La minute culturelle du quadricoptere

10
599

quad500Quadricoptère… Ce mot, on vous le sert à toutes les sauces, c’est l’un des plus fréquents sur HelicoMicro. Et pourtant, sa sémantique est erronée. Quadricoptère, en français – et d’ailleurs quadricopter en anglais -, ça ne veut rien dire ! Comment ? Quoi donc ?

La langue française…

s’est nourrie du latin et du grec, ces langues dont la batterie est un peu à plat de nos jours. C’est du côté du latin que l’on peut chercher pour tenter de trouver l’origine du mot quadricoptère. Car quadri, en latin, facile, c’est quatre. Comme pour quadrilatère (à 4 côtés), quadriceps (un muscle à 4 faisceaux). Et coptère ? Là, ça se complique, parce que le mot n’existe pas en français. Ni en latin. Ni en grec. Le plus proche, c’est copte, mais on parle alors de “chrétien monophysite d’Egypte ou d’Ethiopie”, ou de “la langue chamito-sémitique issue du néo-égyptien”. Bref, c’est un peu loin de nos engins volants.

Hélicoptère

Coptère vient évidemment d’une contraction du mot hélicoptère. Il a été inventé par le français Gustave Ponton d’Amécourt, avec une première mention le 3 août 1861. Ce monsieur, ami de Félix Nadar et Jules Verne, était collectionneur de monnaies et archéologue. Mais c’était surtout un esprit brillant, touche-à-tout, doué en mathématiques et en physique.

Chere_helice
La Belle Hélice photographiée par Nadar en juin 1863.

Il s’est essayé aux engins volants, imaginant des hélices motorisées, ses travaux aboutissant à un brevet (ce fameux 3 août 1861) mentionnant pour la première fois le mot hélicoptère, puis à un engin appelé la “Chère Hélice”. Laquelle a été photographiée par Nadar… Hélicoptère a été créé à partir du grec helikos, qui signifie hélice, et de pteron, qui veut dire aile. Notre coptère n’a donc aucun sens, puisqu’il coupe maladroitement hélicoptère en faisant fi de son origine sémantique. Bien bien bien. Mais alors, nos engins à quatre rotors, comment doit-on les appeler ?

Grec ou latin ?

Avez-vous une préférence ? Imaginons que le sport consiste à appeler nos engins des “quatre ailes”, pour symboliser leurs quatre rotors. En latin, ce serait quadri pour quatre et ala (ou alae au pluriel) pour aile. Donc quadriala ou quadrialae, qui pourrait devenir quadriale une fois francisé. C’est plutôt sympa, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit, finalement. En grec, on utiliserait tetra pour quatre et pteron pour aile. Nous voilà avec un tetrapteron, ou tétraptère une fois francisé. Le tétraptère existe déjà en français, il s’agit d’un insecte avec deux paires d’ailes, nous expliquent les dictionnaires. C’est bien ça, puisque nos appareils volants sont bel et bien équipés de deux paires d’hélices, et non pas de quatre hélices différentes… Tiens tiens, le Ladybird de Walkera serait un parfait exemple de tétraptère. Si vous êtes joueur, vous pouvez envisager de mixer les origines ! Que diriez-vous de quadriptère ou tétrale ?

Oui mais enfin bon voilà quoi…

sympetrum_sanguineum_male_matureVous vous voyez demander à Google une recherche sur le dernier “tétraptère de Walkera” ou la gamme de “quadriales de DJI” ? On imagine que pour la première il vous renvoie vers une galerie d’insectes à en faire des cauchemars. En fait, il ne trouve rien ! Pour la seconde, il trouve des résultats improbables. Imaginez la surprise d’un vendeur en boutique si vous lui demandez des pièces pour le quadriale mQX de Horizon Hobby !

Non, on oublie ces mots pour revenir à quadricoptère que tout le monde comprend et tant pis pour le latin et le grec. Le mot quadricoptère et sa version british quadricopter sont passés depuis fort longtemps dans le langage courant. Il ne reste plus qu’à attendre qu’Alain Rey et ses homologues ajoutent quadricoptère dans le Robert et le Larousse. Notez que ce post (qui ne sert pas à grand chose) a été inspiré par une réflexion avisée de Franck, terriblement pinailleur, qui officie sur H26. Un site à visiter, évidemment !

10 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Les “Zamis”

    Super Article comme toujours !!! vous êtes les boss de la vulgarisation (et je suis sincère) .

    Cela dit , faudrait parler d’un gars qui est tombé dans l’oubli et qui , de facto , est l’inventeur du Quadricoptere sachant qu’il s’est inspiré des insectes .

    Luther .

  2. Une interrogation dans le cadre de la minute culturelle du quadricoptère !

    L’essentiel des radios commandes fournies avec nos petits bijoux sont au standard 2.4 Ghz, alors que le Reely mc 120 de Conrad est livré avec une radio commande à 433 Mhz et le Rc Eye One au format 915 Mhz…

    Quels sont réellement les risques d’interférences que nous pourrions rencontrer sur les fréquences 433 Mhz et 915 Mhz ?

    Je me permets cette question compte tenu de votre expertise et votre gentillesse

    Christian

  3. Je ne suis pas un spécialiste des fréquences, il y aura sans doute des ingénieurs qui pourront apporter des réponses plus valables.

    Le 915 est interdit en France, occupé par l’état. Donc mieux vaut ne pas s’y aventurer… Par risque d’être brouillé, mais aussi de brouiller des activités plus importantes que le radiomodélisme.

    Le 433 est utilisé par pas mal d’appareil de télécommande à distance (portes de garage, de voitures) et par des appareils de domotique. Donc il y a potentiellement un risque d’interférences. Mais même à Paris, donc dans une zone très dense, je n’ai pas eu de souci avec le 433 MHz. Ce qui ne veut évidemment pas dire qu’il n’y a pas de risque !

  4. Bonjour
    Il y a déjà un dessin qui ressemble beaucoup à l’hélicoptère chez Léonard de Vinci me semble-t-il. C’est un engin volant avec une hélice en vrille comme le tire bouchon.
    Quatre hélices fois deux pales donnent un Octopale, non pas “Oh que t’es pâle !” :-))

  5. Bonjour,
    Raoul Pateras-Pescara (1890 1966) fut un pionnier de l’Aéronautique pour avoir réalisé dans les années 1912 le premier hydravion lance-torpille. De 1916 à 1932, il réalise les hélicoptères 1S, 2R, 2F, 3F, 4S Avec le 2F en 1924 il parcourt le 16 janvier 1160 m plus d’un kilomètre (Time du 18 janvier et agences de presse) et le 18 avril, Il prends le record du monde de distance (F.A.I.) Les appareils sont des hélicoptères coaxiaux. Celui de 1919 illustrera les Larousse de 1922 à 1944 avec pour titre “Système Pescara.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.