Changement à la tête de Fat Shark

7
1536
Le casque Glyph d’Avenant.

Le fondateur de la société Fat Shark, Greg French, quitte son poste de CEO pour laisser la place à Allan Evans. Qui est-il ? Il est à l’origine de la société californienne Avegant, à qui l’on doit le masque Glyph, qui ressemble à un casque audio. Il avait travaillé pour Fat Shark en temps que consultant. Greg French reste chez Fat Shark, en qualité d’ingénieur en chef. L’équipe est aussi renforcée par Grant Martin, qui prend la charge du marketing.

Quels sont ses plans pour l’avenir ?

« La plupart des racers reposent encore sur des communications analogiques pour la vidéo, en 5,8 GHz. Bien qu’elles soient rapides, ces connexions souffrent de retours vidéo de faible résolution pour les pilotes et pour le public, ce qui constitue un frein à l’activité.

La Drone Racing League, la Drone Champions League et la DR1 font aujourd’hui toutes face à ces soucis dans la mise en place de compétitions pour le grand public. Les pilotes préfèrent des connexions analogiques parce qu’elles échouent de manière fiable et qu’elles sont maîtrisées. Mais personne ne va zapper sur ESPN pour regarder un signal FPV capturé via une technologie analogique (de manière amusante, chaque racer de la DRL est équipé d’une GoPro pour filmer la course, mais les pilotes ne concourent pas avec ce retour vidéo).

Allan Evans, nouveau CEO de Fat Shark.

Il existe des solutions numériques sur le marché, imaginées par les novateurs Amimon et DJI. Mais bien qu’elles soient étonnantes à leur manière, elles ne sont pas encore satisfaisantes. Les solutions numériques actuelles ont tendance à être soit imposantes, soit coûteuses, ou à souffrir d’une latence importante. Ces compromis ne sont pas un souci pour une exploitation en prises de vues aériennes, mais ils sont rédhibitoires pour un drone de course lancé à 130 km/h et en virages serrés.

La solution pour de meilleurs connexions et toucher un plus vaste public réside dans des liaisons numériques et de qualité avec la latence la plus faible possible. Ces technologies seront développées pour résoudre des problèmes dans les domaines de l’AR et de la VR, des voitures autonomes, et de nombreuses autres industries. Chez Fat Shark, nous allons les mettre en œuvre non seulement pour offrir de meilleurs liaisons vidéo, mais aussi pour des contrôles robotiques spécifiques aux drones de compétition ».

Explications de texte 

« Les pilotes préfèrent des connexions analogiques parce qu’elles échouent de manière fiable » : lorsqu’une connexion vidéo analogique se dégrade, de la neige apparaît, et l’image revient instantanément quand la connexion s’améliore. Avec une connexion numérique, l’image ne revient que lorsque le signal est à nouveau synchrone, ce qui entraine un délai plus ou moins long avant de récupérer une image.

« l’AR et de la VR » : l’AR est la réalité augmentée, c’est-à-dire généralement l’incrustation d’éléments virtuels sur une image réelle. La VR est la réalité virtuelle, ou encore une image totalement générée numériquement.

Fat Shark va donc travailler à la généralisation des retours vidéo numériques, en partenariat (ou pas) avec les leaders actuels que sont Amimon et DJI. Bonne nouvelle, tous les pilotes attendent des solutions efficaces ! Reste à savoir si cette technologie sera abordable pour tous. A en juger par les produits commercialisés jusqu’à présent, chez Fat Shark et ses concurrents, il y a du chemin à faire…

Source : Medium

7 COMMENTAIRES

  1. ils ont surtout vu leur ventes s’écroulées face à des marche cinoises telles eachine qui innonvent plus que le eux pour un prix très bas. Je serai curieux de voir la courbe des ventes de fatshark sur la dernière année !

  2. C est claire que les chinois sont en avances. Un ami à acheter des fatshark HD une fortune un autre des aomway pour 300€. Et bien les aomway sont sans conteste mieux fini ont une meilleure image et récepteur de série. Fatshark les lunette sont vendu sans sauf si intégré.
    @fred tout qui a la chance de tester plein de matos tu en pense quoi?

  3. @ Ludoviccht : A titre personnel, je suis 101 % Skyzone. Mais ce n’est pas une histoire de prix, juste de confort par rapport à ma morphologie. Et d’habitude, sans doute, aussi.
    Je ne vois pas de baisse de prix significative intervenir prochainement pour les lunettes, à moins qu’un gros marché ne se développe pour les petits écrans, ce qui permettrait de réduire les coûts de production et de réduire le taux de rebut des pièces sorties d’usine.

  4. Bien sur ils ne parlent pas du fait que l’on peut enregistrer la course via une camera HD fixe et faire le broadcast en différé (ou pas hein). DCL à Paris c’était mandatory de voler avec GP session pour avoir un beau flux video pour la tele (ou pas, dailleurs, on attend toujours, quel fiasco et occasion perdue pour les images).
    Tous en Avegant Glyph! Wéééé. Bon bonne nouvelle, ca avance, mais il va falloir saccrocher sur la latence, d’autant que nos drones vont encore aller plus vite le temps quils devnt des solutions technique pour du numérique… la bonne blague.

  5. Je suis un peu perplexe face au discours tenu. Les seules lunettes réellement HD chez fatshark seront les “base HD”, mais elles n’ont qu’un fov de 28°. Est-ce que le gain de résolution apporterait un vrai gap sur des écrans aussi petits ? Personnellement, je n’en suis pas convaincu.

  6. Leur tendance à sortir moins bien mais plus cher va peut être finir par s’inverser… enfin faut espérer… technologiquement ils commencent à être à la traîne, le requin dormeur doit se réveiller lol.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.