Helios 400, face à l’AR.Drone 2

0
639

On me demandait récemment s’il existait un concurrent de l’AR.Drone de Parrot, c’est-à-dire à quadricoptère qui se pilote avec un smartphone. La réponse est oui !

L’appareil en question s’appelle le Helios 400. Vous n’en avez pas entendu parler ? C’est normal, c’est un engin de conception allemande, qui n’est vendu qu’outre Rhin par le site Arkis.de. Mieux vaut être familier avec la langue d’Angela M., puisque le Helios 400 n’apparait plus lorsqu’on demande à visiter les pages en anglais… Le look de ce quadricoptère est séduisant, avec une coque rouge profilée, des hélices tournées vers le sol, et un train d’atterrissage design. Le distributeur indique que l’appareil est capable de voler à 80 km/h, avec une portée de 2 km, et de porter une charge utile de 600 grammes. Pas mal, si on compare ces valeurs avec l’AR.Drone qui ne vole pas très vite, dont la portée en wifi atteint 50 mètres (avec de la chance) et porte une caméra GoPro… mais pas deux. La puissance est assurée par 4 moteurs brushless, la portée par un boîtier 2,4 GHz (compatible HoTT de Graupner) qui accueille un iPhone. L’autonomie, avec une batterie de 2200 mAh, atteint les 20 minutes. Et l’appareil est capable de décoller tout seul, sur la pression d’une touche à l’écran d’un iPhone (les 4 moteurs se mettent en marche à tour de rôle, et l’engin vient se positionner en stationnaire à quelques dizaines de centimètres du sol, comme l’AR.Drone). Tout cela semble extra, voilà donc un super concurrent, enfin, pour l’AR.Drone 2 de Parrot ?

Douche froide

A vrai dire, pas exactement. S’il marche sur les plates-bandes du constructeur français, le Helios 400 n’a pas reçu d’échos favorables par les clients allemands. Les critiques visent la structure trop fragile, les réglages qui ne sont pas effectués en usine mais laissés à charge de l’utilisateur, le calibrage automatique en vol qui laisse à désirer, la stabilité déficiente, les hélices qui viennent frotter le sol et vriller l’axe des moteurs en cas d’atterrissage loupé, l’absence de GPS, de caméra embarquée. Bref, un florilège de reproches qui ne présage rien de bon… Le distributeur de l’appareil se vante de pouvoir emmener l’Helios 400 hors de portée visuelle en 4 secondes seulement. Ce serait amusant si l’engin embarquait un système de pilotage en immersion visualisé sur iPhone. Mais non, il n’y a pas la moindre caméra à bord. Donc les 2 kilomètres de portée et les 4 secondes pour disparaître ne deviennent intéressants que si vous installez votre propre système d’immersion. Un coût supplémentaire à ajouter à la facture initiale. Accrochez-vous : cet engin coûte la bagatelle de… 1349 € ! Non, même à ce tarif, l’iPhone n’est fourni, vous l’aurez deviné… L’AR.Drone 2, testé ici (et même le 1, d’ailleurs) a encore de beaux jours devant lui, avec un prix très correct, une facilité d’emploi réelle, et malgré les défauts qui subsistent…

Si vous voulez quand même faire un tour zür la pache veb de l’Helios 400, c’est ici !

 

Et une petite vidéo

Passez en plein écran pour mieux profiter de la vidéo.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.