Eachine Aurora 68, le test

12
5116

Les défauts

L’Aurora 68 semble cumuler les points positifs. Pourtant il n’est pas exempt de défauts. Le premier, c’est l’autonomie. Avec la batterie livrée de 400 mAh, elle est de 3 minutes et 30 secondes. Avec des batteries 2S de 300 mAh, l’Aurora 68 gagne en punch, mais son autonomie plonge à 2 minutes 30. Le buzzer est réglé pour sonner en fin de batterie. Souvent un peu tard : quand il sonne, il ne reste moins de 5 seconde de vol. Je n’ai pas tenté de modifier la valeur de déclenchement du buzzer dans les réglages de Betaflight. L’ESC 4 en 1 sous l’appareil est très exposé. J’ai arraché un fil moteur avec une petite branche qui s’est prise dans les protections d’hélices. Il ne faut pas exposer le dessous de l’appareil à l’humidité, il n’y a pas d’autre protection que la batterie ! Attention à la rosée du matin. La portée radio en Flysky s’est révélée correcte, mais n’espérez pas dépasser les 100 mètres au ras du sol. La portée vidéo, avec l’émetteur 25 mW, est satisfaisante : elle dépasse les 100 mètres en environnement dégagé (la radio lâche avant la vidéo), mais elle est considérablement réduite en présence d’obstacles, en forêt par exemple.

Les défauts, suite

J’ai expérimenté des vibrations à l’image. Elles étaient dues à la caméra mal enfoncée dans son logement – on voyait d’ailleurs les deux montants du pod central à l’image. Il faut penser à l’enfoncer après chaque vol, ou trouver une solution pour la fixer plus correctement. Les protections d’hélices en carbone tiennent les chocs, mais un temps seulement. L’ennui, c’est que comme avec l’Aurora 90, elles maintiennent les montants du pod central. Si vous perdez une protection d’hélice, le pod tient tant bien que mal. Mais avec deux protections qui lâchent, le pod ne tient plus, la caméra non plus. Qui plus est, même sans que les protections ne cassent, les points d’attache du pod central souffrent des crashs, du jeu apparaît, et des vibrations s’installent. Les montants en plastique orange cassent aussi en cas de crash un peu fort. La solution ? Avoir sous la main des pièces de rechange et un tournevis multipointe…

Faut-il l’acheter ?

Pourquoi pas, mais en ayant connaissance de ses limitations. Malgré son look de Tiny Whoop avec ses protections d’hélices, il n’est pas prévu pour résister à des crashs à répétitions, ni ceux de pilotes débutants ni ceux de pilotes en course. Il est un peu trop puissant et nerveux pour les vols en intérieur (en appartement), mais il est parfait pour évoluer en gymnase. Ou en extérieur, les grands espaces ne lui font pas peur. Attention tout de même à l’autonomie, un peu juste. Si vous n’avez pas peur de réparer, parce qu’il est fragile, l’Aurora 68 est un petit diable très intéressant à dompter, capable de vols brillants entre les mains de pilotes expérimentés. Mais si vous débutez, passez votre chemin… L’appareil est proposé à un peu plus de 127 € chez Banggood (avec le port mais hors taxes). Le récepteur radio est à choisir entre un DSM2/DSMX, un Flysky (celui que j’ai testé) et un FrSky.

Une vidéo

D’autres photos

12 COMMENTAIRES

  1. Merci FRED pour ce test … C’est toujours dommage que ces machines ne permettent guère de voler plus que quelques minutes voilà là, le plus gros axe de progrès pour la suite … 8 à 10 mn d’autonomie seraient un rêve, plus le paradis 🙂

  2. Hello,
    Merci pour ce test Fred… après des semaines de nouveautés plus ou moins bien réussies, quels sont les nanos qui valent vraiment la peine…?

  3. @ Indy : Mes préférés sont le Blade Torrent pour la solidité, le Eachine E010S avec moteurs Kados pour les vols dératés en intérieur, le Loki-X2 pour les vols en extérieur , le Minikeum pour voler très vite avec du petit, le Mini Punish’Air pour voler très très vite avec du petit 🙂

  4. Rhooo t’abuses comme tu tapes dans les lipos ! lol

    A part ça, l’OSD avec current sensor est un gros avantage sur celui-ci.

    Il a l’air effectivement pas mal pour l’extérieur !

  5. le EMAX Babyhawk 85mm bien qu’un peu plus gros à l’air très bien aussi, à choisir entre les deux Fred?

  6. Besoi d’aide
    J’ai la version flysky
    Mon transmetteur est bien sur afdha 2a
    J’ai réussi le bind mais quand je suis dans betaflight dans l’onglet receiver je n’arrive pas à faire bouger les barres avec les sticks et j’ai perdu la notice
    J’ai mis serial sur uart 2
    Dans configuration quels sont le mode et letype du récepteur à mettre ?
    Si qq peut m’aider merci d’avance

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.