Eachine E40, le test

7
3154

DSC_0053-1200Voici un quadricoptère qui semble avoir beaucoup emprunté au X4 H107D+ de Hubsan, nous allons le voir. Son principe ? C’est un appareil de petite taille équipé d’une caméra qui enregistre l’image à bord et la diffuse en simultané, en temps réel. Un engin destiné au FPV ! Que vaut-il vraiment ? Notez que le E40 de Eachine nous a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

Le E40 mesure 12 cm en diagonale de moteur à moteur. C’est donc un appareil de classe 120, de la famille des brushed. Il est équipé de 4 moteurs brushed de 8,5 cm de diamètre. L’intégralité de l’électronique est cachée par un carénage noir. DSC_0047-1200A l’avant se trouve la caméra, très peu inclinée. Bonne nouvelle : cela permet des vols en immersion sans devoir prendre de la hauteur. Dommage tout de même que son inclinaison ne soit pas réglable. Les moteurs sont entièrement protégés par une coque en plastique, sous laquelle ont été placées des gommettes en caoutchouc pour amortir les atterrissages. Les hélices sont de grand format, 6 ,5 cm de longueur. Sous les moteurs figurent des diodes, bleues à l’avant, rouges à l’arrière. Leur forme et leur position sont directement inspirées par celles du H107D+ ! Sur le dessus, on trouve deux autres diodes, bleues et une trappe destinée à accueillir une carte mémoire microSD.

Suite du tour…

Sous l’appareil, on découvre un interrupteur on/off et des pins notées « CHA » : elles permettent la recharge du E40. Eachine propose pour cela un chargeur USB doté de petites pointes. Elles viennent s’enficher partiellement dans les pins. Il y a un sens à respecter – un détrompeur évite les erreurs. DSC_0059-1200Le tout ne tient pas très bien en place. Une fois l’appareil en charge, il ne faut plus le toucher sous peine de voir le connecteur USB et le E40 se décrocher. A l’arrière de l’appareil se trouve une trappe pour insérer la batterie. Comme souvent, et c’est bien dommage, Eachine a créé une batterie au format propriétaire, unique pour le E40. Là encore, l’inspiration vient du H107D+ (qui lui la tire sans doute du Phantom de DJI). On s’en serait passé, une batterie avec un connecteur classique aurait été tellement plus appréciable. Il s’agit d’un modèle Lipo 1S 3,7V de 520 mAh. Y a-t-il une raison valable pour ce choix d’une batterie propriétaire. Non, mis à part des considérations commerciales, bien sûr. Une fois dans son logement, la batterie est maintenue fermement en place.

Fin du tour

DSC_0042-1200La batterie est dotée des mêmes pins que le E40, ce qui signifie qu’elle peut être placée directement sur le chargeur USB. Là encore, le détrompeur évite les mauvaises manipulations, mais la batterie placée sur la clé ne tient pas très bien en place. Une fois en charge, il faut éviter de toucher l’ensemble. Un bon point tout de même ma recharge s’effectue soit directement sur le E40 (le plus pratique), batterie installée dans son compartiment, soit sur la batterie hors de son logement (pratique quand on achète plusieurs batteries). Le poids du E40 est de 51,9 grammes sans sa batterie, 67 grammes avec.

La radiocommande

DSC_0193-1200De technologie 2,4 GHz, elle adopte un format manette de console de jeu, avec deux joysticks décentrés et en mode 2 (non modifiable). Elle comporte une tripotée de boutons ! Nous verrons à quelles fonctions ils correspondent un peu plus loin. Le cache des piles (4 de type AAA) est en fait aussi le support qui permet de fixer un écran LCD de 11 cm de diagonale. Cet écran comprend un récepteur vidéo 5,8 GHz calé sur une fréquence unique. Il est doté de sa propre batterie intégrée, et Eachine fournit un chargeur USB spécialement pour lui. Le tout fait assez « cheap » avec des plastiques d’entrée de gamme, mais la prise en mains n’est pas désagréable.

Premier décollage

Il faut bien sur vous assurer que les batteries (du E40 et de l’écran) et les piles insérées dans la radiocommande, qu’une carte microSD (non fournie) est logée dans le carénage de l’appareil. Allumez la radiocommande, allumez l’écran (qui passe au bleu). Poussez l’interrupteur sur On. DSC_0198-1200Il n’est pas d’accès facile… mais c’est une bonne chose puisqu’on n e risque pas de l’activer par accident. La radiocommande bippe et l’écran affiche rapidement l’image filmée en temps réel par la caméra. Poussez le joystick des gaz vers le haut et rabattez-le. La radiocommande bippe à nouveau, vous êtes prêt à décoller ! Poussez les gaz, le E40 décolle sans difficulté. Il n’est pas doté du contrôle automatique de l’altitude, c’est donc à vous de gérer les gaz pour le maintenir à une hauteur constante. Le stationnaire est assez facile à maintenir, avec peu de correction à donner. Au besoin, il est possible de jouer sur les trims. Le pavé de droite fait de quatre touches modifie le pitch et le roll. Pour le yaw, c’est-à-dire la rotation sur lui-même, les trims se trouvent sur le pavé de gauche monobloc.

Sensations en vol

L’appareil répond bien aux commandes, de manière douce mais immédiate. Le pilotage est assez agréable, avec un comportement très sain. Il est possible de rendre le E40 un peu plus nerveux, en appuyant sur la touche du bas du pavé de gauche. Cela augmente les débattements (yaw y compris) pour rendre le E40 un peu plus nerveux. Le gain n’est pas énorme, l’appareil ne devient pas un bolide. DSC_0213-1200Une pression supplémentaire augmente encore les débattements, mais là encore, vous n’obtenez pas un monstre de nervosité. Cela dit, en intérieur, l’appareil est suffisamment rapide pour des vols endiablés, dignes de ceux d’un Tiny Whoop. Le E40 est livré avec des protections d’hélices, déjà installées. Elles sont salutaires si vous volez en intérieur et en immersion puisque vous pouvez toucher un mur sans que le vol ne soit forcément interrompu. Si vous volez en extérieur, retirez-les pour gagner quelques grammes (3,2 pour être exact) et réduire la prise au vent. L’autonomie est de 6 minutes environ. C’est un peu décevant. Les hélices ont tendance à se sauver en cas de choc, et parfois tout simplement sur une remise de gaz. Un peu de vernis à ongles sur l’axe permet de remédier partiellement au problème.

Les touches de la radiocommande

Le manuel les décrit bien (en anglais), mais il est facile d’oublier quelles fonctions et quelles touches sont associées puisque rien n’est rappelé sur la radio elle-même. La touche haute du pavé de gauche éteint (et rallume) les diodes. Celle à gauche du bouton d’allumage passe en mode « headless », c’est-à-dire à un pilotage sans se soucier de l’orientation de l’appareil. DSC_0025-1200Celle à droite du bouton d’allumage déclenche le retour automatique au point de départ. En l’absence de GPS, ces deux fonctions sont très peu efficaces, voire même carrément déficientes. En haut à droite de la radiocommande se trouve un bouton qui déclenche une pirouette – il faut pousser dans une direction en même temps. C’est très amusant, mais on s’en lasse vite puisque la manœuvre ne comporte aucune difficulté, elle est entièrement automatisée. Enfin, le bouton en haut à gauche déclenche les prises de vues. Si vous faites une pression longue, vous lancez l’enregistrement d’une vidéo. Attention, il ne faut pas oublier d’arrêter l’enregistrement par une autre pression longue avant d’éteindre le E40 sous peine de perdre toute trace de la vidéo…

Le retour en temps réel

L’image grand angle affichée à l’écran LCD est de qualité correcte – pour un retour vidéo en temps réel -, avec une latence entre 60 et 90 millisecondes. C’est très acceptable ! La portée est correcte aussi, puisque la vidéo passe facilement 3 murs avant que l’image ne soit plus suffisante pour piloter. DSC_0195-1200Notez, c’est dommage, que l’écran passe au noir puis au bleu quand la qualité de la réception baisse trop, au lieu de continuer à afficher de la « neige ». Ce qui est plus gênant, c’est que la portée radio 2,4 GHz lâche avant la vidéo ! J’ai perdu à plusieurs reprises la liaison radio à moins de 30 mètres, alors que la vidéo fonctionnait toujours parfaitement. Il y a sans doute moyen d’améliorer les choses en faisant sortir l’antenne 2,4 GHz du boîtier du E40. Un regret : il est impossible de changer la fréquence vidéo dans laquelle émet le E40. Il est figé en 5725 MHz (bande A fréquence 1). Aucun problème si vous volez seul. Mais vous ne pouvez pas voler à plusieurs avec des E40, et vous risquez des parasites voire de perdre ou faire perdre totalement la liaison vidéo en présence de pilotes de FPV racers.

La qualité des photos et des vidéos

DSC_0063-1200Les photos sont stockées sur la carte mémoire dans une résolution de 1920 x 1088 pixels. Le résultat est correct, avec des couleurs assez fidèles à la réalité, peu de compression même si les images sont clairement interpolées depuis une résolution inférieure. Dommage qu’elles souffrent d’une sorte de voile, comme si la luminosité était trop forte et le contraste trop faible. Les vidéos sont quant à elles stockées en MJpeg encapsulé dans de l’avi, dans une résolution de 1280 x 720 pixels. Le nombre d’images par seconde est de 30, ce qui assure aux vidéos une fluidité très correcte. Avec le vol très stable et très doux du E40, le résultat est plutôt satisfaisant, dépourvu de ces saccades qui caractérisent les mini multirotors. Mais comme les photos, on a l’impression d’un voile devant la caméra. Et le son ? Pas de son, malgré la présence d’une piste audio. Mention honorable !

JPG00005 JPG00004

JPG00003 JPG00002Faut-il l’acheter ?

Pourquoi pas ? Le pilotage du E40 est bien plus agréable que celui du X4 H107D+ de Hubsan. Ce dernier souffre d’une gestion hasardeuse de l’altitude et d’une puissance trop faible, conséquences malheureuses de l’usage d’un altimètre barométrique. Rien de tout cela sur le E40, qui est particulièrement agréable à faire voler en intérieur avec ses protections d’hélices. DSC_0022-1200Il se débrouille aussi en extérieur, mais il est sensible au vent. Le pilotage en immersion est possible avec l’écran, mais l’expérience est évidemment plus intéressante avec des lunettes ou un masque FPV. On regrette que la fréquence vidéo ne soit pas modifiable : il est impossible de voler à plusieurs E40 simultanément ! Les vidéos filmées à bord sont d’une qualité correcte, ce qui permet de conserver un souvenir de vos cavalcades aériennes. Dommage aussi que la batterie soit de type propriétaire et que la radio ne soit pas disponible en mode 1 (ce qui a gâché mon plaisir de voler). Le E40 de Eachine est proposé à moins de 64 € chez Banggood (avec le port mais hors taxes).

Une vidéo

D’autres photos

DSC_0027-1200

DSC_0028-1200

DSC_0030-1200

DSC_0032-1200

DSC_0033-1200

DSC_0035-1200

DSC_0036-1200

DSC_0037-1200

DSC_0039-1200

DSC_0040-1200

DSC_0045-1200

DSC_0048-1200

DSC_0049-1200

DSC_0050-1200

DSC_0055-1200

DSC_0056-1200

DSC_0061-1200

DSC_0199-1200

DSC_0208-1200

DSC_0210-1200

 

7 COMMENTAIRES

  1. Un problème que j’ai avec le mien c’est que la fréquence E1 n’arrive pas à être reçue par mes deux récepteurs chinois équipant mon masque FPV (un 32ch et le même en 40ch diversity ou alors c’est à cause de l’écran du masque quanum v1 qui a du mal avec ce signal video). L’image saute et est plus souvent en “no signal” qu’en “signal ok”.
    Par contre ça marche bien ? l’ecran/recepteur fourni. Ca marche aussi avec la montre recepteur fpv verte vendue par gearbest.

  2. Malgré les protections, j’ai deja explosé rapidement 2 hélices. Elles n’ont pas l’air très solides, pensez à en acheter en plus si vous commandez ce modèle.

  3. Voilà un bon petit quad pour se faire la main en FPV! Je vais peut être me laisser tenter qui sait!

  4. Bonjour moi je l’ai pris justement pour me faire la main en fpv mais pas de bol l’écran ne charge pas et même pas pu voler la bête est incontrôlable cela est dû à la radio qui est aussi défectueuse. Je suis en attente des deux que banggood m’a changé j’espère que je ne découvrirait pas d’autres problèmes.

  5. Aaaaaah, si seulement j’arrivais à voler en mode 2… Les reflexes du mode 1 sont dur à perdre et je pense que je n’y arriverais jamais. :'(

  6. À moins que cela ne soit délibéré, je n’insisterais pas avec un autre mode… Ma question à ce sujet: cette petite bestiole est elle compatible avec une radio de la même marque, je pense à celle du H8 mini par exemple ? Et au masque VR007?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.