Axon : le projet de drone avec Taser est suspendu

0
643
Dr. Wael Abd-Almageed, USC Information Sciences Institute (Californie). Crédit photo : Axon.

Vous en avais parlé ici : Rick Smith, le fondateur d’Axon, créateur du Taser, envisage de proposer une drone équipé d’un Taser. L’un des objectifs d’un tel appareil est la neutralisation d’individus de manière « non létale ». Le comité de surveillance d’Axon, formé de 12 membres indépendants, avait exprimé son désaccord avec le projet.

Ce comité est allé plus loin

Interrogé par Reuters, le Dr. Wael Abd-Almageed, l’un des membres nommé en 2018, a indiqué que lui-même et 8 autres membres du comité avaient remis leur démission pour indiquer leur opposition totale au projet. Rick Smith apris acte de leur décision et finalement indiqué suspendre le projet de drone avec Taser dans un communiqué publié sur le site d’Axon

Extrait de la déclaration de Rick Smith

« Axon a été fondée sur notre mission de protéger la vie. Chez Axon, nous nous concentrons tous sur des solutions qui puissent arrêter les fusillades de masse et sauver des vies […] Nous avons récemment introduit de nouvelles idées et concepts pour atteindre ces objectifs. L’un d’eux est un concept à un stade précoce qui, selon nous, méritait d’être exploré plus avant et de faire partie de l’important débat public en cours. Ce concept consiste à utiliser des drones non létaux dotés d’armes TASER, préinstallés dans des espaces publics, capables de stopper une fusillade de masse en quelques minutes. Nous avons estimé qu’il était important d’avoir une réflexion sur cette technologie potentielle de manière transparente avec le public.

Notre annonce […] a conduit à un débat public considérable qui nous a permis de mieux comprendre les considérations complexes et importantes liées à cette question. Je reconnais que notre passion pour trouver de nouvelles solutions pour arrêter les fusillades de masse nous a amenés à agir rapidement.

Rick Smith, CEO et fondateur d’Axon.

Cependant, à la lumière des commentaires, nous suspendons les travaux sur ce projet et nous nous recentrons pour nous engager davantage avec les principales parties prenantes afin d’explorer pleinement la meilleure voie à suivre.

Je veux être explicite : j’ai annoncé une date de livraison potentielle dans quelques années comme une expression de ce qui pourrait être possible ; ce n’est pas un calendrier de lancement réel, d’autant plus que nous suspendons ce programme. Un drone TASER non létal radiocommandé dans les écoles est une idée, pas un produit, et il en est encore loin. Il faudra encore beaucoup de travail et d’exploration pour simplement évaluer si cette technologie est tout simplement viable et pour comprendre s’il est possible de répondre aux inquiétudes du public de manière adéquate avant d’aller de l’avant […] ».

L’intégralité du communiqué d’Axon est à lire ici (en anglais).

Article précédentTeaser Tattu : de nouvelles batteries FPV dévoilées le 8 juin 2022
Article suivantVolocopter : premier vol pour le VoloConnect, un eVTOL pour 4 passagers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.