StreamPack 5.8G, le test

7
1106

Les limites

Les obstacles sont fatals à la connexion. Un simple bosquet d’arbres la met à mal. Même une personne (y compris soi-même) entre l’émetteur et le récepteur génère de forts parasites. Pas de miracle, les 25 mW ne permettent pas aux ondes de passer à travers la matière : le StreamPack n’est pas indiqué pour pratiquer le FPV racing en sous-bois. A moins d’être un vrai Jedi. L’un des avantages du StreamPack ? Il ne repose pas sur la batterie de la Gopro, mais sur la batterie intégrée. L’autonomie de la caméra reste donc inchangée avec ou sans le boîtier actif. Lorsque la batterie intégrée faiblit, une diode clignote et le flux vidéo est coupé. L’autonomie du boîtier est d’environ 3 heures et 30 minutes, avec une charge de 1 heure 30. Le StreamPack ajoute 1,33 cm d’épaisseur et 25,6 grammes à la Gopro. Cela signifie que l’ensemble ne fonctionne pas bien dans une nacelle brushless prévue pour la caméra leader du marché. Si la nacelle peut être réglée (les modèles Alexmos par exemple),  il est en théorie possible de prendre en charge la Gopro et le boîtier… mais nous n’avons pas essayé. Il ne fonctionne pas du tout avec la Zenmuse de DJI. Cette dernière requiert la présence du connecteur arrière, lequel est occupé par le StreamPack.

Les améliorations ?

Dsc_0248-600Peut-on améliorer la portée du StreamPack ? Dans la mesure où il ne propose pas de connecteur d’antenne extérieur, il vaut mieux porter ses efforts sur la station de réception. Les bricoleurs pourront certainement dessouder l’antenne intégrée pour la remplacer par un modèle plus efficace de type PinWheel ou Cloverleaf, en pratiquant une ouverture dans le boîtier pour la faire sortir.

Faut-il l’acheter ?

Si vous utilisez une Gopro pour voler avec un multirotor sans stabilisation, et que vous avez envie de vous lancer dans les vols en immersion, le StreamPack constitue une solution extrêmement facile à mettre en œuvre. La portée est très correcte pour une puissance de 25 mW. Dsc_0249-600Il peut même redonner une seconde vie à une Gopro 3 ou même 2, puisqu’il est compatible avec ces modèles. A vrai dire, le StreamPack est sans doute plus adapté à des usages sédentaires qu’à des vols en immersion. Il transforme une simple Gopro en caméra de surveillance, pour avoir un œil sur une piscine, une chambre d’enfants, etc. Si vous envisagez des vols au ras du sol pour des courses en FPV, le StreamPack fonctionne même s’il n’est pas forcément une solution appropriée. Il donne satisfaction sur des terrains dégagés mais il faut s’attendre à une connexion médiocre en sous-bois. Le StreamPack n’est en revanche pas du tout adapté pour le retour vidéo à longue distance. Regrettons que la plage de fréquences soit cantonnée à la bande E – un émetteur à 32 canaux aurait été bien plus pratique. Le prix est correct : le StreamPack 5.8G est vendu moins de 70 € chez HobbyGaGa (avec le port mais hors taxes). Il est fourni avec un câble USB pour la recharge de la batterie.

La vidéo

Quelques séquences montrant le résultat du StreamPack 5.8G placé au dos d’une Gopro 3 BE en 1080p/60 fps, le tout monté sur une Porket 240. Plus des essais de latence en fin de vidéo. Faire une pause sur l’image pour visualiser la latence…

D’autres photos

IMG_0447

IMG_0445

7 COMMENTAIRES

  1. @Fred: La seule latence que tu as pu observer avec ce truc est celle de ta caméra ou de ton moniteur. C’est un émetteur analogique donc sans aucune latence, il ne sait faire “que du direct live” !

  2. @airvb : Yes, mais comme cette solution utilise la prise arrière de la Gopro alors que la plupart des autres reposent sur la prise USB latérale, la mesure de la latence me semble intéressante…

  3. Attention tout de même avec ce genre de module, la Gopro ne se fixera plus sur bon nombre de gimbals et de surcroît, si toutefois elle devais se fixer ,le centrage en sera modifié ce qui pourrait affecter la stabilité de la nacelle ou du moins faire “chauffer” un peu plus les moteurs de stabilisation.

  4. Zut, encore un temps de retard, pensais que ce serait la solution idéale pour le remplacement de la cam de mon Tali H500, mais selon ton test, pas conseillé pour une nacelle. Serait quoi la meilleure solution selon ton éminentissime expérience ? ;o)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.