Parrot S.L.A.M.dunk

8
2171

La plateforme AR.Drone est sans doute la plus utilisée dans les laboratoires universitaires comme support de développement d’applications et de nouvelles technologies, ceci grâce au kit de développement (SDK) fourni par Parrot. parrot-slamdunk-03La marque va un peu plus loin encore en proposant un outil spécialement destiné aux développeurs, aux chercheurs, aux intégrateurs et aux universitaires. L’idée est simple : la détection des obstacles par un robot, volant ou roulant, est une chose, mais l’évitement en est une autre. Il y a les manœuvres simples comme s’arrêter, mais elles ne conviennent pas toujours. Plus les environnements sont complexes avec la multiplication d’obstacles fixes ou animés, d’autres robots évoluant simultanément, la présence d’humains, plus l’évitement requiert des algorithmes costauds. Le S.L.A.M.dunk est donc destiné à devenir un outil pour faciliter le développement de robots de tous poils capables d’évoluer seuls dans leur environnement.

Une plateforme d’essais

parrot-slamdunk-01Le S.L.A.M.dunk est un kit de 140 grammes alimenté par via un câble jack 3,5 mm, qui communique avec un câble USB, avec un prise HDMI pour une sortie vidéo HD en temps réel. A l’intérieur, il y a une caméra stéréo fish-eye d’une définition de 1500 x 1500 pixels cadencée à 60 images par seconde, une centrale inertielle (un IMU),, un capteur à ultrasons en façade, un magnétomètre et un baromètre altimétrique. Pas de GPS, donc, le kit est destiné aux évolutions indoor ou sans couverture GPS, avec la possibilité de modéliser l’environnement en 3D. Pour exploiter les données des capteurs, Parrot a ajouté un processeur Tegra K1 de Nvidia, le spécialiste des processeurs graphiques.

Bientôt disponible

parrot-slamdunk-02Le tout est orchestré par une version Ubuntu de Linux et un framework ROS (Robot Operating System). La plateforme sera proposée au 4e trimestre 2016, pour un prix qui n’a pas encore été dévoilé. Comme la plateforme Matrice de DJI, Parrot propose des outils pour faire progresser la technologie – il est probable que les développeurs soient plus séduits par l’outil de Parrot que celui de DJI. Si bien sûr le prix est compatible avec les budgets alloués aux chercheurs, aux universitaires et aux développeurs. S.L.A.M. L’acronyme signifie Simultaneous Localization And Mapping…

Les renseignements seront ajoutés sur le site de Parrot dédié au développement, ici.

8 COMMENTAIRES

  1. Perso je crains le jour ou ils vont nous sortir un système d’évitement des obstacles qui marchera vraiment, et le public neophyte commentera des “ah vous avez cette nouvelle technologie qui pilote toute seule”, alors qu’on aura perfectionné pendant des années, des décades, l’art subtile d’éviter les arbres les fils les barrières les poteaux, et ce jour la, ca nous fera de la peine, beaucoup de peine dans nos coeurs.

  2. En effet, la Tk1 coûte un bras… Si en plus il faut rajouter le kit au prix Parrot… Appelez votre banquier avant…

  3. Pinaize, ça m’aurait bien servi à l’entraînement race de today. M’enfin, ça me coûte une sky+ et 4 vis titane, bcp moins cher que cette plateforme…

  4. Le K1 (le processeur) est inclus dans le SLAM Dunk, donc pas la peine de rajouter le kit de dev TK1 (qui comprend entre autres le processeur K1).

  5. d’un autre coté, ce n’est pas a destination du grand public. Les dotations des labos de recherches doivent permettre l’achat du matériel… Quand on voit le prix des produit en recherche bio, bien plus que du platine ou du scandium!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.