BetaFPV LiteRadio 3, le test d’une radiocommande avec ExpressLRS intégré

2
1680

Si vous avez besoin d’une radiocommande d’entrée de gamme, pour un prix léger, vous pouvez envisager la gamme LiteRadio de BetaFPV. Le dernier modèle en date, la LiteRadio 3, semble à première vue sans différences avec les précédents. A y regarder de plus près, la radiocommande abandonne les interrupteurs métalliques au profit de touches en plastique. On devine aussi la présence d’une baie d’extension à l’arrière. Que vaut vraiment la LiteRadio 3 ? Réponse dans cette chronique. Notez que la radiocommande m’a été donnée par BetaFPV. Comme d’habitude, dites-moi si vous pensez que la pratique a influencé mon jugement. J’ai testé la version avec ExpressLRS 2,4 GHz intégré, basée sur un module SX1280.

Tour du propriétaire

La LiteRadio 3 est faite de plastique blanc, avec des formes qui rappellent les manettes de consoles de jeu. Ses deux joysticks sont plutôt agréables. Ils sont complétés en façade par un bouton d’allumage avec une LED et un support pour un tour de cou. Sur la tranche arrière, on trouve 2 boutons à 3 positions et 2 boutons poussoirs à 2 positions. Pas de trims, pas de molette. Sur la tranche avant, il y un connecteur USB-C, un bouton Bind, un bouton Setup et une prise Jack 3,5 mm. A l’arrière, un cache plastique protège une baie d’extension au format Slim.

A l’intérieur ?

La batterie intégrée – non amovible – est une 1S de 2000 mAh à charger via le connecteur USB-C. Les joysticks ne sont pas à effet Hall. Sont-ils pour autant imprécis ? Lors de mes essais avec divers nano racers, je n’ai pas noté de manque de précision, ni en vol ni dans les réglages de Betaflight. Les curseurs ne dansent pas la gigue, comme avec certaines radiocommandes d’entrée de gamme, et le neutre est positionné pile à 1500. BetaFPV les décrit comme Le revêtement de la LiteRadio 3 est antigrip sur les poignées et peau de pêche sur le reste de sa surface – il faut espérer que cette matière vieillisse correctement.

Pas d’écran…

Sans doute pour conserver un prix plancher, la LiteRadio 3 est dépourvue d’écran de contrôle. Comment s’effectuent les réglages sans écran ? BetaFPV a prévu un logiciel pour PC Windows et Mac, appelé BETAFPV Configurator, qui fonctionne via une liaison filaire USB / USB-C. Par défaut, il est destiné à gérer les contrôleurs de vol de BetaFPV. Il faut cliquer sur « Click to Active Configurator for Radio Transmitter » pour passer dans les réglages de la radiocommande. Pas besoin de l’allumer, la liaison s’établit directement. 

BETAFPV Configurator ?

L’application est assez simple, mais plutôt complète. Elle permet de choisir le mode (1, gaz à droite ou 2, gaz à gauche) – attention, si vous le modifiez, il faut compléter ce réglage par une manipulation physique destinée à retirer le ressort de mise au neutre. L’app permet de passer du module interne au module externe, et d’effectuer les réglages d’ExpressLRS, notamment la puissance d’émission (de 10 à 100 mW), le packet rate (jusqu’à 500 Hz) et la Bind Phrase pour faciliter l’appairage. Les autres réglages concernent la disposition des 8 canaux : tout est modifiable à l’envi, avec la possibilité de régler l’échelle, l’offset et d’inverser les valeurs.

Module interne, module externe ?

Sans écran, comment passer du module interne au module externe ? A l’allumage, il faut une pression simultanée sur le bouton Bind. Un flash rouge indique que le module interne est actif, des flashs successifs en mauve indiquent le module externe est actif. Simple ? Oui. Efficace ? Oui si vous avez sous la main une pointe fine pour appuyer sur le bouton, par exemple un stylo, un trombone. Dans le cas contraire, c’est un peu pénible à moins de trouver une brindille rigide pour effectuer une pression suffisante.

Quels modules externes sont compatibles ?

Ce sont ceux au format Slim, et fonctionnant avec un protocole Crossfire. J’ai ainsi pu utiliser avec succès le module Crossfire Nano Tx de TBS et le ELRS Nano TX de BetaFPV (version 868 MHz). Ce qui m’a permis de piloter des appareils en ExpressLRS 2,4 GHz (module interne), Crossfire (module externe) et ExpressLRS 868 MHz (module externe). Je n’ai pas poussé la puissance du module Crossfire au-delà de 100 mW, l’alimentation fournie par la LiteRadio 3 n’a pas fait défaut.

L’autonomie ?

Avec le module ExpressLRS interne, je ne suis jamais arrivé jusqu’à la fin de la batterie sur une journée complète de vols ! J’ai même dépassé deux fois 6 heures d’autonomie sans recharger la LiteRadio 3. BetaFPV assure qu’elle tient 15 heures… En cas de batterie faible, le bouton d’allumage flashe doucement en bleu et le buzzer sonne. La bonne nouvelle ? Vous pouvez alimenter la radiocommande pendant les vols avec une Powerbank en USB…

Portée et simulateurs ?

Il est difficile d’évaluer la portée de la LiteRadio 3 avec son module ELRS 2,4 GHz, puisque cela dépend beaucoup du récepteur, de son antenne et de son montage. Avec un racer 4 pouces équipé ELRS et DJI FPV, j’ai largement dépassé la vue directe. En essais de distance au sol, sans voler, la liaison a tenu sur 1 km. J’ai utilisé avec succès la LiteRadio 3 en USB avec les simulateurs Freerider Recharged, Liftoff et Liftoff Micro Drones, sans même besoin de l’allumer. 

Des accessoires ?

BetaFPV propose des joysticks à effet Hall pour améliorer la précision de ceux d’origine. Je n’ai pas ressenti le besoin de plus de précision, ni pendant mes vols réels ni avec des simulateurs. La qualité des joysticks d’origine sera évidemment à surveiller sur la durée – le bon point étant qu’ils peuvent être remplacés facilement. BetaFPV commercialise aussi une mallette de transport et des tours de cou.

Flasher le firmware

La LiteRadio 3 que j’ai testée était en firmware 1.0.1. Un firmware 1.0.2. est apparu pendant mes essais. Pour flasher la radiocommande, c’est plutôt simple. Il faut, radio éteinte, l’allumer en maintenant la pression sur le bouton Setup. La LED passe au bleu fixe. Ensuite il faut brancher la radio à l’ordinateur via USB-C, choisir le bon port et cliquer sur Connect. Ensuite, Il faut veiller à bien choisir LiteRadio_3_SX1280 (pour la version ELRS) ou LiteRadio_3_CC2500 (pour la version FrSky), à indiquer la version du firmware. La procédure se poursuit en téléchargeant le firmware et en cliquant sur Flash Firmware.

Faut-il l’acheter ?

Oui, la LiteRadio 3 convient si vous avez besoin d’une radiocommande à prix léger, compatible FrSky ou ExpressLRS 2,4 GHz (selon le modèle), avec des extensions possibles vers Crossfire et ExpressLRS 868 MHz. Son autonomie donne satisfaction et elle fonctionne avec la plupart des simulateurs. Les interrupteurs ont un toucher très plastique, mais ils ne dépassent pas et ne risquent pas de casser (comme ceux des précédents modèles de LiteRadio). Attention, l’absence d’écran prive de scripts LUA et de programmation avancée. A vous de voir si c’est un souci pour votre pratique, ou si vous pouvez vous en passer… Le prix ? La LiteRadio 3 est proposée à 60 € chez StudioSPORT, en version ELRS 2,4 GHz (celle que j’ai testée) ou en version FrSky (taxes comprises). Elle est également proposée directement par BetaFPV à 53 € (hors taxes). Elle est livrée avec 2 supports en caoutchouc pour maintenir les joysticks et un manuel (en anglais).

D’autres photos

 

2 COMMENTAIRES

  1. Merci Fred pour ce test! Petite question, lors de tes tests de portées as-tu eu un retour (alarme buzzer) sur la qualité du signal via la Radio? Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.