DJI présente le O3 Air Unit pour équiper les racers avec une solution de retour radio et vidéo numérique HD

4
927

Le constructeur DJI s’est accaparé une bonne partie du marché de l’image vidéo numérique en temps réel avec une faible latence, avec le Digital FPV System, sorti fin 2019. Il propose désormais une nouvelle version de son outil de transmission sous la forme d’un boitier et d’une caméra, le O3 Air Unit.

—> Vous avez envie de savoir ce que vaut vraiment le O3 Air Unit ? Le test complet est à lire ici !

Les caractéristiques ?

Le O3 Air Unit propose un retour vidéo numérique en 1080p à 100fps sur le casque 2 avec une latence de 30 millisecondes, et 810p à 120fps sur le casque V2 avec une latence de 28 millisecondes. Il enregistre simultanément les images jusqu’en 4K à 60fps, ou 2,7K en 120fps avec une stabilisation RockSteady ou en fournissant les données gyroscope pour une stabilisation en post-production. Le protocole de transmission est O3+ (OcuSync 3+), déjà intégré dans le drone Avata de DJI, qui fonctionne en 5,8 et 2,4 GHz selon les environnements et les zones géographiques. Les images sont stockées sur une carte mémoire dans le boitier, ou dans sa mémoire interne de 20 Go. La portée ? DJI annonce 10 kilomètres en mode FCC – ce sera beaucoup moins, évidemment.

Compatibilité radio et casques ?

Le O3 Air Unit fonctionne avec les casques Goggle V2 et Goggles 2 (ce dernier devrait être disponible sous peu hors pack Avata pour 849 €) pour le retour vidéo et les réglages. Il est aussi compatible avec la radiocommande 2 de DJI pour le pilotage (si vous êtes perdu dans la jungle DJI des radiocommandes et des drones, voici un tableau récapitulatif).

Le prix ?

Le O3 Air Unit, comprenant le boitier, sa caméra FPV, une antenne et un câble pour la connexion sur un contrôleur de vol est proposé à 249 € chez DJI et chez des revendeurs spécialisés comme StudioSPORT.

Et pour illustrer le O3 Air Unit ?

Le mieux est de laisser parler le spécialiste de l’image, Stéphane Couchoud ! Il a réalisé pour DJI une magnifique vidéo qui illustre ce que les rêves d’enfants d’il y a quelques années peuvent devenir avec des racers en 2022, avec une maitrise des maquettes, des effets tilt-shift et des transitions entre les deux… Magique !

D’autres photos

Article précédentMise à jour du logiciel de programmation DroneBlocks pour Tello, Mavic Pro, Mavic Air, Spark et Phantom
Article suivantDJI O3 Air Unit, le test de la solution radio et vidéo numérique HD pour les racers

4 COMMENTAIRES

  1. 249 € pour mettre ça sur un quad de course?? Pas sûr que ce soit la meilleure idée même si le vista nous a démontré sa fiabilité. Par contre pour du vol en pleine nature pourquoi pas…encore que cela ne sera certainement pas au niveau d’une gopro. Pas convaincu et très déçu du tarif. Pourquoi pas une version sans enregistreur à 80€ de moins? 😉

  2. Est ce que ça serait facile d’installer ça sur un vieux Phantom 3 pour augmenter sa portée et de le piloter avec la radiocommande de DJI?

  3. @ Alejandro Antolinez : Oui et non 🙂
    Oui pour la partie vidéo parce que tu peux l’installer à bord, alimenté par un Lipo, et tu profites du retour vidéo longue distance, temps réel, en 4K stabilisée (en soignant le montage de la caméra).
    Non pour la partie radio, parce que la radiocommande doit être interfacée à un contrôleur de vol Betaflight ou de même catégorie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.