Girgin Design

18
443

girgin-design-concept-04Le look des racers évolue, beaucoup moins vite que celui des caméras volantes comme le Phantom de DJI. Principalement parce qu’il est nécessaire de se concentrer sur l’essentiel quand les grammes sont comptés. Les essais d’habillage des frames carbone sont de plus en plus nombreux. Les critiques aussi, et les avis presqu’aussi nombreux que les essais… Vivement des expériences plus audacieuses dans le domaine, comme celle de Girgin Design, un designer allemand qui a fait ses armes dans l’automobile. Ne cherchez pas le « Concept Drone », dans le commerce, ne cherchez pas non plus à savoir si un tel design est viable, ce n’est pas le but : lui veut simplement proposer autre chose tout en conservant l’habillage carbone… Le site de Girgin Design se trouve ici.

D’autres photos

girgin-design-concept-02

girgin-design-concept-01

girgin-design-concept-03

girgin-design-concept-05

girgin-design-concept-06

girgin-design-concept-07

girgin-design-concept-09

girgin-design-concept-08

 

 

18 COMMENTAIRES

  1. Si j’ai bien compris quand ce quad avance alors ses bras deviennent des ailerons qui l’envoient vers le sol… Je préfère les tubes mais on en voit pas bcp chez les racers.

  2. Si tu as bien compris tu as lu l’article qui dit : “ne cherchez pas non plus à savoir si un tel design est viable, ce n’est pas le but”… 😉 😉

  3. Ce qui me parrait évident, c’est qu’on aura du mal à se passer d’une structure composée, permettant de ne changer que la partie endommagée et pas l’ensemble. Non?
    Je trouve que le model présenté ici est superbe …

  4. question con sur les racer: vu que le but c’est se faufiler entre les arbres ou gates à fond la caisse, pourquoi prendre un drone plutôt qu’une aile volante ? l’intérêt du drone c’est le stationnaire mais vous n’en faites jamais !? Si il y a évolution des drone de course ce sera sûrement avec un rapprochement de la forme d’un avion (empennage à l’arrière pour améliorer les trajectoires)

  5. @airvb je trouve aussi que ça serai beaucoup mieux des courses d’aile volante, déja une aile volante peut être beaucoup plus rapide et ça vole plus longtemps. par contre il faut un plus grand terrain et la réparation est plus complexe.
    D’ailleurs, les constructeur commence à s’y mettre par exemple flite test avec leur FT mini arrow ou encore immersionRC avec leur manta

  6. [mode HS]

    Petite leçon de prospective à 3 ans:
    Il va y avoir de plus en plus de courses en multis.
    Il y aura ensuite de plus en plus de vitesse en multis
    Puis il va y avoir des petits malin qui vont mettre des appendices aérodynamiques sur les multis (stabilisation, sustentation, etc etc)
    D’autres malins vont mettre des appendices aéro de plus en plus gros et de plus en plus efficaces
    Les multis se transformeront en de droles d’hybrides VTOL avec des ailes de 90cm
    Les instances vont s’ en émouvoir, et faire des limitations de tailles des appendices aéro

    Dès lors, on aura deux branches distinctes:
    Les ailes qui vont super vite
    Les multis qui sont plus maniables à basse vitesse

    Je vois plein de jeunes qui s’ amusent à monter de petites ailes de moins d’ 1m, en terme de ratio temps/plaisir/énergie, c’est peut être plus favorable…

    [/HS]

  7. AIRVB : Va prendre 150 km/h avec une aile volante, et tourner serré autour d’un piquet en bout de ligne droite en 1/2 sec.

    Va faire du freestyle à coup de flip roll en 0.2s, des figures à base de yaw, des flatspin etc…

    Quand tu sauras faire ça avec une aile, alors effectivement le multi n’aura plus autant d’intérêt…

  8. @airvib :
    je pense qu’avant que les appendices aérodynamiques se multiplient sur les racers, il faudra que les hélices puissent tourner afin que la position du racer dans l’espace reste cohérente, et que les surfaces porteuses ne deviennent pas de gros parachutes (ou sinon asservir l’inclinaison de l’aile afin que celle ci reste optimale). Ajoutons à cela qu’une aile “traine” et que toute aile mal positionnée ou imparfaite déséquilibrera et desservira le racer au lieu de lui donner de la portance. Enfin il y a le problème de l’écoulement de l’air : les racers ont des hélices verticales, et il faudra faire de sacré calculs en méca flu pour arriver à quelque chose qui soit plus utile que joli.

  9. @Xavier:
    Entièrement d’accord, les voilures tournantes, ce n’est pas du tout la meme philosophie…

    Au delà de ça, sur le plan pratique, rajouter des surfaces mobiles, ça sous entend rajouter des servos, pièces fragiles, du poids, etc…
    Pour la petite anecdote, Je crois que le concepteur de la shrediquette avait expérimenté des aérofreins pour aider la prise de virage, mais que ca n’avait pas été super concluant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.