Firmware 4.00 Phantom

16
501

photo 2Vous n’avez pas encore installé le firmware (logiciel interne) 3.16, voire même 3.14 du Phantom ? Vous ne loupez pas grand chose, et vous évitez même quelques déconvenues. De toutes façons, le constructeur DJI vient d’officialiser la disponibilité du firmware 4.00, et du logiciel Naza Assistant 2.18 (à télécharger ici). Comment installer ce firmware ? Il faut d’abord installer la nouvelle version de l’assistant, puis lancer la procédure de mise à jour depuis le logiciel sur PC.

Attention !

Chat échaudé craint l’eau froide… N’allez pas faire partie des cobayes qui installent un nouveau firmware et subissent les affres d’un logiciel mal ficelé. Il est urgent… d’attendre ! Laissez les passionnés réaliser la manipulation, attendez quelques jours pour avoir leurs commentaires. Comptez sur nous pour faire l’écho de ces commentaires… En attendant, voici ce qu’il y a au menu du firmware 4.00, avec la traduction littérale entre guillemets et l’explication qui suit…

  • « La fonction Ground Station devient disponible sans numéro de série, avec 16 points de passage possibles. Ground Station est disponible sur PC et iPad avec l’aide de l’accessoire Bluetooth. »

photo 1Ce qui signifie que vous allez pouvoir piloter votre Phantom depuis un iPad ou un PC (ce n’est pas une excellente idée), et surtout préparer des points de passage sur une carte pour automatiser le vol de l’appareil. Le logiciel sur iPad permet de préciser, pour chaque point de passage, la hauteur à laquelle se positionner, le cap, la durée du stationnement… Le plan de vol peut être à angles droits (pour aller au plus direct), en carré (pour longer les bords d’une zone), en rond (pour faire un beau cercle autour d’une position), et en quadrillage (pour couvrir toute une zone et réaliser facilement des shoots à la verticale). Ce sont 16 points successifs qui peuvent être programmés : un joli parcours !

  •  « Ajout de limites de vol, avec une hauteur maximale fixée à 2000 mètres et un rayon d’action de 2000 mètres. »

firm4Vous pouvez limiter l’altitude à laquelle vole le Phantom par rapport à son point de départ. En France, par exemple, la limite légale est de 150 mètres : il vous suffit d’indiquer 150 mètres dans les réglages Advanced, rubrique « Limits ». Idem, vous pouvez forcer le Phantom à rester à une distance fixe de son point de départ. Par exemple, indiquez 300 mètres pour lui interdire de partir à plus de 300 mètres de son point de décollage. Notez que la loi française requiert une limitation d’altitude via un capteur barométrique. Le Phantom en est bien équipé, mais il n’est pour l’instant pas certain qu’il soit employé pour gérer la limitation d’altitude…

  • « Ajout d’une fonction de test des moteurs. »

Elle se trouve dans la page Basic, onglet  Aircraft.

  • « Optimisation des conditions de décollage pour faciliter la procédure depuis un véhicule en mouvement. »

A voir…

  • « Optimisation des conditions pour faciliter le lancement du calibrage du compas. »

A voir aussi !

Notez que le logiciel Ground Control est disponible gratuitement sur l’AppStore. Le module Bluetooth est également proposé à la vente. Il ne vous reste plus qu’à vous équiper !

16 COMMENTAIRES

  1. L’interface sur iPad est un peu déroutante au premier abord, mais on s’y fait très vite… En tous as, elle est très complète !

  2. Ah, elle est extra, cette modification ! Je n’ai pas tout suivi des threads sur rcgroups, mais l’auteur a utilisé la configuration octo X de l’assistant Naza. Il n’y a que 6 ports sur le Naza-M, mais quand on choisit la config X8, les ports F1 et F2 deviennent des ports pour moteurs.
    Il a aussi trouvé un jeu de pieds compatible avec les hélices du bas, qu’il installera ce week-end…
    Concernant la batterie, il s’est fait une 4400 mAh à partir de 2 batteries de Phantom. Il a ouvert la trappe de la batterie pour qu’elle puisse entrer. Ce qui lui donne 17 minutes d’autonomie, et un poids de 1,2 kg.
    Joli projet ! 🙂

  3. Oui 🙂 🙂 Et hop, un bras en moins 😉
    Ceci dit, le gars semble avoir trouvé des pieds compatibles et vouloir les installer ce week-end…

  4. C’est bizarre, ça te fait quoi ? Tu peux l’installer ? Tu peux le lancer ?

    J’ai essayé sur un iPad 3 64 Go et un iPad Mini (XX Go), ça fonctionne. La doc dit “new iPad” (donc iPad 3), iPad mini et iPad 4… Ca ne fonctionne pas sur les iPad 1 et 2, ni les smartphones ni les baladeurs…
    Et il faut avoir installé iOS 6…

  5. ça me dit ” cette application est incompatible avec cet Ipad” donc je dois avoir un vieil Ipad pourtant acheté en mai…………

  6. Hmm. A priori c’est soit parce qu’il s’agit d’un iPad 1 ou 2, soit parce le système d’exploitation n’est pas à jour.
    Si ce n’est pas une occasion, un neuf devrait être un iPad 3 ou 4 ou mini, et ça devrait fonctionner…

  7. Il faut une version 4.0 du BT soit uniquement les derniers modèles.

    Cependant je suis en train de réaliser que ce GROUND STATION est assez chiant dans le sens où il est nécessaire d’avoir un ordinateur avec une connection Internet ( pour les cartes Google ) … et une batterie supplémentaire pour l’alim du datalink 2.4.

    EN gros : ON NE PEUT PAS balancer des waypoints sur place directement depuis l’ipad vers le Phantom et le laisser faire son trajet ( BVR ). Il faut passer par le laptop et donc une armada de matos à porter.

    L’idée était bonne à l’orgine … mais inutilisable au final … à part dans son jardin ! Mais pas si on veut faire des jolis plans en montagne par exemple.

  8. Ah zut, comme je n’ai pas le matos, je ne sais pas trop comment ça fonctionne dans la réalité 🙁
    Donc il existe plusieurs versions du BTU ? J’ai une 4.0, ça veut dire que je suis sauvé ? 😉
    Je n’ai pas compris pourquoi ça ne pouvait pas marcher avec l’iPad…

  9. Il n’y a qu’une version : en 4.0. Cependant le GS fonctione de la sorte : Ton ipad va se connecter en BT ( btu de la GS , d’ailleyrs le meme que le BTU seul que tu peux brancher sur le drone ) sur le laptop où est installé le soft GS et l’émetteur ( la grosse antenne du pack GS ) pour diriger le drone sur lequel est installé un récepteur : le Data Link 2.4ghz. Donc pas de BTU sur le drone directement, sauf si tu veux paramétrer les gains sans GS ( comme je le fais actuellement ).

    Il y a une vidéo en anglais qui explique cela faite par DJI.

  10. Ok ! Est-ce que tu sais ce qu’il y a dans l’émetteur / récepteur ? C’est du 2,4 GHz classique dans les bandes habituelles de la transmission vidéo ?
    Dommage que ce pack coûte un peu cher, je l’ai vu à 230 € environ. Ouille. Sans compter que là aussi le Phantom commence à s’alourdir… 🙁

    C’est vrai aussi que l’investissement BTU + PMU + soudure est un peu disproportionné pour de simples réglages via Smartphone. Ca sauve la vie à ceux qui ont un Mac + iPhone/iPad, mais ceux qui ont un Mac + Android ne sont pas plus avancés 🙁

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.