend du modèle que vous utilisez, consultez le manuel. Passez l’interrupteur sur on, posez le Blade 350QX et attendez. Si l’appairage a échoué, la diode principale « pulse » en rouge. S’il a fonctionné, elle clignote en vert, bleu ou rouge selon la position de l’interrupteur qui gère le mode de pilotage. Voici votre première expérience avec la langage du Blade 350QX, à base de petits sons et surtout de cette diode. Comme sur le Phantom, la diode principale vous indique l’état de l’appareil. Et comme sur le Phantom, il va falloir apprendre ce langage… qui n’est pas mentionné dans le « Quick Start Guide » papier fourni dans la boîte. Quand bien même il y aurait figuré, c’est un document en noir et blanc, bien inutile face au langage coloré de la diode. Pour le découvrir, il faut aller télécharger le manuel sur le site de Horizon Hobby (ici). La bonne nouvelle, c’est qu’il est en français. Ajoutons que les deux nacelles des moteurs avant sont allumées avec des diodes rouges, les deux à l’arrière le sont en bleu. Mais pourquoi ce choix contre la logique ? Bon, et ce décollage ? Prenons d’abord un peu de temps pour comprendre les différents modes de pilotage du Blade 350QX. Vous allez le voir, il est important d’être au courant de tout…

Mode Smart

Dsc_0050-600Lorsque l’interrupteur qui contrôle les modes est poussé vers l’arrière, le mode choisi est le Smart. Pour en témoigner, la diode clignote en vert dans un premier temps. Si vous êtes en extérieur, l’appareil recherche les signaux GPS – cela prend entre 20 secondes et 2 bonnes minutes – puis passe au vert fixe. Avant de décoller, voilà ce qu’il faut savoir sur ce mode. Smart, dans la langue de Justin Timberlake, ça veut dire « intelligent ». Aie, méfions-nous des appareils électroniques qui se définissent comme intelligents. Ce mode est destiné aux pilotes totalement novices, qui n’ont aucune expérience préalable avec un engin radiocommandé. Ca signifie quoi ? Que les commandes sont douces, interdisant un pilotage nerveux. Que la manette qui contrôle les gaz ne fonctionne pas comme avec les autres appareils radiocommandés : elle gère l’altitude ! Pour mieux comprendre, vous ne contrôlez pas vraiment la gestion des gaz, mais la hauteur à laquelle va se placer le Blade 350QX. Manette vers le bas, il est au sol. Manette vers le haut, il se place à sa hauteur maximale : 45 mètres. Manette au neutre, il est à environ 20 mètres d’altitude. Cela signifie aussi que l’appareil se débrouille pour rester à l’altitude à laquelle vous lui indiquez de voler (avec la manette). Le mode Smart signifie aussi que les ordres Avant, Arrière, Translation à gauche et à droite sont pris en compte par l’appareil sans tenir compte de son orientation. Cela permet aux pilotes débutants de voler sans devoir gérer une inversion des commandes lorsque l’appareil leur fait face, par exemple. Ce mode s’apparente à l’IOC sur le Phantom. Le mode Smart signifie enfin que le Blade 350QX évolue autour du pilote, mais sans jamais pénétrer dans un cercle de 5 mètres autour de lui. Une sorte de bulle appelée « SAFE circle » par Horizon Hobby. Ca sert à quoi ? A ne pas se prendre l’appareil sur le coin du nez suite à une mauvaise manœuvre.

Mode Stabilité

Dsc_0049-600Placez l’interrupteur de mode sur la position du milieu. La diode passe en bleu clignotant (ou fixe si les GPS sont détectés), vous êtes en mode Stabilité. Il ne s’agit plus de caresser les débutants dans le sens du poil, mais de permettre un pilotage facile. La manette des gaz ne contrôle plus l’atitude, mais les gaz. Ce qui signifie qu’en mode Smart, le Blade 350QX ne reste plus figé à une altitude. Les ordres de direction sont directs, c’est au pilote de tenir compte de l’orientation de l’appareil. Les commandes sont prévues pour être nerveuses, mais tout de même assistées. Cela veut dire que lorsque vous lâchez les manettes pour revenir au neutre, l’engin se stabilise tout seul. Un comportement proche de celui du Phantom en mode GPS. Ce mode n’offre pas de bulle de protection autour du pilote.

Mode Agilité

Dsc_0051-600Basculez l’interrupteur vers l’avant, pour passer en mode Agilité. La diode passe au rouge clignotant (ou fixe si les GPS sont détectés). Attention, ce mode est réservé aux pilotes expérimentés, puisque les assistances électroniques sont désactivées. Si vous donnez un ordre de direction, le Blade 350QX part avec nervosité. En ramenant les commandes au neutre, il continue son chemin : c’est à vous de donner un ordre contraire pour stopper le mouvement. Dans ce mode, vous pouvez pratiquer des figures acrobatiques comme de rapides tonneaux et loopings ! Mais ils ne sont à tenter que si vous avez de bonnes notions de pilotage.

Cela fait pas mal de choses à mémoriser. Et mieux vaut avoir les caractéristiques de chaque mode en tête, sous peine d’être surpris par les réactions du Blade 350QX pendant le pilotage… La suite de cette chronique en trois parties, c’est ici !

33 COMMENTAIRES

  1. Merci pour cette première parti. Je suis mi patin de lire la suite. Trois jours sa vas être long. Bonne continuation.

  2. En se qui concerne la rigidité des bras j’avais vue une vidéo ou le gars faisait faire une torsion assez facilement sur le blade et pas sur le phantom. Tu semble dire que la rigidité des bras est bonne pourtant?
    Tu en dit quoi?

  3. Bonjour je viens de tester le walkera est franchement, c’est pas le top, alors d’accord j’ai utilisé la devo7 mais merde…………………!

  4. Ca dépend de la torsion, forcément ! Mais j’ai forcé pas mal, ça ne bouge pas. Evidemment, je ne dirais pas que ça va tenir avec une chute au sol depuis 50 mètres… Mais un Phantom non plus ! Et mon Phantom – qui a certes un âge canonique puisqu’il date de janvier – commence à être craquelé sur la coque. Ce ne sont pas des chocs, plutôt des contraintes, qui ont fait ça ! Côté Blade, il faudra revenir dans 6 mois pour savoir 🙂

  5. Ca dépend, il est quand même super plaisant quand tu aimes les vols souples et sans trop d’assistance… Les habitués des cartes KK2 connaissent bien le comportement du QR, à se demaner si ce n’est pas un dérivé de KK2 dedans 😎

  6. Après s’il est plus souple au niveau choc et vibration sa doit mieux vieillir en théorie.
    C’est juste que la vidéo sa ma fait peur lol.
    Merci de la précision. Bon vol

  7. Sans savoir si ma question sera traitée dans les 2 prochains volets, je tente ma chance au cas où: peut on passer d’un mode à un autre en cours de vol?

  8. Non, j’ai zappé l’info ! Pourtant, c’est une excellente question. Alors c’est tout sûr entre les modes Stabilité et Agilité, oui, tu peux. Depuis le mode Smart, je n’ai pas essayé sur le terrain. Et le souci, c’est que je ne peux pas être en vrai mode Smart chez moi (pas de gps et pas assez de distance avec l’appareil). Il pleut, c’est loupé pour aujourd’hui. Mais je vais essayer dès que possible.
    Je suppose qu’il autorisera à passer de Smart à Agilité ou Stabilité, mais de Agilité ou Stabilité vers Smart, ça ne fonctionnera qu’avec le GPS et à au moins 5 mètres de distance (et moins de 45 de hauteur). Mais il faut que je vérifie…

  9. En GPS, on peut passer sur tous les modes de vol et faire le retour, mais attention en mode SMART à quelques mètres du sol, 2 ou 3, si on veux passer en STABILITE ou en AGILITE, il faudra immédiatement remettre du GAZ sinon direct le sol !!!!! Pour le retour, c’est l’inverse si on vient de STABILITE pour aller à SMART, le bolide file vers le ciel car pour lui, le mi-gaz correspond à environ 20 mètres en hauteur en mode SMART.

    Si vous pas comprendre, faire un dessin plus tard !!!!!!!

    Fred aura compris je pense sinon les essais avec de la place en en GPS, hé bin çà va lui faire tout drôle à son QX 350.

    Moi j’ai pas casser le mien, mais bonjour la surprise!!!!
    Hi, hi, humour quoi!!!

    Bons vols à tous.

    Et FRED, pas dans la chambre, penses aux cailloux accrochés au mur, un jour quand tu dormiras……..!!!!

    Les cailloux ont de la mémoire, ou pas!!!!!

    J’attends la suite de tes essais pour voir si tu penses la même chose que moi sur ce QX 350.

    Bye!!!

  10. Ok merci de la précision 🙂
    Pour ceux qui n’ont pas forcément compris le pourquoi du comment, le “bond” dans un sens ou dans l’autre est du au fait qu’on contrôle l’altitude en mode Smart, la manette des gaz correspond à 0 mètres, mi-course à 20 mètres environ, plein pot à 45 mètres. Alors qu’en mode Stabilité ou Agilité, la manette des gaz contrôle la puissance des gaz, pas directement l’altitude. C’est un peu subtil, comme notion, il faut dire 🙂

    Avec le X400 de Walkera, le tableau des cailloux se soulève complètement, la couette aussi. Bref, pas simple 😉 Mais quand il fait un temps de cochon humide comme cet après-midi…

  11. Merci pour le lien vers la vidéo Nicoyote24 🙂
    Bon, j’ai essayé, c’est pareil sur le mien, effectivement ça se tord quand on le prend de cette manière (alors que ça ne le fait pas sur le Phantom). Pour voir ce que ça donne en vrai, je vais tenter de plaquer le Blade au sol et de mettre la patate en filmant si les contraintes plient les bras…
    Et essayer de ne pas perdre 3 doigts dans l’histoire 😉

  12. Re-salut ! Petite rectif : ma question précédente concerne une Devo 8s
    Avec le firmware Deviation TX, mes excuses !

  13. hello Fred! je relisais ce test. Les moteurs du Blade sont “sensiblement PLUS puissants” et non moins puissants? 🙂

  14. Bonjour et bravo et merci pr ce test d autant que ce blade me tente en tant que debutant apres un peu d experience avec un hubsan x4 malheureusement mal calibre. ce quadri me tente pour sa facilite mais les magasin de modelisme le critique pas mal pour des problemes d helices et autres petits soucis de jeunesse !!! Qu en est il au juste svp d avance merci lda

  15. Fres Merci pour ta reponse… Voyant que tu es un as de ces petites betes volantes, crois tu quele blade 350 qx est un bon choix pour moi j’ai debuté avec un petit quadri hubsan x4 je suis encore loin d’être un champion mon objectif est surtout de voler bien et sans trop de problémes. Que me conseille tu pour m’amuser cool quoi avec une bestiole plus consequente que le X4 merci de ton attention LDA

  16. Rebjour Apres quelques verifs sur le net il semblerait qu’il est deja en vente sur des sites avec en bnf livrable ss 48 qu’en penser ? Quel sera le bon TX ? Merci

  17. Resalut Oui en effet je suis moi même surpris mais voila le site en question http://shop.oxalium.com/Acceuil ils disent qu’il est livrable en 48 h et qu’ils en ont 1 de dispo comme dirai mon fils c un peu chelou non ? De toute les façon ca fait trop longtemps que je cherche et recherche et à force de lire et relire je ne sais plus quoi acheter il y a peut etre trop de choix alors aimablement si tu aider a trancher le jeuno de 66 ans que je suis resté superrrrrrrr !

    alors en bref :
    1)Petite experience pas trop mal reussie avec le hubsan x4
    2) Je ne recherche pas absolument a filmer
    3) Mais je souhaite un engin qui a de la gueule bien sur plus grand que le x4 qui vole bien avec un stationnaire rassurant et un retour au pied en cas de probleme, en mode 1, bref une bonne petite becane pour bien m’amuser car a 66 ans je m’amuse encore beaucoup en moto bateau et les passions sont toujours omniprésentes rien de mieux pour le moral. En te lisant, j’ai bien compris que l’on peut te faire confiance a 1000% car tes analyses sont hyper objective et encore bravo pour le mal que tu te donne pour aider les passionnés et les débutants motivés comme moi. J’avais pensé aussi a un helico mais j’ai cru comprendre que le quadri c un peu plius simple pour debuter en s’éclatant un peu mais pas dans un mur lol d’avance MERCI LDA

    http://shop.oxalium.com/Acceuil

  18. Je ne connais pas cette boutique, je ne m’avance pas à son sujet…
    Je suis très étonné qu’ils disposent d’un modèle, je n’ai pas connaissance d’une livraison – et pourtant j’ai activé mes indics’ à ce sujet, je suis super impatient d’essayer ce modèle 😉
    Je te conseille de leur passer un coup de fil demain pour vérifier que l’appareil est vraiment dispo…

    Si tu ne parviens pas à trouver de Blade 200QX, il y aussi le Alias de Traxxas qui est parfait pour se faire plaisir, et qui peut accueillir une petite caméra par la suite… https://www.helicomicro.com/latrax-alias-le-test-1/
    Il y a d’autres posts au sujet de cette machine sur le site, fais simplement une recherche sur alias.

  19. Oui merci il est vrai vraiment super l alias le seul hic c qu il est e mode 2 uniquement et j’ai commencé une 10 aines de petits vols en mode 1 étant motard c plus logique pr moi d’accélérer a droite . Mais bon vu ma faible expérience de vol ça devrait le faire je pense et puis c peut ter pas plus mal de redémarrer en mode 2 car ce mode me semble plus standard… Je te tiens au courant pour le blade qx 200 je vais essayer les les joindre par tel, mais je pense que je vais flancher pour l alias et suivre tes recommandations. Encore merci LDA

  20. Salut Fred suite à tes bons conseils je viens d’acheter chez ARCALIDE l’Alias de traaxas j’ai eu a faire a 2 vendeurs super sympas et pro Jean Luc et Benjamin jluc m adit te connaitre. Je dois recevoir le matos la semaine pro et mettrai un post, mais pour l’instant je dois dire que j’ai été tres content du contact que j’ai eu avec eu, les sites d’achats c bien mais un contact humain chaleureux et pro c encore mieux a bientot et encore merci LDA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.