PowerVision PowerEgg X

5
1648

Vous souvenez-vous du PowerEgg, un drone 4K commercialisé par PowerVision ? Peu pratique à l’usage, trop cher à sa sortie, il n’avait pas rencontré le succès et ses stocks avaient été bradés. Le constructeur PowerVision revient avec le PowerEgg X, une nouvelle version très différente, présentée à l’occasion du salon CES de Las Vegas. Il s’agit d’une caméra multifonction et multisituation ! Pour faire simple, c’est une caméra de surveillance, une caméra à main, et une caméra volante ! Sa forme ? C’est un œuf, d’où son nom, lorsqu’elle est fermée.

Une fois ouverte ?

Elle se transforme en caméra à main, avec une nacelle stabilisée sur 3 axes. Fixée sur un pied, c’est une caméra de surveillance également capable de filmer des sujets en les suivant, avec des fonctions de reconnaissance des visages et des ordres sous forme de gestes en se basant, assure le constructeur, sur des algorithmes d’intelligence artificielle. Enfin, elle accueille des bras et leurs hélices pour se transformer en drone pour filmer depuis les airs. PowerVision, qui a œuvré dans les robots sous-marins avec le PowerRay (voir le test ici), propose de protéger le drone avec une carapace waterproof pour voler sous la pluie et pouvoir atterrir sur l’eau avec des flotteurs.

Les caractéristiques ?

La caméra du PowerEgg X est une CMOS 1/2.8 avec un FOV de 78,4° pour des photos en 4000 x 3000 pixels en mode simple, rafale, timelapse, bracketing, stockées en jpeg et RAW. Elle filme en 4K (3840 x 2160 pixels) à 60 images par seconde, FullHD (1920 x 1080 pixels) à 120 fps, HD (1280 x 720 pixels) à 240 fps, avec un débit maximal de 75 Mbps et un encodage en h.264 ou h.265. La mémoire interne est de 6 Go. La nacelle mécanique stabilise sur 3 axes, avec possibilité de contrôler le pitch (inclinaison verticale) entre -90° et +20°. En mode caméra fixe, elle ajoute un contrôle horizontal (yaw) entre -55° et +55°. Le poids de la caméra est de 522 grammes pour des dimensions de 16,5 x 10 x 10 cm et une autonomie de 4 heures avec une batterie amovible 3S de 3800 mAh qui pèse 237 grammes.

En mode drone ?

L’appareil pèse 862 grammes, vole à une vitesse de 65 km/h, gère sa position avec l’aide du GPS et de Glonass, Il est piloté via une radiocommande destinée à accueillir un smartphone pour le retour vidéo et la télémétrie en temps réel, avec une liaison en 2,4 GHz, jusqu’à 6 km (en version américaine, la version européenne sera limitée en puissance d’émission et donc en portée). L’autonomie en vol, selon PowerVision, est de 30 minutes. Une fonction permet de synchroniser le voix du pilote et les images, pour une diffusion en temps réel sur les réseaux sociaux. Deux capteurs à l’avant de l’appareil promettent une détection et un évitement des obstacles pour faciliter les fonctions de suivi automatique, ainsi qu’un outil pour des atterrissages automatiques de précision.

Le prix ?

Comptez 849 € (taxes comprises) pour le pack PowerEgg X Explorer, et 1150 € pour le pack PowerEgg X Wizard comprenant le kit waterproof, sur le site de PowerVision. Ce qu’on en pense ? Sur le papier, c’est très intéressant. Reste à savoir ce que vaut vraiment l’appareil, et nous ne le saurons qu’en le testant…

Une vidéo promotionnelle

Une vidéo d’unboxing

D’autres photos

 

5 COMMENTAIRES

  1. Toutes idées est bonne pour apporter un peu de concurrence a DJI 🙂 Si c est un bon produit, alors c est bon pour le marche.

  2. Bof bof, beaucoup trop de bric à brac autour de ce truc pour être viable .
    Mais bon, pour celui qui veut faire son Calimero cela fera l’affaire ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.