Allianz et Flock pour assurer les drones

4
1252

De quoi s’agit-il ? D’une assurance que l’on contracte à la demande, pour un seul vol. Allianz Global Corporate s’est associé à la startup Flock pour développer une solution d’assurance qui repose sur des outils prédictifs et une application pour smartphones et tablettes iOS et Android. Elle permettra aux clients de déclarer un vol et de payer pour l’assurer, depuis le terminal. 

Comment ça fonctionne ?

Le site web de Flock explique que le service utilise la position géographique pour « déterminer un facteur de risque et chiffrer le montant de l’assurance, en temps réel, de la manière la plus juste possible ». Il est également possible de prévoir un vol à l’avance. Une fois sur le point de décoller, le smartphone permet de déclencher l’assurance. « Et si quelque chose se passe mal » ? Le site se veut rassurant : « Pas de souci. Déclarer un incident est aussi simple que toucher un bouton et cocher des cases ».

C’est quoi, le « facteur de risque » ?

Le service de Flock repose sur un algorithme qui caractérise la dangerosité du vol. On ne connaît pas les données utilisées pour les calculs, mais on peut tout de même supposer que la proximité d’un aéroport, les vols en agglomération, la proximité d’un zone sensible, d’un événement, une météo difficile, sont des facteurs qui feront grimper la facture. Un curseur et un chiffre indiquent ce facteur de risque avant de chiffrer le montant de l’assurance temporaire et éventuellement de la contracter.

Aide pour la sécurité

L’application offre des outils pour le pilote, comme la météo détaillée avec la vitesse du vent et sa direction, la probabilité d’intempéries, ou encore la proximité de zones sensibles, d’établissements à éviter, les catastrophes naturelles, les zones urbaines denses et les NOTAM. Combien ça coûte ? L’assurance est proposée aussi bien pour les professionnels que pour le grand public.

C’est cher ?

A partir de 10 livres anglaises (11,20 €) par vol. Oui, c’est cher, mais évidemment tout dépend de la protection assurée, des conditions d’utilisation et des petits astérisques… C’est pour quand ? Le service sera proposé au Royaume-Uni d’ici à la fin 2017. Rien n’indique qu’il soit prévu pour la France…

Source : Flock via sUAS News

4 COMMENTAIRES

  1. 11,20€/vol, ça me semble cher pour du loisir et peu adapté aux pros qui ne se contente probablement pas d’1 seul vol par shooting, et j’espère assuré pour leur activité.

    En outre, ça couvre quoi comme assurance, les tiers, l’utilisateur, le multirotor?

    Et je serais curieux de voir leur algo de dangerosité, les variables prises en compte et les sources qui les ont faites emerger comme un scoring pertinent. S’il est efficace, y’a certainement un truc à creuser au niveau réglementaire!

  2. C’est le Pay-per-use appliqué au drones.. Attention pompe à fric à comparer d’urgence avec une assurance classique à l’année… Et à la licence FFAM 🙂

  3. C’est comme un abonnement à une revue
    A l’unité hors de prix
    En abonnement 30 à 50 % de réduction.
    FFAM ou UFOLEP ou assurance responsabilité civile dans la limite de la législation
    Je vais pas vous citer toutes les appli Android sur le sujet

  4. On ne connaît pas les calculs utilisés… Tout est dit. Moi je me tournerai vers les pros. La FFD par exemple qui a aussi fait du bon boulot côté assurances.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.