Parrot au CES 2013

0
364

ardrone2batteryParrot n’a pas dévoilé un AR.Drone 3 à la grande messe électronique Consumer Electronic Show 2013 qui se tient à Las Vegas – il est sans doute encore un peu tôt puisque le modèle 2 est sorti il y a tout juste un an… En revanche, le constructeur français a proposé des accessoires pour équiper l’AR.Drone 2 (voir le test ici).

Nouvelle batterie

Le premier est une batterie de haute capacité, qui offre 1500 mAh au lieu des 1000 mAh. Parrot indique que l’autonomie passe de 12 à 18 minutes avec cette nouvelle batterie. Nos tests avaient mis en évidence des vols de 10 minutes environ, ce qui laisse supposer que la nouvelle batterie offre environ 15 minutes de vol…

Une boîte noire

ardrone2gpsUn module GPS a également été annoncé, pour enregistrer avec précision la position du vol de l’AR.Drone 2 et la partager sur l’AR.Drone Academy. A brancher sur le connecteur USB du drone, il est doté d’une mémoire de 4 Go pour stocker les points de passage. L’accessoire va profiter d’un « Director Mode » qui consistera à mémoriser des parcours pour des séances de vols automatisés incluant des pans, des travellings pour préparer des prises de vues sympas ! Reste à savoir s’il sera toujours possible d’enregistrer une vidéo depuis l’AR.Drone 2 avec le module branché… Parrot proposera aussi de nouveaux jeux basés sur le drone : « AR.Race 2.0 » et « AR.Rescue 2.0 ». Les prix des accessoires et des jeux n’ont pas encore été communiqués. Le site de Parrot : www.parrot.com

Un drone de prise de vues

La dernière actualité de Parrot est en fait celle de senseFly, une société suisse propriété du constructeur français. Rien à voir avec les hélicoptères et les multicoptères, mais nous ne résistons pas à vous présenter tout de même ce produit ! Il s’agit d’une aile volante radiocommandée destinée à réaliser des prises de vues aériennes multiples, reconstituées sous la forme d’images géantes après le vol. senseflyebee1L’engin, appelé eBee, est suffisamment léger (630 grammes avec son appareil photo de 16 mégapixels) pour être lancé à la main. Il est, c’est là tout son intérêt, entièrement autonome pendant la totalité de son vol – y compris l’atterrissage. Le plan de vol est préparé avec l’aide d’un logiciel appelé eMotion 2. Un vol de 45 minutes peut quadriller jusqu’à 10 km2 – sachant que la distance de communication est de 3 kilomètres environ. senseFly indique que l’engin est capable de voler avec un vent jusqu’à 45 km/h ! Le eBee est prévu pour un usage professionnel, à destination des services de secours, des cartographes, des architectes, des paysagistes, etc. Plus d’infos sur le site de la société : www.sensefly.com.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.