Le-Idea Idea9, le test

0
2372

Aller plus loin ?

Il est possible de rendre l’Idea9 plus nerveux avec le bouton en haut à gauche de la radiocommande, mais cela ne suffit pas pour affronter correctement des bourrasques de vent. Oubliez le mode Headless, qui se dérègle au bout de quelques minutes de vol et rend le pilotage compliqué. Le retour au point de départ (RTH) fonctionne bien, en revanche. N’en attendez pas pour autant une grande précision, il se pose à proximité de son point de départ. C’est-à-dire parfois pile dessus, parfois à 3 bons mètres… L’autonomie est de 13 minutes environ.

Les vidéos ?

Si vous ne placez pas de carte mémoire microSD à bord de l’Idea9, l’enregistrement s’effectue sur votre smartphone. Le résultat n’est pas brillant : il s’agit d’images en 1280 x 720 pixels à 20 images par second, avec un débit de 1,8 Mbps. Autant dire que l’image est saccadée et souffre d’une forte compression. Il y a un mode VR, qui permet de diviser l’image en 2 écrans et profiter d’un masque d’immersion. Mais en raison de la latence, importante (de l’ordre d’une demi-seconde), on ne profite de rien du tout… Les vidéos enregistrées à bord sur la carte mémoire sont plus intéressantes. Leur définition est de 1920 x 1080 pixels à 25 images par seconde, et un débit de 8,2 Mbps. C’est mieux, mais ce n’est tout de même pas formidable… d’autant que la portée wifi ne dépasse pas les 50 mètres…

La qualité des images

Vidéo en 1080p

Les couleurs sont un peu criardes, avec une tendance à surexposer les images. Mais le plus gênant, ce sont les vibrations parasites. Elles sont particulièrement importantes, même par temps calme, au point de rendre les vidéos difficilement exploitables. Si la caméra est à l’horizontale, vous verrez non seulement les hélices, mais aussi les extrémités des bras moteurs.

La qualité des images (suite)

Photo en 1080p

Ajoutez à cela une compression forte et un fisheye assez prononcé quand la caméra pointe sous l’horizon. La liste des défauts s’achève avec une gestion hasardeuse de la balance des blancs qui modifie les couleurs de l’environnement en quelques secondes. Vous l’aurez compris, la caméra de l’Idea9 est tout simplement médiocre. Et en photo ? Ne vous attendez pas à mieux : avec leur définition de 1920 x 1080 pixels, les photos sont à l’évidence des arrêts sur image de vidéos. L’application propose un mode Waypoints, mais ni Follow me ni fonctions spéciales comme des panoramiques. Il faut dire que la qualité vidéo médiocre coupe court à toute envie de réaliser de belles séquences automatisées.

Faut-il l’acheter ?

Non, je ne vous le recommande pas. L’Idea9 a le mérite de proposer un design différent de la concurrence. Il n’est pas désagréable à piloter et l’appareil se comporte plutôt bien vol. Pourtant il n’est pas très intéressant, notamment en raison de son retour vidéo qui souffre d’une forte latence et d’une faible portée. Dommage aussi que la qualité des vidéos tournées soit médiocre, en raison d’un capteur d’entrée de gamme et de l’absence de stabilisation. Reste son prix, léger. Mais ce n’est pas assez pour le rendre suffisamment séduisant. Il est proposé à 95 € chez Gearbest (avec le port mais hors taxes). Il est livré avec un jeu d’hélices de rechange.

D’autres photos

D’autres photos prises en vol

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.