Angleterre : une base de données pour faire atterrir les drones de livraison

1
214

La société britannique Addresscloud a remporté un concours organisé par le ministère des transports du Royaume-Uni, récompensant des projets novateurs. Avec LandSafe, la société ambitionne de mettre en place une base de données nationale des sites où pourraient atterrir des drones de livraison, de telle sorte que toutes les adresses en Grande-Bretagne puissent être desservies. L’intention est de réduire le coût de la logistique déployée pour « le dernier kilomètre » des services de livraison, qui représente selon Addresscloud 53 % du coût de la chaine de livraison. D’améliorer la rapidité des livraisons, aussi, en s’affranchissant partiellement du trafic routier urbain.

Création de cartes

Données OS Open Map

La première phase du projet consiste à élaborer un algorithme capable de déterminer si un site est éligible pour accueillir un drone. L’outil s’appuie sur les données de l’agence Ordnance Survey, en charge de la cartographie du pays – l’équivalent britannique de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) français, mais aussi sur d’autres sources, y compris Open source. Les obstacles à la navigation aérienne sont pris en compte, comme le dénivelé, les obstacles naturels, les pylônes, les antennes, ainsi que les restrictions de l’espace aérien. Selon Ordnance Survey, les études préliminaires indiquent que 70 % des adresses disposent d’une zone propice à l’atterrissage.

Projet sérieux ou vacuité marketing ?

Positionnement de potentielles zones d’atterrissage

Même si les livraisons en drones sont encore et toujours des supports de communication (depuis l’annonce d’Amazon Prime Air en décembre 2013) à défaut d’être des outils opérationnels, elles sont prises très au sérieux outre-Manche. Les drones pour le dernier kilomètre font partie de la stratégie géospatiale britannique qui entend revoir de fond en comble la mobilité des forces de l’ordre, des premiers secours, des professionnels et du grand public. Dans un premier temps, le projet LandSafe devrait aider les exploitants de drones à évaluer la faisabilité des livraisons aériennes et participer à la création de couloirs de vol sécurisés pour les interventions d’urgence et les prestataires de soins de santé.

Source : Addresscloud
Merci à Pascal Darré pour l’info !

1 commentaire

  1. Effectivement, la technologie MHD que j’évoquais sur un autre post pour les vols, pourrait s’associer à d’autres technologie issus “des mêmes entreprises” et qui , selon le principe de transmutation, pourrait effectivement permettre à un drone physique, d’atterrir dans… une base de données

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.