Yi Zhan iDrone, le test

4
1141

Les photos

DSC_0079-600Pour déclencher les prises de vues, il suffit d’appuyer sur la partie droite du bouton de gauche. Ca a l’air compliqué, mais la manipulation est très simple, facile à réaliser pendant le vol. La caméra à bord de l’iDrone prend des photos en 1920 x 1080 pixels. On pourrait s’attendre à des images indigentes, avec des couleurs qui tirent sur le mauve, ce à quoi les nano multirotors nous ont habitués. Mais le visionnage des photos constitue une bonne surprise : les couleurs sont plutôt bien respectées, et l’image profite d’un piqué correct. Dommage que la résolution de 1920 x 1080 pixels ne soit pas celle d’origine, elle est très clairement interpolée depuis une résolution plus faible. Des flous apparaissent dans des conditions de basse luminosité mais le résultat reste assez satisfaisant. A noter que la caméra était un peu inclinée vers la droite sur notre exemplaire. Pour corriger le tir, il faut ouvrir l’appareil…

PICT0011 PICT0009

PICT0007 PICT0003

Les vidéos

videoPour démarrer l’enregistrement d’une vidéo, il faut appuyer sur la partie gauche du bouton de droite de la radiocommande. Là encore, aucun souci pour le faire en vol. Les vidéos sont de type M-Jpeg encapsulées en avi, d’une résolution de 1280 x 720 pixels à 30 images par seconde, avec un débit de 12 Mbps. Bonne surprise également, comme pour les photos, puisque la qualité est très correcte. Il ne faut pas espérer une image sortie d’une Gopro, bien sûr, mais les petites vidéos que filme l’iDrone sont parfaites pour garder le souvenir d’un vol. L’appareil est suffisamment stable pour que l’image soit dépourvue de vibrations. En tous cas en intérieur. En extérieur, s’il y a du vent, les secousses rendent l’image difficile à regarder. Car l’angle de vision est un peu juste, c’est dommage. Il ne pas oublier de stopper l’enregistrement d’une vidéo avant d’éteindre l’appareil, sous peine de perdre toutes les images.

Faut-il l’acheter ?

DSC_0010-600Ce n’est pas un appareil que nous vous conseillons si vous débutez dans le pilotage. Si vous avez un peu d’expérience, en revanche, il est très amusant pour pratiquer de petits vols nerveux en intérieur ou en extérieur (par temps calme). Mais ce n’est pas un appareil très excitant. Dommage aussi que la batterie ne soit pas extractible, l’attente est longue avant de redécoller. La caméra est un bonus assez réussi, même s’il ne faut évidemment pas en attendre des miracles. L’iDrone de Yi Zhan est proposé à moins de 35 € par la boutique Banggood (avec le port mais hors taxes), en blanc ou en noir, fourni avec le train d’atterrissage, les protections d’hélices, 6 hélices, un câble de recharge USB, un tournevis et un manuel sino-anglais.

Une vidéo

D’autres photos

DSC_0061-600

DSC_0058-600

DSC_0066-600

DSC_0063-600

DSC_0071-600

DSC_0075-600

DSC_0077-600

DSC_0081-600

DSC_0084-600

DSC_0086-600

DSC_0090-600

DSC_0091-600

DSC_0092-600

DSC_0097-600

DSC_0098-600

DSC_0100-600

DSC_0105-600

DSC_0118-600

DSC_0127-600

DSC_0132-600

DSC_0140-600

4 COMMENTAIRES

  1. Tiens Fred, vu que je me lance un peu dans les mini drones, un truc important (sisi) pour les “mini dronistes” c’est la taille des moteurs (7mm ou 8/8.5mm) afin de connaître la poussée envisageable de l’engin (et savoir si l’engin sera transformable en mini fpv racer ou pas !).

    Est-ce que, comme le hubsan, un appui long sur la gachette de droite (ou gauche) permet de configurer les débattements/rates ?

    La bise

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.