Stabilisation de vidéos : la v1.0.0 de Gyroflow est une excellente surprise !

10
3392

Vous connaissez sans doute déjà Gyroflow. Il s’agit d’un projet open source destiné à stabiliser des vidéos en post-production avec l’aide de données fournies par les capteurs d’une caméra ou d’un contrôleur de vol. De quoi concurrencer ReelSteady GO de GoPro ou Flowstate d’Insta360. Les premières versions étaient très encourageantes, mais l’interface était spartiate. La version v1.0.0 est une belle surprise : elle s’affiche dans une interface utilisateur !

Les autres améliorations ?

La stabilisation a encore été améliorée avec des algorithmes qui permettent de figer l’horizon, d’adoucir les mouvements. Il faut toujours disposer de données issues de capteurs, mais Gyroflow est désormais directement compatible avec celles issues des GoPro, des Insta360, des Sony, des Sony, de la Blackbox des contrôleurs de vol. Cette version v1.0.0 permet la preview en temps réel, la prise en charge du GPU, de multiples processus, la correction du rolling shutter, la stabilisation des vidéos GoPro qui sont déjà stabilisées avec Hypersmooth, les vidéos en 10 bits, la visualisation des données des capteurs, la synchronisation des données et de la vidéo, le zoom adaptif, l’export en H.264, H.265, ProRes, une base de données des lentilles de caméras…

Pour quelles plateformes ?

Gyroflow v1.0.0 est disponible gratuitement pour PC Windows, Mac OS X (Intel et M1), Linux, et d’ores et déjà proposé en téléchargement, ici. A noter que l’équipe de développement promet des versions iOS et Android ! Les sources se trouvent ici, et le site avec toutes les explications est là.

Et ça fonctionne ?

J’ai fait rapidement l’essai sur quelques vidéos shootées avec une caméra DJI FPV et un boitier Vista, accompagnées par des données Blackbox Betaflight. La première constatation, c’est que la preview est en temps réel malgré le fait que mon Mac antédiluvien soit poussif ! La seconde, c’est que l’interface est efficace avec des réglages qui donnent un résultat immédiatement contrôlable. La troisième, c’est que la vidéo obtenue à l’export profite d’une stabilisation très réussie… et c’était là ma principale attente ! Je vais redonner une seconde vie à ma GoPro 7 et sa stabilisation souffreteuse en post-prod, elle était jalouse de la Reelsteadisation de ses copines les 6, 8, 9 et 10 ! Et puis ma RunCam Orange, aussi, tiens…

10 COMMENTAIRES

  1. Dommage qu’ils aient cassés les API et changés de languague de programmation sans prévenir… Du coup, adieu le support du Mavlink et ArduPilot…

  2. bonjour Fred, tu dis que tu l’as utilisé pour stabiliser les vidéos du dji fpv ? ou je n’ai pas bien compris, et si oui, tu as fait comment ?

  3. @billou.x : Je n’ai pas Bitdefender, je tourne avec Kaspersky qui ne dit rien. Je n’ai donc pas vraiment de conseil de ce côté, autre que si tu as confiance dans ton AV, laisse-le effacer l’app et attends que du monde l’utilise pour profiter de leur expérience d’usage.

  4. comme d’hab, j’ai parlé trop vite, j’ai testé (tout seul avec les vidéo du dji fpv, et ça marche plutôt pas mal, il faut que j’afine les réglage, mais ça a l’air effectivement pas mal. Reste le problème du fichier toxique (j’ai forcé bitdefender a l’accepter, et pour le moment, tout va bien , mais je ne comprends pas pourquoi il se comporte comme ça …. En tout cas, merci pour l’info qu’elle est bonne 😉

  5. @ellie : une erreur de traduction sûrement.
    Traduction de multi-thread, c’est utilisation de plusieurs processus de calcul. Grossièrement, utilisation des différents coeurs du processeur (CPU)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.