AeroScope de DJI est-il utilisé par l’armée russe en Ukraine ?

4
2685

Le conflit en Ukraine se déroule sur le terrain, mais aussi sur les réseaux sociaux. Il est particulièrement complexe de filtrer les informations pour évacuer la propagande diffusée par tous les acteurs du conflit. 

Les drones… 

L’usage des drones de DJI et leur détection sont sujets à controverse. Volodymyr Shymanskyy, confondateur de Blynk, une société spécialisée dans l’internet des objets, a posté plusieurs tweets pour interpeler DJI au sujet de son système AeroScope. Voici ce qu’il dit, dans son intégralité :

« Selon des informations récentes en provenance d’Ukraine, le producteur chinois de drones DJI a limité les capacités de sa technologie “Aeroscope” pour l’armée ukrainienne, donnant un avantage significatif pour la reconnaissance aérienne aux envahisseurs russes. 
Aeroscope est un matériel propriétaire [de DJI] permettant de suivre le mouvement de n’importe quel drone DJI dans un rayon de 10 kilomètres. Avec des antennes supplémentaires fabriquées par DJI, la portée peut être étendue jusqu’à 50 kilomètres.

De plus, la technologie Aeroscope permet de voir la position EXACTE de l’opérateur du drone ainsi que ses informations personnelles qu’il a utilisées lors de son inscription auprès de DJI.
L’armée ukrainienne utilise divers modèles de drones DJI dans ses activités de reconnaissance. Il n’y a rien d’étonnant à cela – DJI est le plus grand fabricant de drones au monde.

Les Russes utilisent le matériel Aeroscope et sa technologie pour suivre les positions des opérateurs de drones afin de cibler leurs tirs d’artillerie/roquettes. En d’autres termes, les Russes utilisent la technologie DJI pour tuer les opérateurs de drones ukrainiens.

Selon les rapports les plus récents de l’armée ukrainienne, la technologie Aeroscope est effectivement désactivée pour les opérateurs ukrainiens. De ce fait, alors que les Russes ont les capacités techniques pour suivre les opérateurs de drones DJI ukrainiens, l’armée ukrainienne ne peut pas faire de même.
Cela signifie que la plus grande entreprise chinoise de fabrication de drones soutient secrètement les actions de l’armée russe en Ukraine. En donnant accès à toutes ses capacités technologiques aux Russes et en les désactivant à distance pour les Ukrainiens.

Attention, il peut s’agir d’un problème technique. Mais c’est peu probable, car il existe également des rapports selon lesquels : 
1. DJI limitera ou arrêtera complètement les livraisons de leurs drones à l’Ukraine.
2. Pourrait activer une zone d’exclusion aérienne en Ukraine à tout moment.

J’espère voir une déclaration officielle et des éclaircissements de @DJIGlobal bientôt.
Pendant ce temps, il est conseillé aux propriétaires de DJI en Ukraine de ne mettre à jour aucun logiciel ou firmware, de désactiver la géolocalisation et d’enregistrer leurs drones uniquement en dehors de l’Ukraine.
J’ai reçu des rapports sur quelques systèmes d’Aeroscope fonctionnant toujours en Ukraine, mais beaucoup d’autres (y compris ceux qui surveillent les centrales nucléaires) refusent de fonctionner.

Soit dit en passant, ce n’est pas nouveau – les Russes comptaient sur la technologie anti-drone DJI depuis 2016 lorsqu’ils occupaient des parties des régions ukrainiennes de Donetsk et Louhansk. En plus de fournir aux Russes et à leurs mandataires la technologie Aeroscope, DJI les soutient en créant des zones d’exclusion aérienne.
En fait, le logiciel de serveur central DJI permet à l’entreprise de définir une zone où aucun drone DJI ne peut voler. Tout simplement parce que le logiciel du drone fonctionne en synchronisation avec le serveur central DJI ».

Détricotage…

Comme souvent avec les informations publiées sur Twitter, les sources croisées manquent pour effectuer une vérification satisfaisante.

Ce qui est avéré :

  • AeroScope est bien un outil propriétaire de DJI qui permet la détection des drones de la marque, à une distance qui varie selon le type d’équipement – il existe des versions mobiles comme celle que j’avais vues en action (voir ici), des versions fixes et des antennes additionnelles pour obtenir une portée plus grande (voir ici). 
  • AeroScope permet de connaitre la position, la hauteur, le cap et la vitesse d’un drone de DJI, ainsi que la position de la radiocommande.
  • Les drones de DJI intègrent des zones interdites ou limitées de vol pour protéger des infrastructures sensibles comme les aéroports et les prisons. C’est le système GEO dont les cartes sont consultables ici.

Les autres affirmations…

Pour la plupart, elles sont du domaine du possible, mais sans confirmations ni preuves suffisantes pour être certain de quoi que ce soit. Il est donc primordial de prendre du recul pour écouter les arguments des différentes parties et garder en tête qu’ils constituent tous des leviers politiques, militaires et commerciaux !

  • DJI aurait désactivé ou limité les capacités de détection du matériel AeroScope détenu par l’armée ukrainienne.
    Par la voix d’Adam Lisberg sur Twitter, DJI a indiqué ceci suite aux posts de Volodymyr Shymanskyy : « Je suis le porte-parole en chef américain de DJI, et permettez-moi de dire très clairement – ces rapports sont FAUX. Nous sommes conscients de problèmes avec certaines unités AeroScope en Ukraine ; ils peuvent être liés à une perte prolongée d’alimentation/internet. Mais il n’y a AUCUNE action délibérée pour rétrograder AeroScope là-bas ». Peut-on le croire ? La vérification est particulièrement difficile. Edit : DJI a publié un autre tweet officiel indiquant les mêmes raisons pour de possibles défauts de fonctionnement d’AeroScope.
  • L’armée russe utiliserait AeroScope pour détecter les drones de DJI en Ukraine dans le but de pilonner la position de leurs pilotes.
    Cette affirmation est difficile à vérifier. Elle est plausible, mais sans confirmation crédible.
  • DJI, entreprise chinoise, soutiendrait secrètement les efforts de guerre russes.
    C’est évidemment une possibilité, mais là encore il n’existe pas de sources crédibles pour la vérifier. 
  • DJI limiterait ou bloquerait totalement les livraisons de ses drones en Ukraine.
    DJI n’a pas indiqué vouloir mettre en place un embargo pour l’Ukraine (voir plus bas). La situation des revendeurs et des distributeurs et leur capacité à être approvisionnés sont plus ou moins difficiles selon les régions et la proximité avec le front.
  • DJI pourrait activer à tout moment des zones interdites de vol en Ukraine.
    DJI peut activer des zones interdites par une mise à jour de la base GEO à tout moment, selon le bon vouloir du constructeur. Mais cette information est à nuancer : en pratique, pour déployer une mise à jour, il faut une connexion à Internet d’une part, et le consentement de l’utilisateur du drone d’autre part. Est-ce que DJI a la possibilité technique de forcer l’installation d’une mise à jour GEO sans le consentement de l’utilisateur ? Cela ne semble pas prévu – mais il est difficile de répondre à cette question sans pratiquer un reverse-engineering des logiciels de DJI. 
  • L’armée russe utilisait déjà AeroScope en 2016 en Ukraine.
    L’information n’a pas été confirmée, et elle semble peu plausible puisqu’AeroScope n’a été diffusé qu’à partir de 2017. Cela supposerait que l’armée russe avait accès, en 2016, à d’hypothétiques versions préliminaires de l’outil de DJI.
  • Le logiciel des drones de DJI fonctionnerait en synchronisation avec le serveur central de DJI.
    Les drones de DJI communiquent effectivement avec les serveurs de DJI, mais il est possible de voler sans être connecté à Internet, donc sans possibilité pour les données de remonter chez DJI.

Comment tromper AeroScope ?

C’est un tuto sujet d’un post Facebook de Taras Troiak, qui décrit une méthode pour ne pas être détecté par AeroScope lorsqu’on est aux commandes d’un drone de DJI (voir ici). Dans un autre message, Taras Troiak indique avoir subi des pressions financières suite à ce qu’il a écrit au sujet de DJI et des NFZ en Ukraine, et avoir été obligé de diffuser le message suivant contre son gré : « DJI ne contraint à aucune restriction en Ukraine, et tous les services sont pleinement opérationnels. AeroScope est un outil utilisé pour aider les infrastructures critiques à identifier et à éviter les intrusions de drones. Alors que j’exploite actuellement des unités AeroScope entièrement fonctionnelles en Ukraine, d’autres ne parviennent pas à se connecter en raison de problèmes de réseau et d’alimentation électrique. L’assistance technique et les services de DJI restent entièrement disponibles et accessibles ». Le directeur des relations publiques de DJI en Chine, Titans Xie, est intervenu sur le fil de discussion pour comprendre ce qu’il s’est passé, en affirmant que « […] nous ne fermons aucun service de drones en Ukraine » et en ouvrant le dialogue pour identifier qui a déclaré quoi (à qui)… Qui faut-il croire ? 

Dommage que…

… DJI n’ait pas mis en place des explications détaillées de la politique qu’il compte appliquer en cas d’événements graves, que ce soient des conflits comme celui en Ukraine, mais aussi des catastrophes naturelles, ou des attaques cyber de grande envergure. C’est ce qu’a réclamé le hacker repenti d0tslash, qui s’était targué d’avoir « rooté » AeroScope, autrement dit trouvé une faille pour pénétrer le système (voir ici). 

4 COMMENTAIRES

  1. Beaucoup d’images dans les média TV montrent des opérateurs drone Ukrainiens DJI, pas une seule
    fois ils étaient équipé d’Aroscope mais de la télécommande classique des MAVIC (il y en a beaucoup)
    et elle prend peu de place.

  2. bonjour,
    comme je suis une buse avec ces technologies, pourrait on expliquer pour un drone dji quelles sont les paramètres a modifier pour :
    -éviter tout transfert de données vers DJI ?
    -éviter la géolocalisation du drone ou de son opérateur ?

    j’ai bien quelques idées mais sont elles efficaces ?
    -utiliser un tel/tablette sans carte sim ?
    -box internet off quand on recupere les données de la carte sd du drone sur le pc ?
    -pas de mise a jour de dji fly ou du soft du drone ?

    vos avis ?

  3. “box internet off quand on recupere les données de la carte sd du drone sur le pc”
    Impossible que quoi que ce soit passe par internet à ce moment là
    Je retire la sd du drone, j’ai jamais fait de transfert à partie du drone.
    Et tant que la radio n’est pas branchée à ton smartphone, rien ne part sur le net.

    Pour le reste pas d’idées

  4. Hello,
    Difficile a vérifié. J’espère que les drones civils préparé pour aider les civils à localiser des blessés ou s’assurer qu’ils peuvent sortir des caves, ou documenter la guerre ne les mettrons pas encore d’avantage à risque.
    Pour info, une opération de préparation de drones usagés pour les civils est en cours à partir de Pologne : https://spartaqs.com/en/drones-to-the-east/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.