Nano Racing, le simulateur

9
2764
(spécial le Baron Rouge)
(spécial le Baron Rouge)

Bien que les Nano Racers ne soient pas vraiment fragiles, il est possible d’éviter les crashs quand on débute avec un peu de pratique en simulateur. Celui des Nano Racing vient s’ajouter à la liste déjà longue des simulateurs de vol dédiés au FPV racing. Mais qu’offre-t-il de plus ? Il vient ajouter une nouvelle brique à l’écosystème des Nano Racers et repose sur une physique qui simule vraiment la réalité – c’est ainsi que le présente Fabien Madore, de Nano Racing ! Les visiteurs de la FPV Race 28 édition 2016 à Chartres ont pu l’essayer en avant-première. En attendant sa disponibilité, voici quelques-unes des fonctions déjà implantées, et de celles qui sont à venir…

Ce qui est déjà opérationnel ?

2016-09-21-11_57_27-greenshotLes vols se pratiquent en FPV, depuis la caméra (virtuelle) du multirotor (virtuel), avec une radiocommande branchée en USB sur votre ordinateur. La physique des appareils a été particulièrement soignée pour simuler le comportement de Nano Racers. Cela dit, le logiciel permet de modifier les PID, les rates et les expos pour modifier le comportement de l’appareil simulé. Le mode multijoueur permet à plusieurs de s’affronter sur des courses et dans des arènes, en ligne et en réseau local. Les courses se pratiquent à plusieurs, ou seul contre la montre. Si vous avez plutôt l’âme vagabonde, vous pouvez simplement partir à la découverte de environnements.

Et ensuite ?

2016-09-21-11_58_54-greenshotLe jeu offrira un didacticiel pour apprendre à piloter, un mode carrière pour se mesurer à tous avec des championnats, avec des médailles à remporter et de nouveaux circuits à débloquer. Dans les arènes, le but sera de combattre d’autres pilotes, seul ou en équipes. Si les environnements de vol ne vous plaisent pas, vous pourrez créer les vôtres si vous le désirez. Le mode de vol est acro pour des vols, mais le mode stabilisé « angle » sera aussi proposé, ainsi qu’un Airmode pour les pilotes qui voudraient se lancer dans le freestyle.

D’autres photo

2016-09-21-11_50_49-greenshot 2016-09-21-11_57_27-greenshot 2016-09-21-11_57_29-greenshot 2016-09-21-11_57_31-greenshot 2016-09-21-11_58_01-greenshot 2016-09-21-11_58_54-greenshot 2016-09-21-11_59_43-greenshot 2016-09-21-12_00_07-greenshot 2016-09-21-12_00_34-greenshot 2016-09-21-12_00_44-greenshot

9 COMMENTAIRES

  1. Ca a l’air beau vu d’ici, ca doit être fun, mais alors je ne comprends pas le positionnement :
    Je vais pas aller en pleine montagne avec mes nanos sur des terrain de 400 ha pour passer des gates de 15 m de large…. je nano race dans des espace confiné sur des terrains/parcours plus accidentés et des passages plus étroit, sur des distances courtes…

  2. Tout cela gratuitement ? Cool !!!
    Même remarque que tout le monde, le simulateur reflète sûrement très bien la physique du nano racer mais alors sur des map aussi étendu on va rester gaz à fond longtemps.
    Le Gates devraient se passer taquet aussi sans trop de souci.
    Reste à espère que la lipo n’est pas pris en charge car sinon on aura pas passé la première gate que le nano aura déjà plus de jus.
    Sinon visuellement c’est sympa.

  3. Bonjour,
    Pour moi et mes gros doigts … cela risque de me permettre enfin de passer une gates à plus de 2km/h 🙂
    Si c’est pas trop gourmand cela peut être fun.

  4. Les maps, c’est rapport à un nouveau concept : des méga nano!! ;-))
    Plus sérieusement, c’est le simulateur de FPV produit par l’équipe Nano racing, mais le but est d’appréhender le principe du vol en immersion et des différents modes de vol à bord d’un racer, et pas nécessairement de reproduire le pilotage d’un nano racer en particulier. Peu importe que les proportions réelles des nano racers ne soient pas respectées. L’important étant que si c’est bien fait, l’expérience de vol paraitra réaliste, et permettra d’acquérir les bases, voire même de se perfectionner en freeride (la preuve que c’est bien le simulateur de Nano racing, mais pas de nano racer!).
    Enfin, en tout cas, c’est comme ça que je le comprends.

  5. J’veux bien que les massifs montagneux c’est un peu too much pour des nanos, surtout que je possède pas LE “nano racer” pour en parler, mais j’ai plusieurs quad de moins de 50g équipés de 0820-17, c’est pas non plus fait pour en faire en appartement et jouer a toy story, ça part vite et loin ces bestioles !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.