Camera Boscam HD19, le test

17
976

boscam07-500La caméra GoPro est la leader du marché, que ce soit pour filmer en vol ou pour pratiquer le pilotage en immersion. Mais il existe des concurrentes, fort heureusement. Nous avions testé la Keychain 808 #16 HD FPV (ici), incapable de battre la GoPro pour sa qualité d’image, mais dont le prix et la taille constituent des atouts majeurs. Avec la caméra Boscam HD19, la qualité de l’image est supposée titiller celle d’une GoPro. Pour un prix, là encore, bien plus léger. Elle se présente sous la forme d’un bloc, presqu’un cube. Elle ne pèse que 58 grammes selon le constructeur… mais il y a une astuce : ce poids ne comprend pas la batterie, qui n’est pas livrée avec la caméra. C’est à vous de l’alimenter, avec votre propre source. Pas de panique, tout est prévu…

Renforcée

Contrairement à la plupart des caméras, la Boscam HD19 est protégée dans une cage en métal qui semble très solide. Le constructeur n’indique pas une résistance particulière aux chocs ni à l’humidité, mais précise qu’elle est adaptée à des émetteurs UHF ou de forte puissance. boscam01-500Ce qui sous-entend que le boîtier est capable de protéger les circuits intégrés des fortes ondes dans le cas de vols en immersion. Un bon point ! Les dimensions ? Elle mesure 3,5 cm de hauteur, 3,5 cm de largeur – mais il faut ajouter la longueur des 3 ergots de 2 mm de chaque côté, donc 3,5 + 2 x 0,2 = 3,9 cm, 3 cm de profondeur – plus 2 mm correspondant aux boutons de réglages à l’arrière et 1,2 cm pour l’objectif à l’avant, soit 3 + 0,2 + 1,2 = 4,4 cm. Nous l’avons placée facilement sous la trappe de  batterie d’un Hoten X de Walkera, sous celle d’un X400 de la même marque, et dans le support pour GoPro livré avec le Phantom de DJI. Attention, la trappe destinée à accueillir la carte mémoire microSD se trouve sur la base de la caméra, le connecteur multifonction et la prise USB se trouvent sur  le haut. Selon la manière que vous choisissez pour accrocher la caméra, il faudra penser à l’accès à la carte mémoire et vérifier que rien  ne bloque les câbles du connecteur multifonction… Enfin, les boutons de contrôle sont regroupés sur l’arrière de la caméra. Leur libre-accès est indispensable pour allumer l’appareil et lancer l’enregistrement d’une vidéo. Là encore, il faut réfléchir à la manière de disposer la caméra sous peine d’être bien embêté une fois solidement fixée… Par rapport à une GoPro, quelle est la taille d’une Boscam HD19 ? Réponse en images, tout à la fin de ce post, avec deux photos comparatives…

Alimentation et essais malheureux

boscam05-500Nous l’avons vu, la Boscam HD19 est dépourvue de batterie. Donc à ses 58 grammes, vous devez rajouter le poids d’une batterie. Celle que nous avons utilisée pour nos tests était une Lipo de marque Turnigy de 7,4V 850 mAh, qui pesait 47,7 grammes. Avec la caméra est fourni un câble destiné à être connecté sur la prise multifonction, et doté d’un connecteur Bec rouge classique. Il permet de brancher la batterie à la caméra sans souci de format de connecteur. Placée sur une balance, la caméra (sans carte mémoire microSD) est indiquée à 59,7 grammes … au lieu des 58 grammes annoncés. La caméra, la batterie et le câble pèsent en tout 110 grammes. C’est correct, mais tout de même 12 grammes de plus qu’une GoPro 2 (avec sa batterie et une carte mémoire). Et plus encore qu’une GoPro 3. Vous vous demandez évidemment s’il n’y a pas moyen de gagner quelques grammes en adoptant une batterie moins puissante. Nous avons fait l’essai avec une batterie Lipo de Nine Eagles de 7,4V 180 mAh, qui pèse moins de 13 grammes. La caméra s’allume, fonctionne… mais nos essais se sont soldés par une énorme déconvenue. Bien que le voyant de la caméra indique un fonctionnement correct, rien n’a été enregistré sur la carte mémoire. Ou plutôt, il est probable que l’enregistrement ait fonctionné. Mais lorsque la batterie s’est trouvée vidée, la caméra ne s’est plus comportée correctement. Et le témoin de cela, c’est la diode rouge qui vacille et clignote de manière anarchique (mais ça, nous ne l’avons pas vu pendant le vol). boscam04-500Alors qu’on pourrait imaginer que la caméra coupe l’enregistrement « proprement » quand la batterie faiblit, les choses se sont mal passées : le système de fichiers de la carte s’est retrouvé totalement corrompu. Vous savez, avec des fichiers et des répertoires dont les noms semblent avoir été écrits avec une police de symboles style Dingbats. Et, bien évidemment, aucun de nos outils de récupération de contenu de cartes mémoire corrompues n’a pu retrouver quoi que ce soit… Manque de chance ? Pour en avoir le cœur net, nous avons réessayé avec des batteries différentes. A chaque fois, la fin de la batterie s’est soldée soit par une carte mémoire corrompue, soit par le dernier fichier vidéo corrompu. Conclusion ? En l’absence de gestion de la batterie, mieux vaut connaitre l’autonomie en essayant celle que vous comptez utiliser, et ne pas pousser l’utilisation jusqu’à ce qu’elle rende l’âme, sous peine de perdre toutes vos vidéos…

Mise en route

boscam06-500Une fois alimentée, la caméra est prête à l’emploi. Il suffit d’une pression longue sur le bouton d’allumage pour qu’un voyant rouge s’allume : la caméra est prête. Une pression sur le bouton rouge d’enregistrement et la caméra mémorise ce qu’elle filme, avec la diode rouge clignotante pour témoin. Une pression supplémentaire arrête l’enregistrement. Simple et efficace. Mais voilà, la caméra filme avec les réglages d’usine… Or la boîte indique qu’il est possible de régler la résolution, la qualité d’enregistrement, le point de focus, etc. En fait, les réglages ne sont disponibles qu’avec le retour vidéo. Le constructeur ne fournit pas de logiciel pour effectuer les réglages depuis un ordinateur – comme c’est le cas avec la Keychain 808 #16 HD FPV -, c’est bien dommage ! La présence d’un port USB rassure, la caméra peut sans doute être utilisée comme webcam. Que nenni. Dans la boîte est fourni un câble qui se branche bel et bien dans le connecteur USB de la caméra, mais de l’autre côté on trouve un connecteur vidéo plat destiné… à un émetteur vidéo. Nous avons essayé d’autres câbles (non fournis avec la caméra) sans succès pour nous brancher sur l’entrée vidéo d’un téléviseur. Résultat ? Il nous a fallu utiliser notre émetteur vidéo 5,8 GHz pour envoyer l’image vers un récepteur 3,5 pouces ou les lunettes FPV. Dès lors, l’accès aux réglages est accessible par simple pression longue sur la touche M. Les menus sont clairs, en français (une fois la langue sélectionnée) plus ou moins bien traduit, mais la navigation est fastidieuse…

Les réglages

La résolution peut être fixée à 1920×1080 pixels (Full HD) en format 16:9e, ou bien en 1440×1080 pixels, format 4:3, à 30 images par seconde. Ou bien en 1280×720 pixels (HD Ready) en 30 ou 60 images par seconde – mais uniquement au format  16:9e. Des choix un peu bizarres : on comprend que le mode 60 images par seconde ne soit pas disponible en Full HD, mais pourquoi le format 4 :3 n’est-il pas proposé en 720p ? La qualité peut être L (low, basse), M (medium, moyenne), S (super, haute). boscammenuLa documentation indique, mais ce n’est pas exact, la lettre H pour identifier la haute qualité. L’impact de ce réglage est vraiment faible – il nous a été difficile de distinguer la qualité, même en sachant quels réglages étaient choisis. Une option permet de choisir si la mise au point doit être centrale ou prendre en compte plusieurs points à l’écran. D’autres réglages permettent d’ajouter la date en incrustation, d’activer ou pas le micro, de choisir la durée après laquelle la caméra s’éteint en cas d’inactivité, de diffuser en Pal ou Ntsc. La caméra permet aussi de prendre des photos en vol, d’une résolution maximale de 5 mégapixels (2592 x 1944), à intervalles réguliers (entre 3 et 60 secondes). Sympa, mais les réglages ne permettent pas d’adapter la caméra aux conditions de luminosité, ni de changer la balance des blancs. Dommage, car là encore la petite caméra Keychain 808 #16 HD FPV offre mieux ! (en termes de réglages, pas de qualité vidéo). L’image est un peu claire, avec un manque de nuance que l’on voit bien dans les nuages par exemple. Une bonne surprise : la caméra filme plutôt correctement dans la pénombre. Voilà qui permettra peut-être des vols en immersion de nuit, une pratique particulièrement périlleuse… Vous trouverez quelques vidéos de la caméra en action sur un Phantom de DJI, un Hoten X (en FPV), une vidéo montrant l’image d’une GoPro placée sur le même support (un X400 de Walkera) qu’une Boscam HD19, et un aperçu des menus.

Branchements

boscam03-500Si vous voulez uniquement filmer depuis votre engin volant, il faut embarquer la caméra, le connecteur d’alimentation et la batterie. Pour environ 110 grammes, comme nous l’avons vu. Une GoPro fait mieux – à moins de trouver une batterie légère et suffisamment autonome (une 350 mAh ?). La caméra est bien plus intéressante si vous voulez piloter en immersion, car le constructeur fournit un deux autres câbles, bien pratiques. Le premier permet de connecter la caméra à votre émetteur vidéo via une prise plate à 5 pins. Ce câble permet en outre un déclenchement à distance via un canal de votre émetteur radio. Une fonction bien pratique pour économiser de la place sur une carte mémoire… mais faute de matériel compatible, nous ne l’avons pas essayée. Ce n’est pas indiqué dans la documentation, mais le fil noir correspond à la terre, le rouge au +12V, le jaune au signal vidéo, le blanc à l’audio et le vert à la commande à distance de l’enregistrement. Un second câble permet de connecter la prise d’alimentation de l’émetteur vidéo à la batterie. Ce qui signifie que la batterie alimente l’émetteur vidéo, lequel alimente à son tour la caméra. Donc pour une solution FPV, comptez 59,7 grammes (caméra) + 15 grammes (les câbles) + 47,7 grammes (la batterie), pour un total de 122 grammes. A cela nous avons rajouté un émetteur 5,8 GHz et son antenne bâton, pour 33,1 grammes. La solution complète pèse donc 155 grammes. L’équivalent avec une GoPro ? La GoPro et ses 98 grammes + l’émetteur 5,8 GHz de 33,1 grammes + les câbles jack-prise vidéo plate 5 broches et alimentation Bec rouge pour 8,5 grammes + la batterie de 47,7grammes. Soit un total de 187 grammes ! Le gain, pour du FPV, est très intéressant.

Ca donne quoi, en pratique ?

La vidéo enregistrée est au format Mov (H.264). Le capteur de la caméra Boscam HD19 est un CMOS de 5 mégapixels qui se révèle plutôt bon, même lorsqu’il est confronté à des lumières très intenses (le soleil de face) ou à la pénombre. Et il gère bien le changement d’intensité lumineuse. Mais la qualité est passable, même en 1080p et avec le réglage de qualité à son maximum. Comparée à celle d’une caméra GoPro, l’image est un peu floue. L’angle de 142 degrés est suffisant pour bien voir quand on pilote en immersion. Il est même un peu moins perturbant que celui d’une GoPro (170 degrés), qui introduit trop de distorsion. La caméra chauffe beaucoup. Pas au point de ne plus pouvoir la toucher, heureusement. L’avantage, c’est que la lentille ne se couvre pas de buée même lorsqu’il fait très froid. L’autonomie de la caméra (alimentée directement par la batterie 7,4V 850 mAh) est de plus de deux heures. boscam720pC’est très bien, beaucoup mieux qu’une GoPro par exemple. Mais il faut être prudent et chronométrer soi-même la durée de prise de vue, puisque la caméra ne prévient pas lorsque la batterie faiblit. Connectée à notre émetteur 5,8 GHz, l’autonomie avec la batterie 850 mAh passe à 1 heure 22 minutes. Là encore, c’est un excellent résultat, qui permet d’évoluer en immersion sans trop se soucier de l’autonomie du système vidéo. L’avantage, avec un émetteur vidéo, c’est qu’il est probable qu’il puisse renseigner, lui, sur la charge de la batterie, sous la forme d’une icône incrustée dans l’image vidéo. La documentation indique que de nouveaux firmwares peuvent améliorer le comportement de la caméra, il suffit de les placer sur une carte microSD et d’allumer la caméra pour qu’ils soient pris en charge. Sauf que… Sauf que le site de Boscam ne propose aucune mise à jour en téléchargement. Pas de nouveau firmware, donc. Frustrant ? Oui, d’autant plus que le firmware qui se trouve dans la caméra que nous avons achetée est plus récent que celui évoqué dans la documentation, puisqu’y figurent des options très intéressantes (voire indispensables) comme la rotation de l’écran ou un effet miroir. Les options sont là, peuvent être modifiées, mais cela ne se traduit par aucun changement ! Ce n’est pas grave si vous ne faites que filmer, puisque vous pouvez redresser la vidéo sur votre ordinateur. Mais dans le cas de pilotage en immersion, cela vous empêche tout simplement de placer la caméra à l’envers… Dommage, la promesse était sympa…

Alors, elle vaut le coup, cette caméra ?

boscam08-500Il manquait un élément indispensable pour répondre à la question : le prix. La Boscam HD19 est vendue 159 € avec ses câbles. En comparaison avec une GoPro 2 à plus de 250 €, même en rajoutant une batterie (15 € max), cette caméra se révèle un excellent challenger. La qualité de la vidéo n’est pas aussi bonne, bien sûr, mais elle est suffisante pour réaliser de belles images. Cette caméra prend tout son sens lorsqu’elle est couplée à un émetteur vidéo pour pratiquer le vol en immersion. Dans cette configuration, elle se révèle plus légère qu’une GoPro – un atout important sur des appareils qui peinent à emporter une charge importante comme le Hoten X de Walkera ou le Phantom de DJI… Les principaux reproches adressés à cette caméra concernent la manière dont on accède à ses réglages, et le nombre de réglages disponibles. Mais finalement, moins il y a de réglages, plus la caméra est facile à prendre en main…

Nous l’avons achetée sur le site slovène OneDrone.com (ici) pour moins de 140 € (mais hors frais de port). Vous voulez acheter en France pour plus de sécurité et surtout pour une livraison plus rapide ? Dans ce cas direction Fpv4Ever, ici (159 € + 9,21 € de port).  Le site officiel du constructeur Boscam se trouve ici.

Les vidéos

http://youtu.be/yTDlDSIGoEI

La caméra Boscam HD19 est montée sur un quadricoptère Phantom de DJI. Enregistrement en 720p 60 fps, avec ciel nuageux, puis soleil de face, avec un retour vidéo pour des vols en immersion, et en faible luminosité.

 

http://youtu.be/z_KeFmzaPNY

Une vidéo qui montre les options et paramètres disponibles pour la caméra HD19 de Boscam. Notez les erreurs de traduction. Certaines options ne sont pas opérationnelles, comme par exemple la rotation de l’image – pourtant indispensable pour placer correctement la caméra sur un quadricoptère.

 

http://youtu.be/HqGtmXFCovM

Vidéo filmée en 1080p à 30 fps avec une caméra Boscam HD19 montée sur un quadricoptère Hoten X de Walkera, avec un émetteur vidéo pour le vol en immersion. La petite image est le retour enregistré au sol par l’écran (que l’on voit sur la table dans la vidéo).

 

http://youtu.be/JXd0q88Emf0
Une vidéo comparative d’une caméra GoPro Hero 2 et d’une Boscam HD19, montées en même temps sur un quadricoptère X400 de Walkera. Les réglages sont ceux par défaut, avec les deux caméras en 720p et 60 fps.

 

Des photos supplémentaires

boscam09-500 boscam10-500boscam02-500

17 COMMENTAIRES

  1. Toute la difficulté d’avoir un appartement plein sud sur PARIS, moi j’irai escalader la tour eiffel avec mon drone au petit matin….devant il y a un prés non !

    salutations

    VACHERIN

    PS : visiblement la Gopro garde une longueur d’avance sur la concurrence

  2. Héhé, oui, y’a un carré d’herbe sous la tour Eiffel… 🙂

    La GoPro conserve son avance, ça ne fait aucun doute. Il faut que j’essaie la ActionCam de Sony, aussi…

  3. Côté technique, ça a l’air parfait. Mais elles sont plus fines (bien), moins larges (bien), mais plus longues (pas bien) et sans connecteur. Donc il faut que tu sois prêt à bidouiller la prise (faut en acheter ou les prendre sur les anciennes batteries ou choisir un autre connecteur et utiliser un adaptateur) et à les laisser dépasser de leur logement, sachant qu’il faudra sans doute bloquer avec de la mousse… C’est sûr que, en revanche, la promesse de puissance qui tient au fil de la décharge est séduisante 🙂

  4. ok je te remercie pour le conseil, je vais faire un essai avec une pour voir le niveau de performance………

    Cordialement

  5. Bonjour et merci pour ce petit compratif judicieux

    Je possde une gopro Hero 3 Black edition et je me demandais si je ne pouvais pas utiliser une mini caméra
    de ce type à la place pour gagner un peu de poids: visiblement il n’y a pas photo si j’ose dire.

    Gain de poids discutable et perte de qualité indiscutable. Merci pour les infos 😉

    RM

  6. Merci 🙂
    La seule caméra qui offre un vrai gain de poids, c’est la 808 #16… Un vrai gain sur le prix aussi. Evidemment, il ne faut pas s’attendre à la qualité d’une Gopro…

  7. J’apprécie ce test. Je ne comprend pas l’engouement pour la GOPRO, hyper couteux pour peu de qualité en plus. J’ai une gopro hero qui est bloquée sur eTL mode (mode TV) impossible d’en sortir. Achetée il y a 2 ans et pas utilisée pendant 18 mois, plus de garantie, si ce n’est une offre de -20% sur un nouvel achat à des prix supérieure de 35% à internet (sur le site de gopro). Ne me parler plus de gopro, c’est surfait…. la mode… J’attends la keychain #16, très prometteur, et pour 40euro. Que demande le peuple…. bon vol – Thierry

  8. et la mobius caméra, j’ai vu pas mal de vidéo sur youtube, caméra à peine plus grande que la keychain 808, 37gr contre 19gr pour la 808. Mais contrairement à la 808 la Mobius filme en 1080p 30fps, pour tout juste 50€ c’est un bon compromis.

  9. Merci pour ce test.

    Mais, pour moi, l’avantage de la boscam est de ne pas avoir de batterie intégrée.
    Ainsi on peut l’alimenter avec la batterie du drone.
    Cela économise les 47g de batterie supplémentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.