Sauvetage de l’orque dans la Seine : un drone à la rescousse

2
3780

Une orque mâle s’est aventurée assez loin dans l’embouchure de la Seine. Elle semble affaiblie (comme l’indique son aileron dorsal abaissé) et incapable de retrouver son chemin vers le large. Dans un communiqué de presse, la préfecture de Seine-Maritime a indiqué qu’à la suite d’une réunion d’experts, un drone allait être mis à contribution. Ses missions ? Réaliser un suivi de l’animal à distance et « assurer une diffusion de stimuli sonores (sons émis par une population d’orques) pour attirer et guider l’animal vers la mer ». Il sera intéressant de voir si cette technique aboutit à un résultat probant. Si vous savez qui est en charge de cette opération, je suis preneur de l’information !

N’approchez pas de l’animal !

De nombreuses études (comme celle-ci) ont montré que les orques étaient sensibles à la pollution sonore, notamment celle des bateaux et potentiellement celle des drones. N’envisagez pas, s’il vous plait, d’aller capter vous-même en drone de belles images de l’animal qui se trouve déjà en difficulté… Des explications sur le comportement des orques et leur rapport à l’humain sont à lire sur le compte Twitter de Sea Shepherd France.

2 COMMENTAIRES

  1. Depuis elle est morte. Cela doit être de la faute aux drones…
    A quand une législation pour prévenir ce genre de risques ?

  2. Dernière news…

    https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/05/30/une-autopsie-est-prevue-pour-l-orque-retrouvee-morte-dans-la-seine_6128253_3244.html

    Une autopsie est prévue pour l’orque retrouvée morte dans la Seine

    L’ONG Sea Shepherd a repéré le corps du cétacé lundi en fin de matinée. Son autopsie sera réalisée par une vétérinaire et une biologiste pour tenter de déterminer les causes du décès.

    Extrapolation : le fait qu’un drone aurait été repéré aux alentours de l’animal en émettant des pertubations (stimulis) sonores laisse à penser que celui ci ne serait pas pour rien dans le décès de l’animal… Une fois de plus, il est grand temps de réguler l’anarchie autour de l’utilisation de ces drones ! L’enquête vétérinaire montrera cependant si celui ci peut être impliqué (ou directement responsable) dans la mort subite de l’animal. En attendant il semble de nouveau nécessaire de mettre en urgence un moratoire sur l’utilisation des supposés drones de loisirs en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.