FMRC, un espace de jeux !

8
2082

DSC_0016-1200Le FPV racing, ça peut se pratiquer potentiellement partout… mais ce n’est pas toujours une bonne idée. La réglementation ne permet pas de faire n’importe quoi n’importe où. C’est d’autant plus vrai en région parisienne, un endroit qui cumule une forte densité urbaine et les emprises de nombreux aéroports, aérodromes, héliports. Bref, voler près de Paris, c’est pénible. L’association French Multi Racing Club a réussi un tour de force : obtenir l’usage d’un terrain pour la pratique du FPV racing, à seulement 30 kilomètres au nord-est de Paris.

L’endroit ?

DSC_0011-1200Il se trouve sur la commune de Plailly, aux portes de l’Oise. Un terrain qui mesure plus de 250 mètres de longueur sur une cinquantaine en largeur. Il propose une belle surface pour planter des airgates, des flags, que le FMRC installe régulièrement pour l’entrainement aux courses. L’endroit offre aussi de beaux arbres, parfaits pour des évolutions en freestyle ! L’obtention du droit d’utiliser le terrain n’a pas été simple. « Les négociations n’ont pas été faciles », m’a raconté Erick Grémeaux, le président de l’association. « Il a fallu batailler, je passe sur les détails, mais le maire de Plailly nous a aidé, et nous avons désormais la jouissance de ce terrain depuis mars 2016 ».

Les conditions

Pour profiter du terrain du FMRC et voler en toute légalité, il suffit d’adhérer au club, pour une cotisation fixée à 100 € l’année. Ce qui inclut l’adhésion au club, mais aussi à la FFAM puisque le FMRC y est affilié. DSC_0012-1200Rappelons-le, l’adhésion à la FFAM permet de bénéficier d’une assurance pour la pratique de l’aéromodélisme sur le terrain, hors du terrain, chez soi, en France et même à l’étranger. Si vous êtes déjà adhérent dans un autre club FFAM, intégrer le FMRC ne vous coûtera plus que 66 €. Combien l’association compte-t-elle de membres ? « Nous sommes une vingtaine, avec des appareils très variés », explique Erick, « Il y a des ZMR, un Kylin 150, des Firebolt, des Anakin de Sky-Hero, des Lumenier, des Armattan, des Vortex, un Align. Et puis des machines DIY, ainsi que des multirotors plus imposants de prises de vues. On se refuse d’être sectaires, il y a des hélicos et des avions qui volent aussi sur le terrain ». Erick a d’ailleurs participé aux beta-tests du Club Racer de Sky-Hero. Il faut dire qu’il est excellent pilote de tous engins volants (y compris grandeur).

Tous niveaux

Le club accueille des pilotes de tous niveaux, y compris des débutants. L’expérience d’Erick est parfaite pour une formation accélérée, aussi bien en conception qu’en pilotage… et en réparation. DSC_0013-1200Lorsque je suis passé sur le terrain pour prendre la mesure de l’endroit et surtout rencontrer l’équipe du FMRC, il y avait Serge. Bourru et impressionnant, mais d’une immense gentillesse (merci pour le carnet de notes oublié !). Et aussi Alex avec son Align MR25. Puis Luc, le frère d’Erick, avec qui je n’ai pas eu le temps de discuter. La police municipale est passée jeter un rapide coup d’œil, visiblement en confiance. Il n’y a pas d’horaires, les pilotes viennent sur le terrain quand ils le souhaitent, dans le respect de la réglementation (horaires de vol, observateur pour les vols en immersion). Il ne vous reste plus qu’à venir voir l’équipe du FMRC, en faisant une halte sur leur site web au préalable, ici, pour y trouver de nombreux renseignements complémentaires. Il y a aussi la page Facebook, alimentée par l’actualité de l’association. Notez que le règlement du FMRC se trouve ici.

Une vidéo

D’autres photos

DSC_0018-1200
Erick Grémeaux, le président, aux prises avec un Vortex Pro.

DSC_0002-1200

DSC_0017-1200

TBS Vendetta vs IRC Vortex Pro (le Vendetta fait mieux la grand roue)
TBS Vendetta vs IRC Vortex Pro (le Vendetta fait mieux la grand roue)
Une journée ordinaire au FMRC...
Une journée ordinaire au FMRC…

 

8 COMMENTAIRES

  1. il devrais y avoir une loi comme pour les terrain que doit fournir les commune aux gens du voyage mais les pilots de aéromodélisme :p

  2. @_diablomephisto: Moi je connais malheureusement un terrain qui tout les ans est envahi par les gens du voyage, sans que la communauté ne puisse y faire qqchose 🙁

    Sympa ce type de clubs, ils en faudrait plus en France . Bonne chance pour la suite et du succès auprès du public.

  3. @estya : route certainement empruntée uniquement par le paysan qui a son champ mitoyen et par les services municipaux qui vont stocker des gravas au fond près des arbres ?
    Je suppute, mais y a pas de quoi casser 3 pattes à un canard.
    J’ai repéré le terrain sur maps, ils sont entourés de champs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.