DJI présente le Mavic 3, pour les passionnés de belles images

6
4632

Le Mavic 3 était attendu depuis longtemps, le voici enfin disponible. C’est à vrai dire une gamme Mavic 3 qui est proposée par le constructeur chinois puisqu’elle compte plusieurs déclinaisons. Son prix, à partir de 2099 €, est un indice : le Mavic 3 est un appareil plutôt haut de gamme. Est-il destiné aux passionnés d’images aériennes pour le loisir ou pour des usages résolument professionnels ? Dans le premier cas il faut disposer d’un bas de laine bien fourni, dans le second il faut être certain de pouvoir amortir l’appareil. Car la version la plus évoluée s’affiche à 4800 € !

Edit : la prise en main de l’appareil, avec des vidéos et des photos brutes à télécharger, se trouve ici !

Les points forts du Mavic 3 ?

C’est tout d’abord sa caméra stabilisée Hasselblad, ou plusieurs ses deux caméras. En effet, il embarque un capteur 4/3 CMOS pour shooter en 5,1K à 50fps, et un autre pour zoomer jusqu’à 28x avec une méthode hybride optique et numérique. En photo, le Mavic 3 shoote en 5280 x 3956 pixels, en Jpeg et en RAW. Plusieurs outils de création de panoramas sont proposés pour réaliser des 360°, des photos grand-angle et haute-définition, des bandes verticales…  

Hélices, mémoire et protection

Le Mavic 3 pèse 900 grammes, ses bras sont pliables, les hélices le sont aussi, avec un mécanisme de fixation rapide. Le stockage des images s’effectue sur une carte mémoire microSD à placer à l’arrière de l’appareil, en ouvrant une trappe. Si vous l’oubliez, vous pourrez tout de même filmer et photographier : le Mavic 3 dispose d’une mémoire intégrée de 8 Go. La version Cine embarque un SSD de 1 To et stocke les vidéos en Apple ProRres 422 HQ. Pour protéger l’appareil et ses hélices pendant le transport, DJI fournit une protection qui entoure la partie centrale et se fixe magnétiquement.

Détection des obstacles

8 capteurs fish-eye et grand-angle et un capteur infrarouge assurent une détection des obstacles dans toutes les directions. Cette détection permet de profiter de la fonction APAS 5.0 pour modifier automatiquement les trajectoires en présence d’obstacles, d’éviter les collisions pendant un suivi avec la nouvelle fonction ActiveTrack 5.0, et d’optimiser les RTH pour un retour au point de départ sans encombre. Le positionnement en extérieur s’appui sur le GPS, Galileo et Beidou. En intérieur, ce sont les capteurs sous l’appareil qui prennent la relève. 

Autonomie et liaison radio

Avec sa Lipo 4S, le Mavic 3 vole pendant 40 minutes, et même jusqu’à 46 minutes, selon DJI, dans des conditions optimales. Le système AirSense permet de détecter la présence d’avions et d’hélicoptères équipés d’émetteurs ADS-B, ce qui laisse le temps d’opérer une manoeuvre d’évitement. Le retour vidéo est O3+ (OcuSync 3+), la dernière version de la technologie de transmission radio et vidéo numérique de DJI. Elle permet un flux en 1080p/60, avec une latence de 130 millisecondes, et une portée de 8 km en Europe (15 km aux Etats-Unis). La radiocommande de base est la RC-N1, la même qui équipe le DJI Mini 2 et le Air 2S.

Des futures fonctions de prises de vues automatisées

Les MasterShots permettront de réaliser des séquences préprogrammées, comme de Selfies. La fonction QuickTransfer réalisera des transferts de données à haut débit, sans fil. Ces fonctions ne seront pas disponibles à la sortie du produit, mais elles seront ajoutées par des mises à jour du firmware en janvier 2022. Une fonction de panorama 100 mpix était prévue, mais DJI a indiqué avoir choisi de ne pas la proposer.

Des accessoires…

Une radiocommande avancée, la DJI RC Pro (différente du Smart Controller), offre un écran intégré de haute luminosité (1000 nits) et une batterie qui assure un fonctionnement pendant 3 heures, avec une recharge en 1h30. Un chargeur 65W permet de recharger les batteries en 1h36 minutes, selon DJI. Un sac de transport pour porter le Mavic 3, 2 batteries supplémentaires, le chargeur, les câbles, est également proposé. DJI propose aussi un câble de transfert à haut débit et deux jeux de 4 filtres ND. L’option DJI Care Refresh est proposée pour le Mavic 3, avec le remplacement de l’appareil en cas de dégâts des eaux, collision, flyaway…

Le prix et la disponibilité ?

Le Mavic 3 est disponible sur le site de DJI, dans les magasins DJI et chez les revendeurs spécialisés. Il est proposé en version Standard, avec une batterie, la radiocommande RC-N1 avec des câbles USB-C, Lightning et microUSB, un chargeur de batterie, une protection, des hélices de rechange, pour 2099 € (taxes comprises) chez StudioSPORT. La version Fly More ajoute 2 batteries, un sac de transport, une station de recharge pour 3 batteries, d’autres hélices de rechange, un jeu de filtres ND8 à ND32. Elle est proposée à 2799 € chez StudioSPORT. Enfin la version Cine inclut un SSD de 1 To, le codec Apple ProRes 422 HQ, la radiocommande DJI RC Pro, un câble de transfert rapide. Le tout pour 4799 € chez StudioSPORT !

La vidéo réalisée par Stéphane Couchoud

D’autres photos

6 COMMENTAIRES

  1. beau drone très attendu au budget conséquent. dommage que la radio n’est pas un écran de 7 pouces
    a suivre…

  2. @ suivre, J’aimerais bien l’essayer pour comparer avec les version precedente
    Fred si tu la un moment en test, j’aimerais bien l’essayer avec toi.

  3. La classe c’est de faire décoller son drone a 4800 dans la poussière et les débris comme dans la vidéo dji pour faire style …ahaha…

  4. Et bien entendu la radio DJI RC Pro permettra l’installation d’applications tierces sans problèmes …… 🤣🤣🤣🤣🤣 …… on verra !!!

  5. Pour les amoureux de belles images… avec toutes ces lois et mauvaises presses, y’a plus moyen de voler nulle part ! Donc les belles images de champs agricoles à la rigueur…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.